Opium, le remède homéopathique en cas d’affections nerveuses et digestives

les vertus de l’Opium

La souche homéopathique Opium se prépare à partir du latex du Papaver somniferum ou pavot somnifère en français. Pour obtenir le latex nécessaire à la préparation de la souche, il faut pratiquer une incision au niveau des capsules de la plante.

Concernant la plante, le pavot somnifère, aussi connu sous le nom de pavot à opium, est une plante herbacée provenant de l’Europe australe et de l’Afrique du Nord. Il appartient à la famille botanique des Papaveraceae et se cultive principalement pour un usage décoratif, alimentaire et thérapeutique.

Dans le domaine de la décoration, cette plante intéresse un bon nombre de personnes grâce aux couleurs variées de ses fleurs. En effet, la couleur de ces dernières varie du blanc virginal aux tons chauds comme l’orange, le lilas, le violet, le jaune ou encore le rose.

Dans le domaine de l’alimentation, cette plante renferme une importante valeur nutritionnelle. Elle contient également une haute quantité de calcium et de vitamine B1. Dans les pratiques culinaires, elle sert généralement à apporter de l’arôme aux pains et aux pâtisseries.

En médecine naturelle, beaucoup de recherches scientifiques se focalisent sur cette plante afin d’exploiter ses propriétés. Ces dernières proviennent en majorité des principaux composants actifs qui sont :

  • La morphine
  • La codéine
  • La noscapine
  • La papavérine

On note également la présence d’autres alcaloïdes comme les benzophénanthridines, les protopines ou encore les tétrahydroprotoberbérines.

À quels problèmes de santé Opium peut-il répondre ?

En homéopathie, les principales indications de ce remède sont les pathologies d’ordre nerveux et digestif.

Troubles nerveux :

Sur le plan psychologique, Opium permet de résoudre les problèmes d’addiction. Il s’avère particulièrement utile dans le sevrage des opiacés. Il est également d’une grande aide dans le combat contre la toxicomanie, l’alcoolisme ainsi que d’autres tendances addictives.

Ensuite, ce médicament homéopathique permet de traiter différentes formes de troubles de sommeil. On distingue, entre autres :

  • Les apnées du sommeil
  • Insomnies faisant suite à une hypersensibilité au bruit ou à une émotion intense comme la peur

Enfin, il permet de lutter contre les états de fatigue post-opératoire. Il est notamment utile lors des ralentissements des fonctions et des réflexes physiques après une anesthésie générale.

Troubles digestifs :

Au niveau de l’appareil digestif, Opium contribue à la progression du bol alimentaire et à l’amélioration des fonctions digestives après une intervention chirurgicale.

Il soigne également d’autres pathologies comme la rétention urinaire et la constipation avec une évacuation de selles dures, noires et sèches.

Pour ce remède, les symptômes ont tendance à s’aggraver en cas de peur, de chaleur et au réveil. Ils s’améliorent, par contre, à l’air frais.

Comment le doser ?

  • Suites anesthésiques (obnubilation) : 1 dose en 30 CH au réveil du patient
  • Addictions : 5 granules en 15 CH jusqu’à 4 fois par jour
  • Insomnies : pendant 2 mois, prendre 5 granules en 15 CH au coucher

Pour les soucis digestifs, prendre 5 granules en 9 CH jusqu’à 3 fois par jour.

À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide