Notre alimentation améliore ou affaibli notre réponse à la chimiothérapie

Selon une nouvelle étude de l’université de Virginie, ce que nous mangeons peut affecter les résultats de la chimiothérapie. Probablement aussi de nombreux autres traitements médicaux, en raison des effets que produisent certains aliments sur notre flore intestinale. Les milliards de bactéries qui vivent dans notre intestin, le microbiote, jouent un rôle majeur sur notre santé. De plus, il mange ce que nous lui donnons à manger.. soit il apprécie nos aliments, se porte bien et notre santé aussi, soit notre alimentation le fragilise et alors, il ne donne pas le meilleur de son potentiel, voir l’inverse.

Les scientifiques ont découvert que l’alimentation peut amener les microbes de l’intestin à déclencher des changements dans la réponse à un médicament de chimiothérapie. Les chercheurs ont découvert que des composants communs de notre régime alimentaire quotidien (par exemple, les acides aminés) pouvaient augmenter ou diminuer à la fois l’efficacité et la toxicité des médicaments utilisés pour le traitement du cancer.

Cette découverte ouvre une nouvelle voie importante pour la recherche médicale. Elle pourrait avoir des implications majeures pour la prévision de la bonne dose et un meilleur contrôle des effets secondaires de la chimiothérapie. La découverte pourrait également contribuer à expliquer les différences observées dans les réactions des patients à la chimiothérapie, qui ont déconcerté les médecins jusqu’à présent.

« La première fois que nous avons observé que le fait de changer le microbiote ou d’ajouter un seul acide aminé au régime alimentaire pouvait transformer une dose inoffensive du médicament en une dose hautement toxique, nous n’en croyions pas nos yeux », a déclaré Eyleen O’Rourke du Département de biologie cellulaire de la Faculté de médecine. « Pour comprendre, au niveau moléculaire, ce qui se passait, il a fallu passer au crible des centaines de gènes de microbes et d’hôtes. La réponse a été un réseau étonnamment complexe d’interactions entre le régime alimentaire, le microbiote, le médicament et l’hôte ».

Comment le régime alimentaire affecte les résultats

Les médecins s’intéressent depuis longtemps l’importance de la nutrition sur la santé humaine. Mais cette nouvelle découverte met en évidence la façon dont ce que nous mangeons affecte non seulement nous, mais aussi les micro-organismes qui vivent dans notre intestin.

Les changements que l’alimentation déclenche sur les microorganismes peuvent multiplier par 100 la toxicité d’un médicament chimiothérapeutique, ont constaté les chercheurs. De plus, les différentes combinaisons de régimes et de bactéries intestinales modifient la façon dont l’hôte répond à la chimiothérapie. « Les données montrent qu’un seul changement de régime alimentaire peut modifier le métabolisme du microbiote et, par conséquent, modifier ou même inverser la réponse de l’hôte à un médicament », indiquent les chercheurs dans leur article publié dans Nature Communications.

En bref, cela signifie que nous mangeons non seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour les plus de 1 000 espèces de microorganismes qui vivent à l’intérieur de chacun de nous, et que la façon dont nous nourrissons ces bactéries a un effet profond sur notre santé et sur la réponse aux traitements médicaux. Un jour, les médecins pourront donner à leurs patients non seulement des prescriptions, mais aussi des recommandations alimentaires détaillées et des cocktails de probiotiques formulés personnellement pour les aider à obtenir les meilleurs résultats.

Source

How diet and medication impact gut bacteria and human health. Wenfan Ke et al. Dietary serine-microbiota interaction enhances chemotherapeutic toxicity without altering drug conversion, Nature Communications (2020). DOI: 10.1038/s41467-020-16220-w