Natrum sulfuricum, le remède homéopathique d’action générale

Les indications thérapeutiques de Natrum sulfuricum en homéopathie

Les souches utilisées comme remèdes homéopathiques ont des origines multiples. Elles sont majoritairement obtenues à partir du règne végétal, plus précisément à partir des plantes. Mais il y a également des souches d’origine animale. De même que des souches d’origines minérales ou chimiques. On peut aussi les fabriquer par la voie de synthèse. Le Natrum sulfuricum est un remède d’origine chimique. Sa souche est obtenue à partir du sulfate de sodium anhydre. Le sulfate de sodium anhydre est une poudre blanche. Il est très soluble dans l’eau et dans d’autres solvants. On l’utilise aussi dans la fabrication du carton et du papier.

Les formes existantes pour le Natrum sulfuricum sont très nombreuses. La plupart des formes existantes pour les remèdes homéopathiques sont disponibles. Comme les granules, les doses, les gouttes, les ampoules buvables, les triturations et les suppositoires.

Dans quelles circonstances doit-on l’utiliser ?

Les indications thérapeutiques principales pour ce remède sont : les céphalées migraines, la douleur articulaire et l’eczéma. Ces autres principales indications sont la flatulence, le rhumatisme, le rhume et la verrue. Ainsi, on utilise le Natrum sulfuricum dans les entérocolites provoquées et aggravées par le froid humide. Il soigne les troubles bronchiques et le rhume avec mucosités provoqué et aggravé par l’humidité.

Ce remède calme les raideurs articulaires intenses. Les raideurs articulaires sont plus importantes avec l’humidité mais diminuent avec le mouvement. Il apaise aussi les douleurs rhumatismales qui se manifestent surtout pendant l’hiver.

Il est utile en cas de céphalées se produisant après une anesthésie générale. Natrum sulfuricum soigne les verrues et les eczémas se localisant essentiellement sur la paume de la main.

Comment utiliser correctement le remède homéopathique Natrum sulfuricum en homéopathie ?

On prend le remède Natrum sulfuricum en dehors du tabac, du café, des repas et de la menthe. Sur les consommations, elles sont similaires aux indications des autres remèdes homéopathiques. Ainsi, on laisse fondre les granules et les doses sous la langue. On peut utiliser la souche homéopathique de Natrum sulfuricum au cours de la grossesse et de l’allaitement.

Dans les entérocolites, prendre 5 granules de 9 CH matin et soir pendant 3 mois. 5 granules de 15 CH à prendre par jour traitent le rhume, la bronchite et la bronchopneumopathie. La durée du traitement est de 10 jours. En cas de récidive fréquente, on doit prendre 1 dose de 15 CH par semaine comme prévention. La prise se fera pendant toute la saison humide.

La raideur articulaire se soigne par 5 granules de 9 CH.  Les prises se feront tous les soirs pendant 3 mois. 1 dose de 9 ou 15 CH apaise les douleurs rhumatismales. Les prises vont se faire une fois par semaine pendant la saison hivernale.

En cas d’eczéma et de verrue, prendre 5 granules de 30 CH matin et soir pendant 3 mois. Pour soigner les céphalées, prendre 5 granules de 15 CH pendant 3 mois. A chaque moment douloureux, on doit renouveler la prise.