Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Guide des huiles essentielles

Les propriétés de l’huile essentielle de persil frisé

Aline Legrand

Le persil frisé ou commun, l’indispensable en cuisine, est une plante herbacée originaire du continent asiatique et de l’Europe du Sud. Son nom scientifique est Petroselinum crispum var. crispum et elle appartient à la famille des Apiacées, genre ombellifère. Très résistant, il pousse sur presque tous les types de sol. Ses tiges sont vertes, ramifiées et cannelées et ses feuilles frisées forment un épais bouquet. Leur distillation à la vapeur permet de récolter de l’huile essentielle.

Quelle est la composition de l’huile essentielle de persil frisé ?

Il y a une différence de composition entre l’huile essentielle de persil feuilles plates et celle de persil feuilles frisées.
Cette dernière contient des :
  • éthers-oxydes : myristicine , apiole,
  • monoterpènes : 85 % (alpha et béta pinène, béta-phellandrène, menthatriène),
  • alcools terpéniques : linalol.

Elle possède des propriétés emménagogues (agit sur le cycle menstruel), diurétiques et toniques.

Dans quels cas est-elle indiquée ?

Elle peut aider à :
  • améliorer certains troubles gynécologiques : insuffisance ovarienne, aménorrhée (absence de règles), dysménorrhées (douleurs menstruelles),
  • soutenir le fonctionnement gastro-intestinal : élimination des déchets et toxines du foie et des reins, transit, ballonnement, gaz,
  • rétablir léquilibre nerveux : ralentir l’excitation cérébrale.

De quelles façons l’employer ?

Elle s’utilise par :

  • voie orale : ingestion sous contrôle médical.
  • voie cutanée : diluée dans une huile végétale, en massage du bas ventre, des tempes, de la colonne vertébrale.
  • voie respiratoire : olfaction principalement.

Quelles sont les précautions d’usage ?

Elle ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes (risques abortifs de l’apiole), allaitantes et les enfants.
Elle doit être évitée par les personnes souffrant d’affections rénales, hépatiques et épileptiques. Bien que la myristicine et l’apiole puissent avoir des propriétés potentielles anti-convulsivantes, on ne peut pas spéculer sur leurs effets en cas de pathologies épileptiques.
L’huile essentielle de persil frisé est irritante et doit être diluée. Elle contient également des composants allergènes.
Un dosage excessif ou une longue durée d’utilisation exposent à un risque neurotoxique.
L’huile essentielle de persil plat, ou Petroselinum crispum var. neapolitanum, contient davantage de  myristicine et d’apiole, ce qui la rend plus toxique que celle du persil frisé et peut provoquer des symptômes hallucinogènes.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques. Ne pas prolonger le traitement si aucune amélioration et consulter.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi