Les flavonols atténuent le potentiel de risque de la maladie d’Alzheimer

Nous savons qu’une alimentation saine, riche en fruits et légumes, en légumineuses et moins grasse, peut contribuer à nous protéger contre des maladies telles que les maladies cardiaques, le cancer et le diabète. Il existe également une relation directe entre les aliments que nous consommons et la santé de notre cerveau – l’organe le plus complexe du corps. Une mauvaise alimentation peut avoir des effets néfastes sur la fonction cognitive et est liée au développement de maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer (AD).

Aujourd’hui, une étude dirigée par le Dr Thomas Holland, professeur adjoint au Rush Institute for Health Aging, explore les associations entre les bioactifs présents dans les produits alimentaires – comme les flavonols – et la cognition.

Flavonols : ce que vous devez savoir !

Les flavonols sont une catégorie de flavonoïdes, un groupe de substances phytochimiques contenues dans les plantes. Ces composés peuvent être extraits du cacao, du thé, des pommes et d’autres aliments et boissons d’origine végétale. De plus en plus de recherches suggèrent que la consommation de flavonols peut avoir des effets positifs sur la santé humaine.

Comment les flavonols agissent-ils sur la santé ?

Par le biais de diverses réactions biochimiques, les radicaux libres et les espèces réactives de l’oxygène peuvent causer des dommages au niveau des cellules et, éventuellement, des organes. Ces dommages sont connus sous le nom de stress oxydatif. Lorsque nous ingérons des aliments qui contiennent des antioxydants comme les flavonols ou la vitamine E, ces antioxydants agissent comme des agents réducteurs et « détruisent » essentiellement ces radicaux libres et empêchent d’autres dommages cellulaires.

Les flavonols sont également connus pour avoir des propriétés anti-inflammatoires. L’apport alimentaire d’aliments qui contiennent des nutriments et des bioactifs aux propriétés anti-inflammatoires peut potentiellement prévenir la suractivation ou la réponse continue des cellules inflammatoires et ainsi éviter les dommages cellulaires.

Les flavonols et la maladie d’Alzheimer.

En 2020, Holland et ses collègues ont publié une étude portant sur 921 participants du projet Rush Memory and Aging (MAP). « Cette cohorte continue a été lancée en 1997 et est composée de résidents de Chicago de communautés de retraités et de logements publics pour personnes âgées. Ils n’ont aucune démence connue lorsqu’ils sont recrutés et subissent des évaluations cliniques annuelles en personne, avec des évaluations détaillées des facteurs de risque et des tests cognitifs », décrit Holland.

Les chercheurs ont conclu dans leur article de 2020 qu’un apport alimentaire plus élevé en flavonols pouvait être associé à un risque réduit de développer la maladie d’Alzheimer. La dernière étude de Neurology est une extension de ce travail, explorant les taux de déclin cognitif (DC).

Les avantages des flavonoïdes pour la santé.

Les flavonoïdes sont particulièrement connus pour leurs activités antioxydantes, qui jouent un rôle important dans la santé cardiovasculaire et dans la prévention du cancer. Outre la lutte contre les radicaux libres, ils sont également connus pour leurs propriétés antihistaminiques, antimicrobiennes, d’amélioration de la mémoire et même d’amélioration de l’humeur.

Les flavonoïdes pourraient avoir le potentiel de tuer les cellules cancéreuses.

Une étude de l’Université de l’Illinois a montré que le céleri, les artichauts et les herbes, en particulier l’origan mexicain, contiennent des flavonoïdes qui ont tué des cellules cancéreuses pancréatiques humaines dans des conditions de laboratoire. Les flavonoïdes agissent en inhibant une enzyme importante. Toutefois, l’équipe de recherche a déclaré que l’astuce semblait consister à utiliser les flavonoïdes comme prétraitement au lieu de les utiliser en même temps que le médicament chimiothérapeutique. Puisque « les flavonoïdes peuvent agir comme des antioxydants et la prise de suppléments antioxydants le même jour que les médicaments chimiothérapeutiques peut annuler l’effet de ces derniers ».

Les flavonoïdes ont des effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire.

Une étude de synthèse publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition a confirmé des recherches antérieures sur les effets bénéfiques des flavonoïdes du chocolat sur la santé cardiovasculaire. Les chercheurs ont constaté que le chocolat ou le cacao réduisait la pression artérielle et avait des effets significatifs sur le cholestérol LDL et HDL.

Les flavonoïdes sont bénéfiques dans le contrôle du diabète.

L’étude a également révélé que la résistance à l’insuline était améliorée par le chocolat ou le cacao en raison de réductions significatives de l’insuline sérique.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.