Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Le saviez vous ?

Les 7 étapes de la progression de la maladie d’Alzheimer

Il existe sept étapes principales associées à cette maladie, allant des symptômes légers à des changements significatifs de la personnalité et du comportement.

Marie Desange

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative progressive qui affecte la mémoire, la pensée, le langage et le comportement. Il existe sept étapes principales associées à cette maladie, allant des symptômes légers à des changements significatifs de la personnalité et du comportement. Comprendre ces étapes peut aider à mieux se préparer aux défis à venir et à fournir un soutien approprié aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

1. Étape préclinique ou sans altération

L’étape préclinique de la maladie d’Alzheimer se caractérise par l’absence de symptômes perceptibles. Les personnes à risque peuvent être identifiées grâce à des antécédents familiaux ou à des biomarqueurs spécifiques. Des accumulations anormales de protéines tau dans le liquide entourant le cerveau et la moelle épinière peuvent être détectées environ 15 ans avant l’apparition des symptômes. Les personnes à ce stade sont généralement indépendantes et ne savent souvent pas qu’elles sont atteintes de la maladie.

2. Léger déficit ou simple oubli

À ce stade, les symptômes de la maladie d’Alzheimer commencent à se manifester de manière plus évidente. Les personnes peuvent rencontrer des difficultés légères de mémoire et d’oubli, comme oublier des mots familiers ou l’emplacement d’objets. Cependant, ces troubles ne nuisent pas encore aux activités quotidiennes et peuvent ne pas être apparents pour les amis et la famille.

3. Déclin léger ou modéré

L’étape 3 de la maladie d’Alzheimer est caractérisée par des symptômes plus prononcés. Les personnes peuvent se perdre même en empruntant un itinéraire familier, avoir du mal à se souvenir des mots ou des noms, ne pas retenir les informations récemment lues, oublier de nouvelles personnes ou objets, égarer des objets de valeur et avoir des problèmes de concentration. À ce stade, le travail peut être affecté et l’apprentissage de nouvelles compétences peut être difficile. Les personnes de l’entourage peuvent commencer à remarquer les symptômes. Un soutien psychologique peut être nécessaire, en particulier pour faire face à l’anxiété et au déni.

4. Déclin modéré ou Alzheimer léger

L’étape 4 marque le début de la maladie d’Alzheimer diagnostiquable. Les personnes atteintes auront plus de difficultés à accomplir des tâches complexes de la vie quotidienne. Des changements d’humeur tels que le repli sur soi et le déni deviennent plus évidents. Les personnes peuvent perdre la mémoire des événements récents ou passés, avoir des difficultés à gérer leurs finances et leurs factures, et avoir du mal à compter à rebours de 100 en soustrayant 7 à chaque fois. À ce stade, l’autonomie diminue progressivement et l’aide peut être nécessaire pour certaines tâches telles que l’écriture de chèques ou l’achat de provisions.

5. Déclin modéré à sévère ou démence modérée

L’étape 5 de la maladie d’Alzheimer est caractérisée par un déclin plus marqué des capacités cognitives. Les personnes peuvent avoir des difficultés à se souvenir de leur adresse actuelle, à suivre le temps ou le lieu, et à compter à rebours. Elles peuvent avoir besoin d’une assistance pour les tâches quotidiennes et ne peuvent plus vivre de manière autonome. La confusion peut s’installer par rapport aux événements majeurs de la vie ou aux conditions météorologiques. Bien que le soin personnel et l’alimentation ne soient pas encore un problème, les personnes atteintes peuvent avoir du mal à choisir des vêtements appropriés pour la météo ou à gérer leurs finances.

6. Alzheimer modérément sévère

L’étape 6 de la maladie d’Alzheimer est caractérisée par des altérations plus importantes de la mémoire et des fonctions cognitives. Les personnes peuvent avoir besoin d’aide pour s’habiller correctement et pour régler la température de l’eau avant de prendre un bain. Les troubles de l’incontinence peuvent également apparaître à ce stade, nécessitant une assistance pour l’hygiène personnelle. La mémoire des événements récents est considérablement altérée, et les personnes atteintes peuvent confondre les membres de leur famille avec d’autres personnes. Des changements de personnalité, des difficultés de parole et des comportements régressifs peuvent également être observés.

7. Alzheimer sévère

La dernière étape de la maladie d’Alzheimer est caractérisée par une détérioration cognitive et physique grave. La parole devient de plus en plus limitée, jusqu’à ce qu’elle soit finalement perdue. Les mouvements corporels deviennent rigides et douloureux, et les personnes atteintes peuvent souffrir de contractures musculaires. La capacité de se tenir assis de manière indépendante est perdue, les expressions faciales se transforment en grimaces, et la personne n’est plus capable de lever la tête. Les mouvements ressemblent à ceux d’un nourrisson, et des réflexes primitifs tels que la succion peuvent réapparaître. Les personnes atteintes d’Alzheimer sévère ont besoin d’une assistance totale pour les tâches quotidiennes, y compris pour manger et se déplacer. Leur capacité à répondre à l’environnement est perdue, et elles peuvent devenir immobiles. La pneumonie est la principale cause de décès à ce stade.

 

La maladie d’Alzheimer progresse lentement à travers ces sept étapes, affectant progressivement la mémoire, la cognition et le comportement. Bien qu’il n’y ait pas de remède, il existe des traitements pour ralentir la progression de la maladie et gérer les symptômes. Une prise en charge précoce et un soutien adapté peuvent améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de leurs proches aidants. La recherche se poursuit pour mieux comprendre la maladie et pour développer des interventions plus efficaces.

 

2.7/5 - (3 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi