Le son nouvelle génération

Seul 1/3 des Français en situation de déficience auditive est appareillé. Les facteurs dissuasifs peuvent concerner l’investissement financier, l’esthétique ou l’image renvoyée par le port d’une prothèse auditive … à tort ! Car si ce type d’appareillage souffre de bien des idées reçues, il a bénéficié d’évolutions considérables grâce au travail d’innovation des ingénieurs en audioprothèses. Les performances des dispositifs actuels permettent de gérer de nombreuses situations d’écoute et bien plus encore : miniaturisation, technologie sans fil, nombreuses options, de quoi offrir à chacun une correction d’écoute adaptée à une vie active, moderne et connectée.

La perte auditive peut engendrer d’importantes perturbations sociales et professionnelles, et survenir à tout âge de la vie, accidentellement, en raison de l’âge ou de facteurs génétiques. Pour que chaque personne malentendante puisse retrouver un confort d’écoute et de vie, la réforme 100% santé, pleinement appliquée depuis janvier 2021, a démocratisé les aides auditives en permettant à tous de s’équiper avec un reste à charge zéro. L’investissement financier n’est plus un frein ! De plus, selon le contrat souscrit avec votre complémentaire santé, celle-ci peut également intervenir à des degrés divers pour la prise en charge de prothèses auditives premium.

Une correction sur-mesure

Une prothèse auditive est beaucoup plus perfectionnée qu’un amplificateur de son. Ces derniers, disponibles en pharmacie sans ordonnance, vont se contenter d’augmenter le volume du son perçu par l’utilisateur, c’est un dispositif électronique.

L’audioprothèse, quant à elle, est conçue sur mesure pour corriger un trouble auditif spécifique. Elle sera, par exemple, capable de différencier les types de sons, d’intensifier des sons selon leur direction, mais aussi de réduire de façon sélective le bruit environnant et de compresser certaines fréquences.

S’équiper d’une aide auditive personnalisée nécessite l’accompagnement d’un audioprothésiste professionnel. Ce dernier va effectuer les réglages optimaux en se servant de canaux : des bandes fréquences qui découpent le son des graves aux aigus. Ainsi, l’appareil détectera la parole sur certains canaux, qu’il augmentera, tout en abaissant ceux qui contiennent les bruits de fond.

Plus l’appareil propose de canaux, plus l’ajustement sera précis, plus le confort et l’efficacité seront importants. On estime qu’un nombre minimum de 15 canaux permet de filtrer efficacement le bruit.

Des options connectées

Tous les fabricants de prothèses auditives proposent des appareils équipés de la fonction Bluetooth. Elle permet à l’audioprothèse de se connecter sur un smartphone, une télévision, une radio, toutes sortes d’appareils utilisant la technologie sans fil. Certains modèles nécessitent l’ajout d’un accessoire, porté autour du coup ou à la main.

En revanche, les modèles made for all sont en liaison directe avec vos appareils : ils utilisent le Bluetooth de votre téléphone ou de votre tablette pour capter la conversation téléphonique, la musique, le son, sans aucun accessoire. On parle alors de Streaming direct !

Enfin, la plupart des marques proposent des applis pour smartphones : celles-ci permettent de régler l’audioprothèse depuis son téléphone : volume, état des batteries, et même une géolocalisation pour retrouver ses appareils !

Des technologies innovantes

Selon les fabricants et les modèles, les audioprothèses ne cessent de développer de nouvelles fonctionnalités pour le confort et la qualité d’écoute de l’utilisateur.

L’appareil auditif Phonak, par exemple, propose des fonctionnalités avancées :

Le Soundflow adapte les réglages de l’appareil en temps réel, offrant ainsi une transition harmonieuse et douce entre les environnements d’écoute.

Le Zoomvoice permet de mettre en avant la parole de l’interlocuteur pour une meilleure intelligibilité en situation de conversation.

Le Larsenbloc élimine les sifflements, l’Echobloc atténue la distorsion dans les lieux à forte réverbération.

Votre audioprothésiste saura vous informer sur ces technologies et vous conseiller les plus adaptées à vos besoins.

Avec ou sans piles

Une prothèse auditive est un dispositif électronique qui doit être alimenté : il peut fonctionner avec piles, ou sans piles, c’est-à-dire en version rechargeable. Ces derniers contiennent des batteries (accumulateurs) qui se rechargent par un simple branchement sur secteur.

Ces modèles rencontrent un grand succès, car changer les piles d’une aide auditive demande de la minutie, et certaines personnes peuvent se sentir mal à l’aise pour réaliser cette manipulation. Certes, la recharge est quotidienne mais les nouvelles technologies utilisées permettent sur certains modèles d’atteindre 30h d’autonomie, et les modèles se perfectionnent pour conserver une qualité d’écoute optimale sans piles.

Une esthétique soignée

Design personnalisable, finesse de fabrication. Vous allez changer d’avis sur les aides auditives

La miniaturisation des composants a permis de réduire considérablement la taille des appareils auditifs. Les modèles dit invisibles, comme les aides intra-auriculaires sont placés dans le conduit auditif et sont quasiment indétectables. Cependant ils ne peuvent fonctionner que jusqu’à un certain degré de déficience auditive. Mais les modèles dits micro-contours actuels, performants jusqu’à 70 à 80 % de perte auditive, sont également d’une absolue discrétion.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -