Le safran et ses propriétés relaxantes

safran

Epice très utilisée dans la cuisine méditerranéenne, le safran est une plante vivace bulbeuse qui est très prisée en phytothérapie. Il a été utilisé depuis longtemps dans la médecine traditionnelle chinoise. De son nom scientifique Crocus sativus, le safran est aussi appelé fleur de crocus sativus ou saffron en anglais. En botanique, il est classé dans la famille deS iridacées ou iridaceae. Cette épice intéresse particulièrement les adeptes de la phytothérapie du fait de sa forte teneur en anti-oxydants. Notons que cette plante dispose de 150 molécules. Mais les plus importantes sont la crocine, le safranal, et la picrocrocine. Le safran est contient aussi des glucides, des protéines, du fer, du magnésium, de la bêta-carotène, de la vitamine B9, B6 et de la vitamine C.

Les indications thérapeutiques usuelles du safran

Le safran est une plante médicinale qui regorge d’innombrables propriétés thérapeutiques. En effet, il a des propriétés anti-oxydantes et relaxantes. Il est aussi très efficace pour stimuler la digestion. De par sa richesse en nutriment et ses vertus médicinales, il est indiquée en cas de :

  • Fatigue persistante et perte de vitalité – cette épice a pour effet de favoriser la vitalité et de booster l’énergie disponible dans l’organisme.
  • Stress – grâce à sa forte teneur en magnésium, il permet de soutenir l’organisme et de chasser efficacement le stress.
  • Douleurs chroniques et surmenages.
  • Dépression – les principes actifs de cette plante aident à favoriser la sensation de légèreté et agissent comme un antidépresseur naturel. Cet effet sur la dépression résulte du fait que le safran aide l’organisme à rétablir les équilibres énergétiques, physiques et nerveux en stimulant la production de la mélatonine, de la sérotonine et de la dopamine.
  • Douleurs menstruelles.
  • Excès de cholestérol – de ce fait, cette épice participe activement à la prévention des troubles cardiovasculaires.
  • Problèmes de concentration.

Le safran est aussi utilisé pour ses effets anti-drogues. En phytothérapie, cette plante s’utilise alors pour prévenir et combattre les addictions aux drogues.

Comment le safran est-il utilisé en phytothérapie ?

En fait, pour obtenir du safran, il faut déshydrater les stigmates des fleurs du Crocus Sativus. L’extraction du safran est délicate et il faut environ 150 000 fleurs pour avoir 1 Kg de safran. En phytothérapie, cette épice très prisée peut s’utiliser en infusions, sous forme de poudres ou encore de gélules.

Quelle posologie pour mieux profiter de ses bienfaits ?

Pour bénéficier des propriétés relaxantes et des bienfaits thérapeutiques du safran, il vous faut respecter la posologie indiquée. Ainsi, pour les gélules, il ne faut pas dépasser la dose de 15 mg par jour. De préférence, la prise se fera après le repas.

Pour ce qui est de l’infusion, ajouter 1 g de safran séché dans 1 litre d’eau et laisser le tout infuser durant 15 minutes à 80°.

Y-a-t-il des contre-indications au traitement à base de safran ?

Consommer du safran est formellement contre-indiquée pour les femmes enceintes et celles qui allaitent. Aussi, il faut savoir qu’une consommation en excès de cette épice peut provoquer la contraction de l’utérus. Par ailleurs, les effets secondaires relatifs à cette plante médicinale sont les suivants :

  • Une diarrhée ;
  • Une coloration jaunâtre de la peau ;
  • Des étourdissements ;
  • Le saignement de nez ;
  • Des allergies cutanées ;
  • Des maux de tête.