La science dévoile le secret caché derrière les vomissements causés par l’intoxication alimentaire

L’intoxication alimentaire est une expérience que nous redoutons tous et que nous n’attendons certainement pas avec impatience. Dès l’instant où elle vous frappe – une vague de nausées, des douleurs et des crampes intenses à l’estomac, suivies de crises de vomissements – elle peut vous confiner au lit pendant des jours, voire des semaines. Mais pourquoi cette maladie débilitante nous fait-elle vomir en premier lieu ? Aussi désagréable que cela puisse paraître, la science a en fait une réponse pour nous. Dans cet article de blog, nous allons :

  • Expliquer ce qu’est une intoxication alimentaire.
  • Discuter des raisons pour lesquelles notre corps réagit par des vomissements en cas d’infection.
  • Explorer les moyens de réduire les risques d’intoxication alimentaire à la maison.
  • Révéler quelques remèdes naturels qui aident à soulager rapidement les symptômes.

Que vous soyez un malade ou que vous vous préoccupiez simplement de vos proches, vous trouverez ici quelque chose qui vous aidera à mieux comprendre cette terrible maladie !

Comment peut-on définir une intoxication alimentaire ?

L’intoxication alimentaire est un terme général qui englobe toute maladie désagréable causée par la consommation d’aliments ou de boissons contaminés. Elle survient lorsque des agents pathogènes tels que des bactéries, des virus ou des parasites pénètrent dans votre organisme par ingestion et vous rendent malade. Les symptômes peuvent varier considérablement en fonction de l’agent pathogène en cause. Toutefois, certains des signes les plus courants sont les nausées, les douleurs abdominales, la diarrhée, les vomissements et la fièvre.

Selon la science, pourquoi notre corps réagit-il ainsi face à une intoxication alimentaire ?

Dans des circonstances normales, lorsque notre corps détecte quelque chose qui n’est pas bénéfique ou sain, il déclenche une réaction afin d’expulser la substance indésirable. Dans le cas d’une intoxication alimentaire, cette réaction consiste généralement à vomir pour se débarrasser de ce qui a été ingéré et qui peut être nocif.

Lorsque nous mangeons quelque chose, cette substance passe d’abord par notre bouche, puis descend dans l’estomac via l’œsophage. Là, elle est mélangée à des enzymes et à des acides digestifs qui la décomposent en petites molécules pouvant être absorbées par l’organisme. L’intoxication alimentaire survient lorsque ces substances contiennent des toxines ou des microbes nocifs tels que des bactéries ou des virus ; elles ne peuvent être décomposées et finissent par pénétrer dans notre système sanguin et causer des ravages dans notre organisme. C’est alors que nous commençons à ressentir des nausées, des vomissements, de la diarrhée et d’autres symptômes inconfortables, signes que notre corps tente de combattre cette présence étrangère.

Les vomissements servent alors de mécanisme de défense pour notre corps ; en expulsant ce qui a été ingéré, ils nous empêchent d’être davantage empoisonnés par les contaminants présents dans la nourriture. Ce processus d’éjection contribue à nous protéger de tout dommage supplémentaire causé par ces toxines ou microbes en poussant ces substances vers l’extérieur avant qu’elles n’aient le temps de causer davantage de dommages internes. En outre, des études ont également montré que les vomissements ont un effet purificateur sur notre système gastro-intestinal, car ils éliminent toutes les toxines potentielles laissées après la digestion. De sorte que notre corps peut repartir à zéro avec de nouveaux nutriments traités en toute sécurité.

Comment prévenir une intoxication alimentaire ?

  1. Nettoyez soigneusement toutes les surfaces et tous les ustensiles de cuisine après avoir manipulé de la viande ou des œufs crus afin de réduire les risques d’intoxication alimentaire.
  2. Nettoyez les planches à découper et les couteaux à l’eau chaude savonneuse et frottez-les soigneusement.
  3. Faites toujours cuire les aliments à la bonne température pendant la durée appropriée, comme recommandé dans les recettes ou les instructions sur l’emballage.
  4. Conservez les aliments à des températures sûres pour éviter la prolifération des bactéries : réfrigérez rapidement les aliments périssables, gardez les aliments chauds (au-dessus de 60 °C) et les aliments congelés (au-dessous de -17 °C). Évitez de laisser les aliments reposer entre 7 °C et 60 °C pendant plus de deux heures, car il s’agit d’une zone dangereuse pour la croissance des bactéries.
  5. Utilisez des ingrédients frais lorsque cela est possible, en évitant les ingrédients dont la date de péremption est dépassée.
  6. Il est également essentiel de stocker correctement toutes les denrées alimentaires, en vérifiant toujours les étiquettes. Certains articles doivent être réfrigérés, tandis que d’autres doivent être stockés au sec, dans un garde-manger ou une armoire.
  7. Séparez les viandes, volailles et fruits de mer crus des autres ingrédients avant de les faire cuire afin d’éviter toute contamination croisée.
  8. Adoptez une bonne hygiène lors de la préparation des repas en vous lavant soigneusement les mains avant et après avoir manipulé des aliments crus.
  9. Inspectez soigneusement tous les emballages d’aliments pour détecter des signes de contamination tels que des couleurs/textures inhabituelles, des taches molles ou des boîtes de conserve bombées qui pourraient indiquer une détérioration.
  10. Gardez la cuisine propre en désinfectant régulièrement les surfaces à l’aide d’un mélange d’eau et d’eau de Javel qui s’est avéré efficace contre les formes les plus courantes de bactéries.

Voici ces remèdes naturels qui luttent efficacement contre l’intoxication alimentaire.

  • La consommation de liquides clairs, comme de l’eau, du bouillon ou des boissons pour sportifs.
  • Le thé au gingembre et le thé à la menthe poivrée peuvent également aider à réduire les nausées et les vomissements.
  • Manger des aliments fades comme des craquelins et des toasts peut aider à calmer un estomac dérangé.
  • Du miel ou du jus de citron mélangé à de l’eau chaude avec une pincée de sel ou de sucre peut soulager les crampes abdominales et les ballonnements.
  • Les comprimés de charbon actif sont souvent recommandés en cas d’intoxication alimentaire, car ils fixent les toxines dans l’intestin, réduisant ainsi la gravité des symptômes.
  • Les probiotiques sont une autre option parce qu’ils aident à restaurer des bactéries saines dans le tube digestif, ce qui peut contribuer à améliorer la digestion et à réduire l’inflammation intestinale.
  • Enfin, il est important de prendre beaucoup de repos pour laisser à l’organisme le temps de se remettre des effets de l’intoxication alimentaire.

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.