La cimicifuga : la plante officinale de référence pour venir à bout des troubles féminins

usages thérapeutiques de la cimicifuga

La cimicifuga ou actée à grappes est une plante originaire de l’Amérique du Nord et du sud-est du Canada. Son nom scientifique est Actaea racemosa ou Cimicifuga racemosa. Elle appartient à la famille des Ranunculaceae.

Il s’agit d’une plante qui peut facilement atteindre une hauteur jusqu’à 2.5 mètres. Autrefois, les natifs américains l’employaient pour traiter les troubles affectant les femmes. De nos jours, cette plante constitue l’ingrédient principal de plusieurs préparations pharmaceutiques. Elle est principalement composée de tanins, de dérivés terpènes, d’acides phénols, de flavonoïdes et d’alcaloïdes.

Dans quels cas l’utilisation de la cimicifuga est-elle indiquée ?

Grâce à son activité œstrogénique, la cimicifuga sert principalement à traiter les troubles gynécologiques. Elle permet de réguler le cycle menstruel. Elle est particulièrement efficace en cas de dysménorrhée et de syndrome prémenstruel. Chez les femmes ménopausées, elle aide à atténuer le nombre et l’intensité des bouffées de chaleur. Jadis, elle servait à déclencher les accouchements.

L’actée à grappe possède également des propriétés antiphlogistiques et sédatives. À cet effet, elle atténue considérablement les symptômes caractéristiques du rhumatisme. Elle est également utile dans les cas de tendinite, de torticolis, de névralgies et de courbatures.

Ses autres indications thérapeutiques sont :

  • Insomnie et troubles du sommeil
  • Trouble de comportement et légère dépression
  • Migraines et maux de tête d’origine nerveuse
  • Affections de la sphère oto-rhino-laryngologie ou ORL : bourdonnements des oreilles
  • Hypertension artérielle

Quelles sont ses différentes formes d’utilisation ?

En phytothérapie, on utilise essentiellement les rhizomes et les racines de la plante. Pour les usages thérapeutiques, on peut la retrouver sous forme de décoction, de teinture mère, de poudre, d’extraits secs et de gélules.

Comment l’utiliser et quels sont les dosages usuels ?

Selon le résultat recherché, la cimicifuga s’utilise en interne ou en externe. La posologie, quant à elle, varie en fonction de la forme utilisée. Toutefois, la dose journalière ne doit jamais dépasser l’équivalence de 80 mg d’extraits secs.

  • Décoction: infuser pendant 10 minutes 1 cuillère à café de poudre de cimicifuga dans une tasse d’eau bouillante. En consommer 2 à 3 tasses par jour.
  • Teinture mère: 1 à 2 ml de teinture à raison de 3 fois par jour
  • Gélule: prendre 3 à 5 gélules par jour avec un verre d’eau. La prise doit se faire au cours de 3 principaux repas de la journée.

Quelles sont les précautions d’emploi et les contre-indications ?

L’usage de l’actée à grappe est déconseillé dans les cas suivants :

  • En association avec des pilules contraceptives
  • Cancer hormono-dépendant et antécédent de cancer de sein
  • Grossesse et allaitement
  • Troubles hépatiques

En outre, il est important de respecter les doses recommandées. En effet, ingérée à forte dose, cette plante médicinale peut entraîner de graves affections hépatiques, des nausées ou des maux de ventre.

Afin d’éviter les éventuels effets indésirables, chaque traitement ou cure à base de cimicifuga doit se faire sous la prescription d’un médecin ou d’un professionnel de santé.