Kalium bichromicum, le remède homéopathique d’action générale

Les indications thérapeutiques de Kalium bichromicum en homéopathie.

La souche du remède Kalium bichromicum est connue communément sous le nom de bichromate de potassium. Le bichromate de potassium se présente sous forme de cristaux rouge orangé. Il est soluble dans l’eau. Bichromate de potassium est très allergisant chez les personnes qui le manipulent. On peut citer par exemple les tanneries, les peintures et les industries du ciment.

Il existe 4 formes utilisables pour ce remède. Ces 4 formes sont les doses, les granules, les gouttes et les triturations.

Dans quelles circonstances doit-on utiliser cette souche homéopathique ?

Les indications thérapeutiques principales pour ce remède sont : l’aphte, la rhinopharyngite, la sinusite et l’eczéma. Ainsi, il traite les eczémas de contact, les eczémas infectés, les eczémas des cimentiers et les impétigos. De même que les aphtes buccaux ulcérés souvent accompagnés d’une salive filandreuse, épaisse et parfois fétide.

Il désenfle aussi la luette lorsqu’elle est gonflée. La luette est similaire à un petit sac rempli d’eau au fond de la gorge.

Kalium bichromicum est utile pour traiter les rhinorrhées de couleur jaune à jaune verdâtre. Les rhinorrhées ont une consistance épaisse, filandreuse et parfois avec des traces de sang. Elles sont accompagnées de croûtes dans les narines. Le remède apaise les sinusites frontales ou maxillaires possédant ce type d’écoulement.

Il calme les douleurs sciatiques lorsqu’elles sont améliorées par le mouvement. Aussi, il calme les douleurs du pied et les tendinites.

En gynécologie, il traite les leucorrhées ou les écoulements vulvaires. La coloration de ces écoulements est verdâtre et ils sont épais. On l’utilise aussi dans le traitement de fond et le traitement préventif des gastrites.

Comment utiliser correctement le remède homéopathique Kalium bichromicum en homéopathie ?

On prend le remède Kalium bichromicum en dehors du tabac, du café, des repas et de la menthe. Les nourrissons peuvent dissoudre dans un peu d’eau les granules et les doses. Pour les restes, elles sont à laisser fondre sous la langue.

Les eczémas et les impétigos se traitent par 5 granules à prendre 3 fois par jour. Pour les eczémas secs, la dilution est de 9 CH. Ainsi, pour les eczémas suintants, la dilution à utiliser est de 15 CH.

Pour le traitement des aphtes, prendre 5 granules de 5 CH toutes les 2 heures. Si les aphtes sont douloureux, on peut l’associer avec Borax.

Pour les rhinorrhées et les sinusites, prendre 5 granules toutes les 4 heures. Si on veut favoriser les écoulements, la dilution à utiliser doit être à 9 CH. Mais si on veut les tarir, on utilise une dilution à 15 CH.

Pour les douleurs sciatiques et les tendinites, on doit prendre 5 granules de 7 à 9 CH. Les prises se feront 4 fois par jour pour les affections aigües. Elles se feront 2 fois par jour pour les affections chroniques.

5 granules de 7 à 9 CH 2 fois par jour soignent les leucorrhées. Pour les ulcères gastriques ou gastroduodénaux, on doit prendre 5 granules de 9 CH 3 fois par jour.