Homeopathie

Kalium Bromatum, la solution homéopathique contre les troubles psychiques et cutanés

Kalium Bromatum est un médicament homéopathique dont la souche se prépare à partir du bromure de potassium. Il s’agit d’un sel composé d’ions de bromure et de potassium. En apparence, il se présente sous forme de cristaux incolores, ou parfois, de couleur blanche. Sa formule chimique est KBr.

En termes d’usages, ce sel s’utilise surtout auprès de l’industrie photographique et pharmaceutique. Dans la première, les ions bromure du sel agissent sur les halosels d’argent non activés par la lumière. Dans la seconde, du fait de ses effets anticonvulsifs et sédatifs, il est le principal traitement en cas de crise d’épilepsie. À noter que beaucoup de pays, comme l’Allemagne approuve cette application. Cependant, les Etats-Unis, à travers la Food and Drug Administration, interdit l’usage de ce sel chez les sujets humains.

Enfin, la prise, prolongée ou à forte concentration, de bromure de potassium peut conduire à l’apparition de quelques effets indésirables. On cite les nausées, la dépression, le défaut de mémoire et de concentration, les maux de tête et les tremblements. Une mauvaise haleine, une incohérence dans les flux de paroles, une perte de réflexe et de sensibilité peuvent également survenir.

Quand faut-il recourir à l’usage de Kalium Bromatum dans un cadre thérapeutique ?

Troubles psychiques :

Ce remède homéopathique permet de traiter les troubles psychologiques chez l’enfant. Sa principale indication est l’instabilité psychomotrice dont les principaux signes sont l’inquiétude et l’agitation. L’enfant a tendance à manipuler inconsciemment les petits objets. Ses mains et ses doigts font souvent l’objet d’une agitation incontrôlable. Les autres manifestations de ce trouble chez l’enfant sont les terreurs nocturnes, le bruxisme et les réveils en hurlant.

Chez les adultes, les troubles psychologiques se manifestent par une asthénie physique et intellectuelle. Le sujet présente les signes suivants :

  • Défaut de mémoire
  • Difficulté à comprendre et assimiler certaines informations
  • Comportements infantiles
  • Dépression

Le sujet peut également présenter les mêmes signes d’instabilité psychomotrice des enfants.

Troubles cutanés :

Sur le plan dermatologique, ce médicament agit principalement sur les glandes sébacées. Il permet ainsi de traiter les cas de séborrhée. Il soigne également d’autres formes de dermatose comme les acnés (indurées, remaniées, pustuleuses ou encore kystiques) et les éruptions papulo-pustuleuses. En général, ces lésions cutanées apparaissent sur le visage, sur le dos et au niveau de la poitrine.

Les autres indications de Kalium Bromatum sont :

  • Les toux spasmodiques
  • L’énurésie nocturne des enfants

Les modalités d’aggravation sont la nuit (à la nouvelle lune), l’effort intellectuel et les contrariétés. Les modalités d’amélioration sont les activités physiques.

Comment l’administrer ?

Pour le traitement de ces pathologies, les dilutions recommandées sont en 9 à 15 CH. Au niveau de la posologie, prendre 3 granules en 2 à 3 fois par jour.

En cas de toux spasmodiques, prendre HYOSCYAMUS pour compléter le traitement à base de Kalium Bromatum.

En outre, pour traiter les éruptions papulo-pustuleuses, Tuberculinum residuum représente une bonne alternative à cette souche homéopathique. Une consultation est cependant nécessaire pour déterminer les posologies adaptées.

Articles similaires