Jouer du piano : une thérapie musicale bénéfique à notre bien-être général

Avez-vous déjà pensé aux bienfaits de la pratique du piano sur votre bien-être mental et émotionnel ? Vous serez peut-être surpris d’apprendre que le fait d’aiguiser vos talents de pianiste s’accompagne d’une série d’avantages cognitifs et psychologiques, qui vont bien au-delà de la simple guérison de la déprime du samedi soir. Qu’il s’agisse de réduire le niveau de stress ou de stimuler la créativité, jouer du piano offre une série de récompenses qui touchent l’esprit, le corps et l’âme de chacun – des avantages dont personne ne devrait se priver ! Rejoignez-nous pour découvrir pourquoi jouer du piano est bon pour le cerveau et le moral.

Jouer du piano : une passion à la fois thérapeutique.

Une étude particulièrement intéressante, menée par des chercheurs de l’Université de Toronto et publiée dans la revue Health Psychology en 2013, s’est intéressée aux effets de la pratique du piano sur la santé mentale. L’étude a révélé que les joueurs de piano réguliers rapportaient des niveaux significativement plus élevés de bien-être psychologique auto-évalué que ceux qui ne jouaient pas. Plus précisément, ils présentaient une meilleure humeur, des niveaux de stress plus faibles et un meilleur fonctionnement cognitif.

Dans une autre étude publiée en 2017 par des chercheurs de l’University College London et de l’Université de Maastricht aux Pays-Bas, les participants à qui on a appris à jouer d’un instrument de musique (dans ce cas, le piano) ont connu des réductions significatives de la dépression et de l’anxiété. De plus, ces améliorations ont été maintenues sur une période d’un an après le traitement.

En outre, une étude réalisée en 2016 par l’Université médicale de Dalian, en Chine, a révélé que les étudiants qui avaient pris part à une pratique régulière du piano présentaient des niveaux réduits de cortisol (l’hormone du stress) par rapport aux non-musiciens. Ils affichaient également des niveaux accrus d’ondes cérébrales alpha – associées à la relaxation – en jouant de l’instrument. En plus de ces avantages physiologiques, les étudiants ont déclaré se sentir plus calmes et plus stables émotionnellement après leurs séances de piano.

Enfin, une étude réalisée en 2018 par l’Université nationale Chungbuk de Corée a examiné comment l’apprentissage du piano affectait les individus au fil du temps. L’équipe de recherche a déterminé que les apprenants novices ainsi que les pianistes plus avancés ont démontré des taux de dépression plus faibles après s’être engagés régulièrement avec leurs instruments. Ceux qui avaient une expérience préalable ont même réussi à améliorer leur efficacité personnelle – ou leur confiance en leurs propres capacités – après seulement 12 semaines de pratique !

Dans l’ensemble, cette recherche indique que la pratique du piano joue un rôle important dans la santé mentale, notamment en améliorant l’humeur et en réduisant les niveaux d’anxiété et de stress, non seulement chez les musiciens professionnels, mais aussi chez les amateurs. D’autres études sont nécessaires pour comprendre exactement comment la musique peut être utilisée à des fins thérapeutiques pour différentes conditions ; cependant, il est clair, d’après ces études, qu’un engagement régulier avec un instrument comme le piano peut conduire à des améliorations significatives du bien-être psychologique au fil du temps.

Comment réagit notre cerveau aux notes de piano ?

Lorsque nous entendons des notes de piano, notre cerveau réagit de différentes manières. D’une manière générale, notre cerveau traite les ondes sonores générées par le piano et les interprète comme des motifs musicaux. Selon ce que nous entendons, ces motifs peuvent être complexes ou simples, et ils sont transmis à différentes parties du cerveau pour être traités. Dans le cortex auditif, la partie du cerveau responsable du traitement du son, ces ondes sonores sont décomposées en rythme, hauteur et timbre, que notre cerveau interprète pour donner un sens à ce que nous entendons. Ce processus nous permet de reconnaître certains morceaux de musique et nous aide à comprendre comment la musique nous affecte émotionnellement.

En outre, des recherches indiquent que jouer ou même écouter du piano peut avoir des effets bénéfiques sur le cerveau. Selon des études menées par l’université Johns Hopkins et d’autres institutions, jouer d’un instrument de musique peut entraîner une plus grande connectivité entre les zones du cerveau associées au contrôle moteur et à la formation de la mémoire. Il a également été suggéré que l’exposition à la musique peut augmenter les niveaux de dopamine dans le cerveau, ce qui se traduit par une meilleure concentration et une capacité accrue à apprendre rapidement de nouvelles compétences. En outre, les chercheurs ont proposé que la pratique du piano puisse contribuer à réduire les niveaux de stress en calmant les émotions, grâce à ses motifs rythmiques et ses cadences mesurées.

Toutes ces recherches et études scientifiques viennent appuyer le fait de s’adonner à la musique en jouant du piano semble avoir des effets positifs sur les fonctions cognitives et le bien-être mental.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.