Folliculinum, la solution homéopathique contre les problèmes féminins

les usages du Folliculinum en homéopathie

La souche homéopathique Folliculinum s’obtient à partir de cristaux de folliculine. La folliculine, aussi nommée estrone ou œstrone, est une hormone œstrogénique sécrétée par la paroi du follicule ovarien. La sécrétion se fait sous l’influence de 2 hormones qui sont la FSH et la LH ou hormone folliculo-stimulante et lutéinisante.

Chez la femme, cette hormone est responsable des principaux caractères sexuels féminins. Elle est aussi à l’origine de la multiplication surnuméraire de la muqueuse utérine en vue de la nidification d’un éventuel ovule fécondé. À noter que cette prolifération se passe pendant la première partie du cycle menstruel, avant l’ovulation.

Enfin, il est possible d’extraire la folliculine des urines de juments en gestation ou bien de celles de femmes enceintes. Aussi, il est possible de la synthétiser.

Dans quels cas utiliser ce remède homéopathique Folliculinum ?

Folliculinum est un médicament homéopathique qui intervient dans le traitement des troubles survenant suite à une perturbation hormonale chez la femme.

Syndrome prémenstruel

Le terme syndrome prémenstruel ou SPM réunit l’ensemble des symptômes des troubles qui affectent les femmes lors de la période précédant l’arrivée des règles. Si chez certaines, ces symptômes ne conduisent qu’à quelques inconforts, chez d’autres, ils peuvent se révéler handicapants au quotidien. De par son action, ce remède atténue ainsi les effets de ces signes.

Parmi les symptômes, on distingue :

  • Lourdeurs et hypersensibilité au niveau des seins
  • Troubles nerveux : sautes d’humeur, irritabilité, dépression
  • Douleurs diverses : au niveau du bas-ventre et du ventre, migraines, maux de tête, tensions musculaires, contractions douloureuses des muscles utérins
  • Affections dermatologiques : eczéma, acné, psoriasis
  • Infections urinaires : cystites
  • Troubles digestifs : constipation, ballonnements, diarrhées
  • Affections ORL ou oto-rhino-laryngologie : rhinite spasmodique, aphonie, angine
  • Gonflement du ventre et prise de poids
  • Sensation de jambes lourdes

Il convient de noter que ces signes se manifestent uniquement lors de la période prémenstruelle.

Ménopause et pré-ménopause

La ménopause signifie la dégradation, voire l’arrêt des fonctions ovariennes. Ainsi, la sécrétion d’hormones devient anormale, voire inexistante, ce qui se traduit par l’apparition de certains troubles. On distingue, à titre d’exemple, la sécheresse vaginale, la sensation de jambes lourdes ou encore les bouffées de chaleur.

Troubles fonctionnels gynécologiques

Ce sont les troubles gynécologiques qui surviennent suite à un déséquilibre hormonal. On cite, entre autres, une ovulation douloureuse et sanguinolente ainsi que les douleurs de la région pelvienne dues aux kystes et fibromes. Ce déséquilibre hormonal peut aussi conduire à la stérilité féminine.

Quelle est la posologie recommandée ?

Selon l’intensité des signes, il convient d’opter pour des doses de dilution moyenne (9 CH) ou haute (15 CH) :

  • Syndrome prémenstruel : prendre les granules 3 à 4 jours avant la manifestation des symptômes, à répéter pendant plusieurs cycles
  • Troubles fonctionnels : 1 dose en 15 CH le 10e et le 20e jour du cycle hormonal

Enfin, afin de stimuler la sécrétion d’œstrogène, les prescriptions s’orientent plutôt vers les granules ou doses de basse dilution.