Est-ce bon de manger la peau du saumon ?

La peau contient davantage de minéraux et de nutriments que le saumon, ce qui peut constituer un excellent complément à tout régime alimentaire.

La peau du saumon est généralement considérée comme pouvant être consommée sans danger. La peau contient davantage de minéraux et de nutriments que le saumon, ce qui peut constituer un excellent complément à tout régime alimentaire. Certains éléments doivent être pris en compte avant de décider de manger ou non la peau du saumon, notamment la source et la qualité du poisson. Les préférences personnelles peuvent également jouer un rôle dans la décision de consommer ou non la peau de saumon.

Quelques informations sur la peau de saumon

À condition qu’il s’agisse d’un saumon de haute qualité, la peau peut constituer un excellent complément à la plupart des régimes alimentaires. De nombreuses personnes évitent la peau de saumon simplement parce qu’elles ne savent pas comment la cuisiner. L’ajout de la peau de saumon au menu est simple et peut apporter à l’organisme des nutriments supplémentaires.

La peau de saumon contient un grand nombre des mêmes nutriments que le poisson. La peau de saumon peut constituer un ajout délicieux et sain au régime alimentaire.
Elle contient davantage de protéines et d’acides gras essentiels oméga-3 que le poisson. L’organisme ne peut pas fabriquer d’acides gras oméga-3, c’est pourquoi ils doivent être apportés par l’alimentation.
Le saumon contient également de bonnes quantités de vitamines B et D, ainsi que des minéraux essentiels, tels que le sélénium.

L’OMS recommande aux personnes, en particulier aux femmes âgées de 16 à 49 ans et aux enfants de plus de 2 ans, de consommer chaque semaine 2 à 3 portions de poisson gras, tel que le saumon. Laisser la peau peut apporter des nutriments supplémentaires à l’organisme. Certaines personnes peuvent trouver que la peau n’est pas appétissante, mais celles qui choisissent de la laisser en place constatent que leurs recettes préférées fonctionnent tout aussi bien.

Avantages nutritionnels de la peau de saumon

Le saumon vit dans des océans extrêmement froids. Leur peau contient une forte concentration d’acides gras oméga-3 qui les aident à rester au chaud dans l’océan. Ces acides gras peuvent également avoir des effets bénéfiques sur la santé du corps humain. Les acides gras oméga-3 peuvent contribuer à protéger le cœur contre certains facteurs de risque de maladies cardiaques, tels que la tension artérielle. Ils peuvent également contribuer à protéger le cerveau de la dégénérescence, aider la peau à rester souple et saine et protéger les yeux de la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Que disent les études sur les bénéfices ?

Une étude publiée dans la revue Marine Drugs indique également que la peau de saumon pourrait aider à traiter le diabète de type 2. La peau de saumon semble avoir une forte capacité antioxydante lorsqu’elle est administrée aux sujets testés, et pourrait même aider à soigner les blessures causées par le diabète. Une autre étude publiée dans BMC Cancer indique que les acides gras oméga-3 semblent jouer un rôle dans la prévention du cancer. Les régimes alimentaires riches en acides gras polyinsaturés oméga-3 peuvent aider à lutter contre les cellules cancéreuses. La peau de saumon ajoute également des protéines plus saines à l’alimentation, ce qui peut aider les personnes qui cherchent une alternative à la viande rouge.

Comment cuisiner la peau de saumon

Lorsque le saumon est bouilli, fumé ou cuit à la vapeur, la peau peut devenir détrempée et caoutchouteuse, ce qui n’est pas très agréable à manger. En revanche, lorsqu’elle est grillée, saisie ou frite, la peau du saumon devient croquante et pleine de saveur grâce aux graisses qu’elle contient.

Cuire le saumon avec la peau

Certaines personnes préfèrent cuire le saumon avec la peau. Cette méthode permet d’éviter que la chair délicate du saumon ne se dessèche. La peau croustillante du saumon peut également ajouter une texture différente au plat. Lorsque le saumon est cuit sur le gril, le fait de laisser la peau sur le saumon permet de protéger la chair du saumon contre les brûlures.

Couennes de saumon

L’une des façons les plus simples de préparer la peau de saumon est de faire des « couennes de saumon », qui sont de fines bandes de peau de saumon frites dans l’huile.

séparer la peau du poisson
coupez-la en lanières de 4 cm et séchez-les avec une serviette en papier, cela peut prendre un certain temps pour éliminer toute l’humidité de la peau, alors soyez patient
Verser de l’huile de cuisson dans une poêle et la faire chauffer à feu moyen-vif.
lorsque l’huile est chaude, ajouter les bandes de peau de saumon séchées dans la poêle
tourner les morceaux si nécessaire pour éviter qu’ils ne brûlent
lorsqu’elles sont croustillantes, retirez les bandes de la poêle et égouttez-les sur une serviette en papier pour éliminer l’excès d’huile
ajouter du sel et de l’assaisonnement selon votre goût
Cette recette simple peut être adaptée à presque tous les repas et constitue un moyen simple d’ajouter la peau de saumon à son régime alimentaire.

Risques et effets secondaires

Il peut être recommandé de consommer du saumon frais pêché à l’état sauvage afin d’éviter les poissons potentiellement contaminés. Il y a quelques points importants à prendre en compte avant d’ajouter la peau de saumon à son régime alimentaire. Il est essentiel de savoir d’où vient le saumon avant d’en manger la peau. Le saumon qui a vécu dans des eaux sales, polluées ou contaminées peut absorber des toxines provenant de sa nourriture et de l’eau dans laquelle il nage. Ces toxines peuvent entraîner un risque d’exposition aux polluants organiques persistants (POP), qui peuvent causer des problèmes de santé.

Que disent les études sur les risques ?

Une étude publiée sur PLoS One suggère qu’une alimentation riche en saumon d’élevage et en POP pourrait être liée à des troubles métaboliques tels que le diabète de type 2 et l’obésité chez les sujets testés. Le saumon peut également être contaminé par des substances chimiques appelées biphényles polychlorés (PCB) et méthylmercure. Le saumon peut également absorber ces substances à partir de l’eau contaminée et de sa nourriture. Plus le saumon est exposé longtemps à ces substances chimiques nocives, plus celles-ci s’accumulent au fil du temps.

Choisir une source de saumon

En raison de ces risques potentiels, de nombreuses personnes préfèrent consommer du saumon sauvage. Toutefois, il peut être utile de vérifier que le saumon sauvage provient également de zones d’eau propre.

Interactions médicamenteuses et autres risques

Une consommation importante d’acides gras oméga-3 peut également interagir avec certains médicaments, tels que les anticoagulants. Bien qu’un plat occasionnel à base de saumon ne soit pas une source d’inquiétude, il est toujours utile de consulter un médecin avant d’apporter des changements radicaux à son régime alimentaire. La consommation de peau de saumon ajoutera également plus de calories au régime que le saumon sans peau, et les personnes qui surveillent leur apport en graisses ou en calories devraient en tenir compte dans leur plan de régime.

À emporter

Si la consommation de peau de saumon est généralement considérée comme sûre, la source et la qualité du saumon peuvent entrer en ligne de compte. Les personnes les plus sensibles aux contaminants potentiels, telles que les femmes enceintes ou allaitantes, peuvent éviter de consommer de la peau de saumon. Pour la plupart des autres personnes, la consommation de peau de saumon provenant d’une bonne source peut être un excellent moyen d’ajouter des acides gras et des nutriments utiles à leur régime alimentaire.

 

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Marie Desange