Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Le saviez vous ?

Démence: les signes précoces de la dégradation cognitive

Dans cet article, nous allons expliquer ce qu'est la démence et pourquoi il est essentiel de la détecter rapidement

Marie Desange

La démence, également connue sous le nom de trouble neurocognitif majeur ou de déficit cognitif léger, est un terme général utilisé pour décrire une altération de la mémoire, de la pensée ou du raisonnement qui affecte la capacité d’une personne à fonctionner en toute sécurité.

La démence peut prendre différentes formes, mais la maladie d’Alzheimer est la plus courante chez les personnes de plus de 65 ans.

Dans cet article, nous allons expliquer ce qu’est la démence et pourquoi il est essentiel de la détecter rapidement. Nous fournirons également une liste de contrôle qui pourra vous aider à repérer les premiers signes, qui ne sont pas toujours faciles à remarquer.

Qu’arrive-t-il au stade précoce de la démence?

La démence affecte chaque individu de manière différente. Cette maladie est progressive, ce qui signifie qu’elle s’aggrave avec le temps. Cependant, alors que certains symptômes semblent apparaître du jour au lendemain, d’autres semblent se développer lentement sur plusieurs mois.

La démence se caractérise par une altération de la mémoire associée à une altération d’au moins une autre fonction cognitive, telle que :

Des problèmes de langage, tels que des difficultés à parler.

Une perte des fonctions exécutives, comme des difficultés à planifier, comprendre ou se concentrer.

Signes et symptômes précoces de la démence

Bien que la démence affecte généralement les personnes âgées, elle n’est pas une partie normale du processus de vieillissement. Cette maladie présente également une gamme de signes et de symptômes qui peuvent varier d’une personne à l’autre, en fonction du type et de la cause de la démence.

Certains des premiers signes et symptômes de la démence peuvent inclure :

Des problèmes de mémoire.

De la confusion dans des endroits familiers.

Une incapacité à se concentrer ou à penser clairement.

Des difficultés avec les mots et le langage.

Des changements d’humeur et de personnalité.

Un mauvais jugement.

Des difficultés à se concentrer ou à penser clairement.

Des difficultés à marcher ou à maintenir son équilibre.

Une somnolence accrue pendant la journée.

Problèmes de mémoire

Les problèmes de mémoire, tels que le fait de perdre des objets et de ne pas pouvoir les retrouver, sont l’un des symptômes les plus connus de la démence.

Une légère perte de mémoire peut être considérée comme une partie normale du processus de vieillissement, car des changements se produisent dans le corps et le cerveau au fil des ans. Cependant, il existe une différence entre une légère perte de mémoire et les problèmes de mémoire associés à la démence.

Les personnes atteintes de démence peuvent également présenter d’autres signes de perte de mémoire à court terme, tels que :

Oublier de payer les factures mensuelles.

Perdre la notion du temps ou de la date.

Oublier les plans quotidiens.

Problèmes de langage et de communication

La démence peut se manifester par des difficultés à trouver les bons mots ou à suivre une conversation. Certains des problèmes de parole et de langage les plus courants chez les personnes atteintes de démence incluent :

Des difficultés à se souvenir du nom des personnes ou à trouver des mots pour désigner des objets.

Des problèmes pour tenir une conversation.

Parler plus fort que d’habitude.

Changements d’humeur et de personnalité

Aux premiers stades de la démence, de nombreuses personnes peuvent connaître des changements d’humeur et de personnalité tels qu’une irritabilité accrue, de l’anxiété et de la dépression. Bien que tout le monde puisse être de mauvaise humeur ou triste de temps en temps, les personnes atteintes de démence connaissent des changements de personnalité plus rapides et des sautes d’humeur qui semblent survenir sans raison apparente.

D’autres changements d’humeur et de personnalité qui peuvent apparaître comprennent :

Des changements de personnalité fluctuants.

Une méfiance ou une peur extrême.

Une nouvelle dépendance à un membre de la famille.

Un repli sur soi.

Une perte d’empathie envers autrui.

Difficulté à accomplir des tâches et à planifier

La démence rend plus difficile la prise de décisions complexes, la planification ou la résolution de problèmes. Les personnes atteintes de démence précoce peuvent commencer à perdre leur capacité à planifier à l’avance ou à atteindre des objectifs préétablis.

Certaines personnes atteintes de démence précoce peuvent éprouver une capacité réduite à réaliser des tâches telles que :

Suivre une recette familière.

Gérer les factures mensuelles.

Se concentrer sur de petites tâches.

Perte du sens de l’orientation

Les personnes atteintes de démence peuvent se perdre en marchant, en conduisant ou en utilisant les transports en commun pour se rendre à des endroits familiers où elles n’avaient aucun problème pour se rendre auparavant. De plus, les personnes atteintes de démence peuvent conduire ou marcher pendant de longues périodes sans se rendre compte qu’elles sont perdues. Parfois, elles peuvent oublier où elles se trouvent et ne pas savoir comment elles sont arrivées là. D’autres symptômes peuvent inclure la perte de la capacité à lire une carte ou à suivre les panneaux de signalisation.

Confusion

Aux premiers stades de la démence, la confusion peut être légère. Les personnes peuvent ne pas être conscientes de leur perte de mémoire et de leur confusion, ce qui les rend en colère ou frustrées. La confusion aux premiers stades de la démence peut inclure :

Des difficultés à se rappeler des événements récents.

Des problèmes de traitement de ce que disent les autres.

Des difficultés à prendre des décisions.

Répétition

La répétition est courante chez les personnes atteintes de perte de mémoire. Les personnes atteintes de démence peuvent dire ou faire quelque chose de manière répétée, comme répéter une activité qu’elles viennent de faire ou poser plusieurs fois la même question. Dans certains cas, les symptômes peuvent inclure la collection obsessionnelle d’objets.

Difficulté à s’adapter au changement

Les personnes atteintes de démence peuvent avoir peur de faire de nouvelles expériences en raison de la confusion et de l’inconnu. Les dommages causés aux zones du cerveau appelées « réseaux de demande multiples », responsables de l’intelligence générale, rendent les personnes atteintes de démence plus craintives face aux changements de leur environnement.

Mauvais jugement

Tout le monde prend de mauvaises décisions de temps en temps. Mais pour les personnes atteintes de démence, un mauvais jugement ou une prise de décision médiocre est plus extrême et peut parfois survenir avant la perte de mémoire. Voici quelques exemples :

Dépenser trop d’argent ou mal gérer ses finances, comme donner de fortes sommes d’argent.

Moins faire attention à l’entretien personnel, comme ne pas se doucher pendant plusieurs jours d’affilée.

Comportements impulsifs.

Incapacité à reconnaître les situations dangereuses.

Ne pas changer de vêtements parce qu’on ne sait pas quoi porter.

Diagnostic

Malheureusement, il n’existe pas de test définitif permettant de déterminer si quelqu’un est atteint de démence. Les professionnels de la santé posent un diagnostic de démence en se basant sur :

Les antécédents médicaux de la personne.

Un examen physique.

Des tests de laboratoire.

Les changements de pensée, de fonctionnement quotidien et de comportements associés à la démence.

Il peut être nécessaire de passer du temps pour déterminer le type de démence dont une personne est atteinte. De nombreux types de démence présentent des caractéristiques similaires. Par conséquent, un professionnel de la santé peut diagnostiquer une personne atteinte de « démence » sans préciser un certain type. Votre professionnel de la santé peut également recommander à la personne de consulter un spécialiste, tel qu’un psychiatre, un gériatre ou un neurologue.

Causes courantes de la démence

La démence peut être causée par de nombreuses maladies et dysfonctionnements du cerveau, notamment :

Maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est la forme la plus courante de démence. La plupart des cas de maladie d’Alzheimer surviennent chez les personnes de plus de 60 ans. Cependant, la maladie d’Alzheimer à début précoce peut survenir chez les personnes âgées de 30 à 60 ans, bien que cela soit très rare.

La maladie d’Alzheimer endommage les structures à l’intérieur du cerveau en raison du développement de plaques amyloïdes et d’enchevêtrements neurofibrillaires. De plus, les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer perdent les connexions entre leurs cellules nerveuses (neurones) à l’intérieur de leur cerveau. Les neurones sont responsables de la transmission d’informations à l’intérieur du cerveau et vers d’autres parties du corps.

Autres types de démence

Voici d’autres types courants de démence.

Démence frontotemporale

La démence frontotemporale (DFT) regroupe un ensemble de troubles cérébraux qui surviennent lorsque les cellules nerveuses des lobes frontal et temporal du cerveau disparaissent, entraînant une réduction de la taille des lobes.

Démence à corps de Lewy

La démence à corps de Lewy (DCL) est causée par des dépôts anormaux d’une protéine appelée alpha-synucléine dans le cerveau. Ces dépôts, appelés corps de Lewy, affectent les produits chimiques du cerveau, ce qui entraîne des problèmes de perte de mémoire, de mouvement, de comportement et de changements de personnalité.

Démence vasculaire

La démence vasculaire est causée par des perturbations de la circulation sanguine et de l’apport d’oxygène vers le cerveau, ce qui endommage les vaisseaux sanguins importants. La démence vasculaire peut être causée par des anomalies cérébrales telles que des accidents vasculaires cérébraux survenus plus tôt dans la vie d’une personne. Cependant, tout le monde ne développe pas une démence après avoir eu un accident vasculaire cérébral.

Quand consulter un professionnel de la santé

Si vous ou un proche présentez des symptômes de démence, tels que de la confusion ou une perte de mémoire, contactez immédiatement un professionnel de la santé. Les symptômes de la démence peuvent également ressembler à d’autres troubles cognitifs et affections médicales. Il est impossible de poser un diagnostic ou de recevoir un traitement sans consulter un professionnel de la santé.

Prévention du déclin cognitif

Il existe des mesures que vous pouvez prendre pour aider à prévenir le déclin cognitif, notamment :

Maintenir une routine d’exercice régulière.

Maintenir une pression artérielle saine.

Adopter une alimentation saine.

Maintenir des liens forts avec les amis, la famille et la communauté.

Garder votre esprit actif en lisant, faisant des puzzles ou d’autres activités qui nécessitent de la concentration.

Gérer le stress.

Consulter régulièrement un professionnel de la santé.

Gérer les problèmes de santé chroniques tels que le diabète et l’hypertension.

Éviter les comportements à risque pouvant causer une lésion cérébrale.

Limiter la consommation d’alcool.

Ne pas fumer.

Obtenir un sommeil régulier et de qualité.

 

La démence est un terme général utilisé pour décrire une altération de la mémoire, de la pensée ou du raisonnement qui affecte la capacité d’une personne à fonctionner en toute sécurité. Cette maladie est progressive et présente plusieurs signes et symptômes précoces tels que des problèmes de mémoire, de la confusion, des difficultés de concentration, des problèmes de langage, un mauvais jugement, des problèmes d’humeur et des changements de personnalité.

La maladie d’Alzheimer est la forme la plus courante de démence, mais il existe plusieurs autres types. Le diagnostic peut prendre du temps car les symptômes se chevauchent avec de nombreux types de démence. Vous pouvez prévenir le déclin de la santé cognitive en pratiquant régulièrement de l’exercice, en adoptant une alimentation saine, en maintenant une pression artérielle saine, en gérant le stress, en dormant régulièrement et en limitant la consommation d’alcool. Il est également important de consulter régulièrement un professionnel de la santé pour des bilans de santé réguliers.

Un mot de la fin

L’expérience de la perte de mémoire et d’autres symptômes liés à la démence peut être accablante et effrayante. Mais si vous ou un membre de votre famille présentez des signes inhabituels de déclin cognitif, vous devez en informer votre médecin Ils pourront examiner vos symptômes et réaliser des tests pour déterminer s’il s’agit d’un processus de vieillissement normal ou d’une affection plus grave comme la démence.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi