Chardon-marie : propriétés thérapeutiques et ses diverses envergures

chardon-marie

La médecine naturelle utilisée depuis des années le chardon-marie pour traiter certaines pathologies. On cite parmi ses différents noms : l’épine blanche, le chardon argenté, l’artichaut sauvage et le chardon de Notre-Dame. C’est un arbuste de la famille des asteraceae (astéracées), genre silybum et connu sous le nom scientifique : « silybum marianum ». Le chardon-marie pousse abondamment sur le bassin méditerranéen et les côtes Atlantiques. Il est aussi présent en Australie, en Asie Occidental, en Amérique du Nord et en Europe méridionale. Cette plante englobe des composants actifs comme les flavonoïdes, les lipides ou huiles grasses, la silybine,les mucilages, la silychristine,les flavonolignanes et les stérols. Il est anti-infectieuse, antispasmodique, antidépresseur, hépatoprotecteur et fébrifuge.

Santé et bien-être assurés avec le chardon-maire

Comme la pratique d’activité physique, l’utilisation régulière du chardon-marie favorise également le bon fonctionnement de l’organisme. Cette herbacée thérapeutique assure un bien-être parfait tant sur le plan physique que psychique. En effet, c’est un excellent remède naturel pour toutes sortes de maladies :

  • les gènes et les calculs biliaires,
  • les troubles et les douleurs menstruels,
  • les problèmes dyspeptiques,
  • l’insuffisance hépatique,
  • les varices,
  • les gouttes,
  • les cirrhoses du foie,
  • les cancers,
  • et le diabète,

Cet arbre curatif permet l’optimisation l’appétit et assure une bonne digestion. Il stimule également la lactation.

Mode d’emploi de cet herbacé en phytothérapie

Pour bien profiter de toutes ses vertus, les praticiens utilisent et transforme notamment les graines, les fruits,les feuilles et les racines. Concernant sa forme et ses usages multiples, on a accès à

  • l’infusion,
  • l’injection,
  • les poudres,
  • les gélules,
  • les comprimés,
  • les extraits,
  • les capsules,
  • les teintures
  • et l’huile essentielle.

Tout ce qu’on peut élaborer avec le chardon-marie

Pour être sûr de garder tous ses éléments actifs et ses nutriments, cette plante curative doit être méticuleusement préparée. Voici quelques idées :

  • Transformer en jus (l’ajout du miel à cette boisson permet l’élimination de bile en excès).
  • L’extrait de la racine de cette plante sert souvent à fabriquer des breuvages énergisants.
  • Les plus jeunes pousses cuites ou crues (mangées sous forme de salade fraîche ou préparées comme les épinards et les artichauts).
  • Les graines ou les fruits séchés sont utilisables en décoction pour calmer les troubles digestifs. Pour se faire, ajoutez 3 à 4 g dans 1,5 l d’eau bouillante (à boire une trentaine de minutes avant chaque repas).

A quel moment on doit faire attention ?

Le chardon-marie ne provoque pas des risques majeurs, voire même sans danger. Toutefois, les nourrissons et les femmes enceintes ne doivent pas prendre de chardon-marie. Les personnes allergiques aux plantes astéracées doivent aussi l’éviter. Il est aussi  important de préciser que dans une cure à base de ce genre de plante, la consommation doit être raisonnable et selon la dose prescrite au préalable par un praticien.