Cette boisson s’avère menaçante à notre tension artérielle

Êtes-vous une personne qui aime prendre une tasse de café tous les matins ou qui préfère la boire après un repas pour se dépenser ? Si vous répondez par l’affirmative, saviez-vous que sa consommation pourrait augmenter votre risque de développer une hypertension, c’est-à-dire une pression artérielle élevée ? Pour faire simple : la caféine peut exercer une pression supplémentaire sur votre système cardiovasculaire, entraînant des effets néfastes tels que l’agitation mentale et l’accélération du rythme cardiaque.

Dans cet article de blog, nous allons explorer plus en détail L’impact du café sur notre pression artérielle et quelle est la meilleure alternative pour se procurer la même dose de caféine sans faire du mal à sa santé. Lisez la suite pour en savoir plus !

Une nouvelle étude met en évidence l’impact du café sur la pression artérielle.

Une étude récente menée par des chercheurs de l’université d’Osaka au Japon a examiné le lien potentiel entre la consommation de café et de thé vert et la mortalité due aux maladies cardiovasculaires. En particulier chez les personnes souffrant ou non d’hypertension. La recherche a porté sur un échantillon de 6 570 hommes et plus de 12 000 femmes âgées de 40 à 79 ans, qui ont fourni des données sur leurs antécédents médicaux, leur mode de vie et leurs habitudes alimentaires par le biais d’un questionnaire.

Les résultats de l’étude ont montré que la consommation de deux tasses de café ou plus par jour était liée à un risque deux fois plus élevé de décès par maladie cardiovasculaire chez les personnes souffrant d’hypertension grave (pression artérielle systolique de 160/100 mm Hg ou plus). Ce n’était pas le cas pour ceux qui ne buvaient qu’une tasse par jour ; quel que soit leur niveau de pression artérielle, ils ne présentaient pas de risque accru de décès.

Pour les personnes souffrant de formes moins sévères d’hypertension (pression artérielle systolique comprise entre 140/90 mm Hg et 159/99 mm Hg), aucune corrélation n’a été observée entre la consommation de café et les taux de mortalité dus aux maladies cardiovasculaires. Il est intéressant de noter que la consommation de thé vert n’a pas été associée à un type ou à un degré d’hypertension, que ce soit en termes de risque accru de décès ou d’autres résultats pour la santé.

La fréquence de votre consommation de café dit long sur votre longévité !

Dans l’ensemble, ces résultats suggèrent que les personnes souffrant d’hypertension sévère devraient faire attention à la quantité de café qu’elles consomment afin de réduire leurs risques de souffrir d’un accident cardiaque mortel. Il convient toutefois de noter que les résultats n’indiquent pas que des quantités modérées de caféine sont mauvaises pour la santé cardiométabolique ; au contraire, des quantités excessives sont probablement préjudiciables pour les personnes souffrant déjà de problèmes d’hypertension. On ne sait pas encore si cela s’applique également aux autres boissons caféinées.

Comment les personnes à risque d’hypertension doivent-elles boire du café ?

Gardez un principe en tête : suivez toujours la réaction de votre corps lorsque vous buvez du café. La FDA recommande aux adultes de ne pas consommer plus de 400 mg de caféine par jour (environ 3 à 4 tasses de café standard) en moyenne.

Un dépassement de l’apport recommandé peut provoquer des effets indésirables tels que des palpitations et de l’anxiété chez les personnes ayant une faible tolérance à la caféine. Pour les personnes souffrant d’hypertension, la consommation quotidienne de caféine est plus limitée. En général, 200 à 300 mg de caféine peuvent augmenter la pression artérielle systolique de 8 mm Hg en moyenne et la pression artérielle diastolique de 6 mm Hg. Par conséquent, il est recommandé aux patients hypertendus de limiter leur consommation quotidienne de caféine à moins de 200 mg.

Dans un article publié en 2021, des chercheurs de l’université d’Australie du Sud ont découvert que des données génétiques suggèrent que les gens ont tendance à réguler naturellement leur consommation de café en fonction des niveaux de pression artérielle et de la fréquence cardiaque. Le professeur Elina Hyppönen, qui a dirigé les recherches, pense que les gens autorégulent inconsciemment des niveaux sûrs de caféine en fonction des niveaux de pression sanguine, ce qui pourrait être le résultat d’un mécanisme génétique protecteur. Si votre corps n’a pas envie de boire davantage, il y a probablement une raison.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.