Canicule: Que se passe-t-il si vous buvez trop d’eau ?

Cet article décrit les symptômes, les causes et les effets de l'intoxication par l'eau.

Chaque cellule du corps a besoin d’eau pour fonctionner correctement. Cependant, en boire trop peut entraîner une intoxication à l’eau et avoir de graves conséquences sur la santé.
Il est difficile de boire trop d’eau par accident, mais cela peut arriver, généralement à la suite d’une surhydratation lors d’une canicule, d’une manifestations sportives ou d’un entraînement intense.

Les symptômes de l’intoxication par l’eau sont généraux: ils peuvent inclure la confusion, la désorientation, les nausées et les vomissements. Dans de rares cas, l’intoxication par l’eau peut provoquer un gonflement du cerveau et devenir fatale. Cet article décrit les symptômes, les causes et les effets de l’intoxication par l’eau. Il examine également la quantité d’eau qu’une personne doit boire chaque jour.

Qu’est-ce que l’intoxication par l’eau ?

Également connue sous le nom d’empoisonnement à l’eau, l’intoxication à l’eau est une perturbation de la fonction cérébrale causée par une consommation excessive d’eau. Cette consommation augmente la quantité d’eau dans le sang. Cela peut diluer les électrolytes, notamment le sodium, dans le sang. Si le taux de sodium tombe en dessous de 135 millimoles par litre (mmol/l), les médecins parlent d’hyponatrémie.

Le sodium contribue à maintenir l’équilibre des fluides à l’intérieur et à l’extérieur des cellules. Lorsque le taux de sodium chute en raison d’une consommation excessive d’eau, les fluides se déplacent de l’extérieur vers l’intérieur des cellules, ce qui les fait gonfler. Lorsque cela se produit dans les cellules du cerveau, cela peut être dangereux et même mettre la vie en danger.

Conclusion : L’intoxication par l’eau résulte d’une consommation excessive d’eau. L’excès d’eau dilue le sodium dans le sang et provoque le déplacement des fluides à l’intérieur des cellules, ce qui les fait gonfler.

Les dangers d’une consommation excessive d’eau

Lorsqu’une personne consomme une quantité excessive d’eau et que les cellules de son cerveau commencent à gonfler, la pression à l’intérieur de son crâne augmente. Cela provoque les premiers symptômes de l’intoxication à l’eau, qui sont les suivants:

– des maux de tête
– nausées
– vomissements

Les cas graves d’intoxication par l’eau peuvent produire des symptômes plus sérieux, tels que :

– somnolence
– faiblesse ou crampes musculaires
– augmentation de la pression sanguine
– vision double
– confusion
– incapacité à identifier les informations sensorielles
– difficulté à respirer

Une accumulation de liquide dans le cerveau est appelée œdème cérébral. Celui-ci peut affecter le tronc cérébral et provoquer un dysfonctionnement du système nerveux central.
Dans les cas graves, l’intoxication par l’eau peut provoquer des convulsions, des lésions cérébrales, un coma et même la mort.

Boire trop d’eau peut augmenter la pression à l’intérieur du crâne. Cela peut provoquer divers symptômes et, dans les cas graves, devenir fatal.

Qu’est-ce qui peut provoquer une intoxication par l’eau ?

L’intoxication par l’eau est rare, et il est très difficile de consommer trop d’eau par accident. Cependant, cela peut arriver, il existe de nombreux rapports médicaux faisant état de décès dus à une consommation excessive d’eau. L’intoxication par l’eau touche le plus souvent les personnes participant à des événements sportifs ou à des entraînements d’endurance, ou les personnes souffrant de divers troubles mentaux.

Événements sportifs

L’intoxication par l’eau est particulièrement fréquente chez les athlètes d’endurance. Elle peut se produire si une personne boit beaucoup d’eau sans tenir compte correctement des pertes d’électrolytes. C’est pourquoi l’hyponatrémie survient souvent lors de grands événements sportifs.

Comme le rapportent les auteurs d’une étude, sur 488 participants au marathon de Boston de 2002, 13 % présentaient des symptômes d’hyponatrémie, et 0,06 % une hyponatrémie critique, avec un taux de sodium inférieur à 120 mmol/l. Des cas d’intoxication par l’eau lors de ces événements ont entraîné la mort. L’un de ces cas concernait un coureur qui s’était effondré après un marathon. Comme il n’avait pas été réhydraté correctement, son taux de sodium est tombé en dessous de 130 mmol/l. Le coureur a alors développé de l’eau sur le cerveau, connue sous le nom d’hydrocéphalie, et une hernie dans son tronc cérébral, ce qui a causé sa mort.

 

Problèmes de santé mentale

La consommation compulsive d’eau, également appelée polydipsie psychogène, peut être un symptôme de divers troubles mentaux. Elle est plus fréquente chez les personnes atteintes de schizophrénie, mais elle peut également survenir chez les personnes atteintes de troubles affectifs, de psychose et de troubles de la personnalité. L’intoxication par l’eau peut mettre la vie en danger, et elle est plus fréquente chez les soldats en formation, les athlètes d’endurance et les personnes atteintes de schizophrénie.

 

Quelle quantité d’eau est trop importante ?

La surhydratation et l’intoxication hydrique surviennent lorsqu’une personne boit plus d’eau que ses reins ne peuvent en éliminer par l’urine. La quantité d’eau n’est pas le seul facteur, le temps joue également un rôle. Selon les chiffres cités dans une étude de 2013, les reins peuvent éliminer environ 20 à 28 litres d’eau par jour, mais ils ne peuvent pas éliminer plus de 0,8 à 1,0 litre par heure. Pour éviter l’hyponatrémie, il est important de ne pas dépasser les reins en buvant plus d’eau qu’ils ne peuvent en éliminer.

Les auteurs de l’étude indiquent que les symptômes de l’hyponatrémie peuvent se développer si une personne boit 3 à 4 litres d’eau sur une courte période, bien qu’ils ne donnent pas d’estimation précise du temps.

Conclusion : Les reins peuvent éliminer 20 à 28 litres d’eau par jour, mais ils ne peuvent excréter plus de 0,8 à 1,0 litre par heure. Boire plus que cela peut être dangereux.

De quelle quantité d’eau avez-vous besoin ?

La bonne quantité varie en fonction de facteurs tels que le poids corporel, le niveau d’activité physique, le climat et l’allaitement. Certaines personnes suivent encore la règle des 8×8, qui recommande de boire huit verres d’eau de 20 cl par jour. Cependant, cette règle n’est pas fondée sur des recherches. Se fier à la soif peut ne pas convenir à tout le monde. Les athlètes, les personnes âgées et les femmes enceintes, par exemple, peuvent avoir besoin de boire plus d’eau chaque jour. Pour estimer la bonne quantité, il peut être utile de tenir compte des calories. Si une personne a besoin de 2 000 calories par jour, elle doit également consommer 2 000 millilitres d’eau par jour.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -