Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Le saviez vous ?Style de vie

A partir de combien de boissons alcoolisées par semaine avez-vous un problème avec l’alcool ?

Cet article explique combien de boissons par semaine les médecins considèrent comme un problème avec l'alcool et aborde également la consommation excessive d'alcool et le trouble de l'utilisation de l'alcool.

Marie Desange
Les derniers articles par Marie Desange (tout voir)

La consommation d’alcool peut avoir des effets néfastes sur la santé, quel que soit la quantité consommée. Les organisations telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) affirment qu’aucune quantité d’alcool n’est sans danger pour la santé. Les experts définissent le niveau de consommation d’alcool en fonction du nombre de boissons consommées par jour et par semaine. Cet article explique combien de boissons par semaine les médecins considèrent comme un problème avec l’alcool et aborde également la consommation excessive d’alcool et le trouble de l’utilisation de l’alcool.

Qu’est-ce que la consommation excessive d’alcool ?

La consommation excessive d’alcool peut augmenter le risque de développer un trouble de l’utilisation de l’alcool (TUA) ou de subir d’autres préjudices liés à la consommation excessive d’alcool. L’OMS définit la consommation excessive d’alcool comme la consommation de 8 boissons ou plus par semaine pour les femmes et de 15 boissons ou plus par semaine pour les hommes.

Il est important de noter que de nombreuses personnes qui consomment de l’alcool de manière excessive n’ont pas de TUA ou de dépendance à l’alcool. Cependant, ce comportement peut augmenter le risque de développer l’un ou l’autre de ces problèmes. La consommation excessive d’alcool peut augmenter le risque de problèmes de santé à court et à long terme, tels que les chutes, les interactions médicamenteuses, les maladies du foie, les maladies cardiaques et les cancers.

La consommation excessive d’alcool et la consommation excessive ponctuelle peuvent également augmenter les chances d’accidents de voiture, de brûlures, de pertes de mémoire, d’agressions, de noyades et de décès liés à une overdose.

Qu’est-ce que le trouble de l’utilisation de l’alcool ?

Pour de nombreuses personnes, la consommation d’alcool, même de manière excessive, ne pose pas de problème. Cependant pour certaine spersonnes cela entraîne le développement d’un trouble de l’utilisation de l’alcool. Le TUA se caractérise par une consommation d’alcool qui cause de la détresse et des préjudices dans la vie d’une personne. Il peut varier de léger à sévère.

Le TUA peut entraîner les symptômes suivants :

Des envies : il s’agit de fortes pulsions ou du besoin de boire.

Une perte de contrôle : c’est l’incapacité à arrêter de boire une fois que l’on a commencé.

Un état émotionnel négatif : cela comprend l’irritabilité et l’anxiété lorsque l’on ne peut pas boire.

 

Voici quelques questions fréquemment posées sur la consommation d’alcool et ses effets.

Quels sont les 5 points de la consommation d’alcool excessive ?

Les 5 points sont des directives à utiliser pour aborder la consommation d’alcool chez les adolescents en milieu clinique. Elles sont les suivantes :

Demander.

Conseiller.

Évaluer.

Aider.

Organiser.

Que fait l’alcool à votre corps après 40 ans ?

En vieillissant, certaines personnes peuvent développer des problèmes de santé ou prendre des médicaments qui les obligent à limiter ou à éviter l’alcool. Elles peuvent également constater que l’alcool les affecte différemment avec l’âge, ce qui peut augmenter le risque de chutes, d’accidents de voiture et de fractures.

A retenir

Les directives actuelles encouragent les gens à ne pas boire d’alcool. Toute consommation d’alcool peut avoir des effets néfastes sur la santé. Cependant, les experts encouragent les personnes qui choisissent de boire de l’alcool à le faire de manière modérée.

Le mésusage de l’alcool comprend la consommation excessive ponctuelle, la consommation excessive d’alcool et la consommation pendant la grossesse ou en dessous de l’âge légal. Tout le monde qui consomme de l’alcool de manière excessive n’a pas un TUA, mais la consommation excessive ponctuelle et la consommation excessive d’alcool peuvent augmenter le risque de développer ce trouble.

Si une personne estime que sa consommation d’alcool commence à causer des problèmes ou des préjudices dans sa vie, elle peut en parler à un professionnel de la santé mentale ou contacter une organisation de soutien.

 

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi