Homeopathie

Veratrum Album, la solution homéopathique contre la gastro-entérite

La souche homéopathique Veratrum Album s’obtient à partir du vératre blanc, aussi nommé hellébore blanc. Les parties utilisées pour la préparation de la souche sont les parties souterraines ou rhizome.

Le vératre blanc est une plante très répandue dans les régions montagneuses de la France, de l’Europe du Sud, de l’Europe central et de l’Asie. Il est facile à reconnaître grâce à ses feuilles alternes et à ses fleurs de couleur blanche, verte ou encore jaune.

Cette plante est également reconnue pour sa toxicité. En effet, elle renferme plusieurs alcaloïdes comme les protoveratrines A et B, la cevadine, la veratridine ainsi que la jervine. Son ingestion conduit ainsi à plusieurs réactions, à savoir un ralentissement du rythme cardiaque, une hypotension artérielle, un engourdissement des extrémités, des crampes abdominales ou encore des vomissements. Dans certains cas, cette toxicité conduit à la mort de la personne concernée. Ainsi, en cas d’empoisonnement, il est important de se rapprocher d’un personnel médical afin de bénéficier d’une piqûre d’atropine qui, à son tour, va réguler le rythme cardiaque.

Dans un cadre thérapeutique, le vératre blanc s’utilise uniquement en homéopathie.

Veratrum Album : propriétés pharmacologiques et indications en homéopathie

Dans le traitement des pathologies digestives, Veratrum Album est principalement indiqué dans les cas de gastro-entérite. Il est notamment utile en cas de diarrhées fréquentes qui s’accompagnent de violentes douleurs abdominales et de déshydratation sévère. Dans la plupart des cas, le sujet peut ressentir une grande diminution des forces physiques après la selle. Dans ces cas-là, ce médicament aide à combattre cet état de fatigue.

Il est également efficace dans la lutte contre la constipation, les coliques et les intoxications alimentaires.

Sur l’état de santé général, ce remède améliore les symptômes suivants :

  • Asthénie physique avec faiblesse musculaire et douleurs au niveau de la majeure partie du corps
  • Sensation de froid au niveau de la peau, du visage et du bout du nez
  • Nausées et vomissements
  • Hypersécrétion de sueurs froides
  • Malaise avec une tendance à l’évanouissement

Les autres indications thérapeutiques de ce médicament homéopathique sont les douleurs et les crampes cataméniales.

Les conditions d’aggravation des symptômes sont la peur et le fait d’aller à la selle.

Conseils d’usage et posologie recommandée

Du fait de la toxicité de la plante source, il est judicieux d’éviter l’automédication et de solliciter l’avis d’un professionnel de santé avant toute cure à base de Veratrum Album. Par ailleurs, il ne faut pas se baser uniquement sur les symptômes, car même s’ils sont identiques, le traitement approprié peut varier d’un patient à l’autre.

Pour le traitement de ces affections, la prescription se fait généralement comme suit : prises rapprochées de médicaments en 4 à 7 CH, à espacer dès l’amélioration des symptômes.

Dans les cas d’asthénie avec une tendance à la syncope, prendre une dose en 15 CH.

Pour finir, si les symptômes s’aggravent ou ne s’améliorent pas, il est recommandé de consulter un spécialiste en homéopathie.

Articles similaires