Article SponsoriséBien être

Tout savoir sur la stase stercorale

Les termes « stase stercorale » ne sont pas une expression très utilisée dans le langage courant. Vous vous interrogez probablement sur la nature de ce problème. Ce trouble est dû notamment à la constipation. Dans certains cas, il arrive que les symptômes soient bénins. Il faut néanmoins le traiter le plus rapidement possible pour éviter d’éventuelles complications. Pour cela, de nombreuses solutions médicales sont disponibles. Vous pourrez également pratiquer des actions préventives en adoptant de meilleures habitudes quotidiennes. Zoom sur tous les détails de la stase stercorale à travers cet article.

Qu’est-ce qu’une stase stercorale ?

L’expression stase stercorale s’utilise surtout dans le domaine de l’imagerie médicale. La stase stercorale représente en réalité un problème du transit intestinal en rapport avec la constipation. Malgré ses symptômes parfois anodins, ce phénomène ne doit pas être pris à la légère. En cas de complications, elle peut amener à une hospitalisation, voire une intervention chirurgicale.

De façon très concrète, la stase stercorale implique une stagnation des selles dans le gros intestin. Par conséquent, elle occasionne généralement d’intenses douleurs abdominales. Dans la majorité des cas, des traitements médicaux sont prescrits. Cela permet d’évacuer les matières fécales et les gaz contenus dans les intestins. Notez qu’une radiographie est souvent nécessaire pour faire un diagnostic correct du trouble rencontré par le patient.

Comment fonctionne le transit intestinal ?

Afin de mieux comprendre la stase stercorale, nous devons d’abord connaître le fonctionnement du transit intestinal. Ce processus désigne le cheminement des aliments dans le tube digestif.

L’intestin grêle est l’organe dont le rôle est de faciliter l’assimilation des nutriments par l’organisme. Le gros intestin se débarrasse quant à lui des bactéries et de toutes les substances que notre corps n’a pas pu absorber. Il est composé de trois parties : le cæcum, le côlon ainsi que le sigmoïde. Le reste des éléments non assimilés compose les déchets. Ce sont les matières fécales. Elles sont stockées dans un premier temps dans le rectum, puis elles sont évacuées au cours de la défécation.

Comment identifier une stase stercorale ?

La constipation est le premier symptôme de la stase stercorale. On parle de constipation lorsqu’il y a moins de trois selles par semaine. Dans cette situation, les matières fécales sont généralement dures, sèches et particulièrement difficiles à évacuer. Chez certains patients, la constipation entraîne une présence de sang dans les selles. D’autres remarquent une perte de poids. La stase stercorale peut également occasionner une hypersécrétion réactionnelle au niveau du côlon qui provoque une diarrhée. Consultez au plus vite votre médecin si de tels cas surviennent.

Le blocage des selles dans le côlon est généralement à l’origine de la constipation. Cela explique les douleurs abdominales intenses ressenties par les personnes atteintes de stase stercorale. C’est à cet effet que les médecins prescrivent les examens d’imagerie. Malgré cela, d’autres symptômes peuvent se manifester. Certains patients, en plus des douleurs abdominales, sont sujets à des ballonnements et à des émissions de gaz répétés.

Quelles sont les causes d’une stase stercorale ?

Ce trouble peut provenir de la réduction de la tonicité du côlon, d’une inertie colique spastique ou encore d’un mauvais fonctionnement du rectum. Les sphincters striés de l’anus peuvent également être à l’origine de la stase stercorale. Pour déterminer les causes réelles de ce trouble, voici quelques pistes qui peuvent vous éclairer.

Les causes fréquentes

Les principales causes de ce problème sont généralement un manque d’exercice physique, une mauvaise alimentation, le stress ou une mauvaise hygiène de vie. Ces points évoquent tout particulièrement les causes de la constipation. Gardez toutefois à l’esprit que la stase stercorale ne relève pas seulement d’un trouble occasionnel du transit intestinal. Vous devez toujours considérer le problème sérieusement et envisager de consulter un médecin.

Les causes plus rares

La stase stercorale peut dans certains cas avoir des origines plus complexes. Parmi les plus fréquemment cités, on mentionne les problèmes liés au côlon. Effectivement, les aliments ingérés restent stockés à l’intérieur lorsque cet organe perd de sa fermeté. Le syndrome du côlon irritable peut également être l’une des causes de ce trouble. Il est aussi connu sous l’appellation d’inertie colique spastique. Lorsqu’une infection touche le réservoir du rectum, le patient est sujet à un phénomène appelé « méga rectum ». Dans ce cas, les selles finissent par encombrer les intestins.

Comment traiter une stase stercorale ?

Si des gestes simples peuvent soulager la stase stercorale, la consultation médicale reste indispensable. Dès que les premiers symptômes apparaissent, rendez-vous chez votre médecin sans attendre. Le traitement doit être appliqué immédiatement après le diagnostic. Cela vous évitera un séjour à l’hôpital et une éventuelle intervention chirurgicale.

Les médicaments laxatifs

Votre médecin peut vous prescrire des laxatifs afin de faciliter l’évacuation des déchets. Vous pourrez ainsi prévenir les douleurs ressenties au moment de la défécation. Attention toutefois à utiliser cette solution avec modération. En effet, ce type de médicament présente tout de même le risque d’endommager ou de perturber le transit intestinal. Pour cela, les laxatifs naturels restent la meilleure option.

Les laxatifs naturels

L’huile de paraffine s’avère en effet très efficace dans le cadre du traitement de la stase stercorale. Il s’agit d’un laxatif naturel recommandé par beaucoup de professionnels. Elle agit sur le côlon en le lubrifiant, et aide ainsi à ramollir les selles. En outre, vous pourrez la trouver sous forme de sirop. Une ou deux cuillerées par jour suffiront. Elle agit dans les six à huit heures après la consommation.

Le lavement anal

Une stase stercorale peut également être soignée grâce à un lavement anal. Cette alternative est envisageable pour les constipations qui persistent plus de deux jours. Si vous constatez que les symptômes persistent après le lavement, vous devez absolument consulter un médecin.

Quelles précautions à prendre pour prévenir la stase stercorale ?

Pour échapper aux traitements médicaux de la stase stercorale, vous pouvez adopter quelques gestes élémentaires au quotidien. Nous vous proposons ici quelques idées pour améliorer votre hygiène de vie et ainsi prévenir l’apparition de la stase stercorale.

Allez aux toilettes quotidiennement

L’évacuation des matières fécales doit se faire au quotidien afin de garantir le bon fonctionnement des organes digestifs. Pour favoriser le transit intestinal, rappelez-vous de ne jamais vous retenir lorsque vous avez envie d’aller à la selle. Pour vous y habituer, essayez d’aller aux toilettes à une heure précise tous les jours. Vous pouvez choisir le moment de la journée qui vous convient le mieux. Après plusieurs semaines, vous constaterez que votre corps réclame naturellement l’évacuation des déchets chaque jour.

Avant d’aller aux toilettes, buvez un verre d’eau ou de jus de fruit frais. Cela facilitera la descente des matières fécales depuis les intestins.

Changez de régime alimentaire

Notez que le transit intestinal peut être simplifié grâce à un apport suffisant en fibres et une bonne hydratation. Vous devez ainsi veiller à équilibrer vos repas et à boire une quantité suffisante d’eau tout au long de la journée.

Pour cela, privilégiez les fruits et légumes, ainsi que les céréales complètes. Optez pour les aliments à faible valeur énergétique qui facilitent le transit intestinal. Favorisez également les aliments aux propriétés laxatives naturelles comme le pruneau, le yaourt, ou la compote de pommes pour faciliter l’évacuation des déchets. Évitez également de consommer trop souvent de la nourriture de fast-food.

Boire beaucoup d’eau peut vous aider à hydrater les intestins et le côlon. Buvez de préférence entre les repas. La quantité dépend de chacun, mais veillez à consommer entre six et huit verres d’eau par jour. Les eaux minérales riches en magnésium sont recommandées pour remédier à la constipation. L’eau aidera également à ramollir les selles pour faciliter leur sortie.

Afin de digérer vos repas plus facilement, privilégiez l’huile d’olive ou de l’huile de lin dans vos assaisonnements. Notez aussi que le café noir, sans sucre, facilite la digestion. Veillez enfin à prendre vos repas à la même heure chaque jour. Cela évitera les gênes et les ballonnements, et permettra à votre corps de digérer correctement.

Adoptez de nouvelles habitudes quotidiennes

La pratique d’une activité physique régulière est l’un des meilleurs moyens pour rester en bonne santé. Les exercices physiques agissent sur le côlon et empêchent les déchets de rester stockés à l’intérieur.

Vous n’avez pas besoin d’aller dans une salle de sport pour faire des exercices bénéfiques pour votre santé. Vous pouvez établir vous-même un programme sportif à suivre selon votre rythme. De simples exercices à domicile suffiront pour prévenir la stase stercorale. En l’occurrence, la marche et le vélo conviennent parfaitement.

Le sport aide également à réduire le stress, qui constitue une des causes principales de la stase stercorale. Les activités physiques participent à la production de sérotonine dans le cerveau. Vous pouvez aussi effectuer des activités telles que la médiation ou le yoga pour prévenir le stress.

Enfin, pour améliorer le transit intestinal, assurez-vous de dormir suffisamment. N’oubliez pas que le sommeil est essentiel pour garantir le bon fonctionnement des organes de notre corps, et le système digestif n’échappe pas à cette règle.

Un cas de stase stercorale peut avoir des origines relativement complexes. Vous devez ainsi veiller à toujours consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes. Après la consultation, votre médecin pourra vous conseiller une analyse d’imagerie qui permettra de diagnostiquer véritablement ce trouble. Les alternatives médicales pour y remédier sont nombreuses, mais les meilleures solutions demeurent les remèdes naturels et une bonne hygiène de vie adoptée au quotidien.

Articles similaires