Sticta pulmonaria, le remède homéopathique en cas de problème respiratoire

souche homéopathique de Sticta pulmonaria

L’homéopathie se définit comme une méthode thérapeutique consistant à donner une substance à dose infinitésimale au malade. On appelle la substance « remède homéopathique ». Ces remèdes peuvent provoquer des symptômes comparables à ceux du patient chez une personne en bonne santé. L’homéopathie est une méthode qui préconise la loi de la similitude.

Les médicaments homéopathiques ont diverses origines. Comme minérale, végétal mais également animal.

La souche homéopathique de Sticta pulmonaria est issue du lichen pulmonaire. Les lichens pulmonaires se présentent sous forme de lamelles coriaces, sinuées et lobées. On les rencontre sur le tronc des vieux arbres comme les hêtres et les chênes. Ils sont également présents sur les rochers en montagne. On utilise le thalle sec récolté en été pour préparer la teinture mère.

Le lichen pulmonaire a des propriétés expectorantes et antibactériennes. D’où son utilisation dans le traitement en cas des affections broncho-pulmonaires.

Dans quel cas doit-on l’utiliser ?

L’activité de ce remède cible les muqueuses des voies respiratoires d’où ces indications. Les indications thérapeutiques de Sticta pulmonaria sont le rhume, la sinusite et la trachéite.

Le remède homéopathique Sticta pulmonaria peut prendre plusieurs formes. Comme des suppositoires, des ampoules buvables, des triturations, des doses, des gouttes et des granules.

La matière de base des doses globules et des granules sont le lactose et le saccharose. Les triturations sont composées uniquement de lactose. Quant aux restes, ce sont des solutions hydro-alcooliques. A citer les ampoules, les teintures mères et les gouttes buvables.

Ainsi, ce remède homéopathique est primordial lors d’un début d’un coryza ou de rhume. On doit même l’utiliser avant l’apparition de l’écoulement nasal.  C’est aussi similaire en cas de sinusite se caractérisant par une pesanteur au niveau du front.

Le remède améliore les situations telles les irritations et les sécrétions très peu dans la gorge. Ce sont les manifestations de trachéites.

Comment utiliser Sticta pulmonaria en homéopathie ?

On le prend en dehors de la menthe, du café, du tabac mais également des repas.

Comme mode de consommation, on laisse fondre sous la langue les doses et les granules. C’est un remède qu’on peut utiliser pendant la grossesse et l’allaitement.

Le dosage pour toutes les indications thérapeutiques cités sont les mêmes. La dilution du Sticta pulmonaria doit être 5 CH.

Lors des traitements, il faut prendre 5 granules toutes les 2 heures. Au fur et à mesure des améliorations, la prise doit être espacée. Il faut maintenir le traitement pendant 3 à 4 jours.

Associés à d’autres remèdes, son effet est encore meilleur. On peut l’associer avec Bryonia alba d’une dilution de 7 à 9 CH. Comme posologie, on prend 5 granules toutes les 4 heures. La prise doit être ensuite espacée avec la diminution des symptômes.

À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide