Silicea, le remède homéopathique d’action générale

Silicea

Les remèdes homéopathiques peuvent avoir des origines diverses. Certains sont fabriqués à partir des animaux, des végétaux et des minéraux. Tandis que d’autres peuvent être issus par synthèse de divers éléments chimiques.

Silicea est un remède d’origine minéral. Il est fabriqué à partir d’une poudre de silice. On appelle ce minéral le dioxyde de silicium. C’est un minéral très présent dans la nature. On peut l’observer sous forme de roches ou de cristaux. Mais le corps humain en contient également.

Plusieurs formes sont disponibles pour ce remède. Il y a les suppositoires, les triturations et les gouttes. Les granules, les ampoules buvables et les doses existent également.

Les conditions d’utilisation de ce remède homéopathique

On utilise ce remède largement en homéopathie. Il est indiqué en cas de suppuration de la sphère O.R.L. Cette suppuration peut se manifester par des douleurs chroniques dans les oreilles, des rhumes et des rhinopharyngites hivernales. Il prévient en même temps les angines hivernales et les infections respiratoires ayant une tendance à revenir durant l’hiver. Silicea est utilisable en cas de cystites chroniques et d’orgelet qui ont tendance à se répéter.

Son utilisation en gynécologie est multiple. Comme en cas de vaginite, de métrites et de salpingites chroniques. De même qu’en cas de suppuration aiguë ou chronique au niveau de la peau.

Il soigne aussi la constipation, les diarrhées dues à un syndrome de malabsorption et l’oxyurose. Ces autres indications thérapeutiques sont les suivantes :

  • Mycoses entre les orteils, favorisées par une transpiration excessive des pieds.
  • Rhumatologie : arthrites inflammatoires, ostéo-arthrites, retard de consolidation osseuse, algodystrophies, épiphysites de croissance, ostéoporose.
  • Fatigue physique et intellectuelle, tendance de découragement, trac et timidité, trouble de sommeil, mal de tête.
  • Suppuration qui apparaît à la suite d’un traitement corticoïde ou antibiotique, de vaccination.

Dosage recommandé de l’utilisation de Silicea en homéopathie

Silicea est à prendre en dehors du tabac, du café, de la menthe et des repas. On laisse fondre les 2 formes c’est-à-dire les doses et les granules sous la langue.

5 granules de 30 CH par jour soignent les troubles ORL. chroniques avec suppuration. Après 2 mois, on ne prend plus qu’une dose pendant les 2 mois suivants. On peut l’associer à d’autres souches comme Thuya occidentalis, Pulsatilla, Natrum muriaticum ou Tuberculum.

Pour prévenir les infections respiratoires, prendre 1 dose de 30 CH par semaine pendant 4 mois. La dose et la durée sont similaires pour traiter les cystites chroniques et les troubles gynécologiques. La mycose des orteils se traite par 1 dose de 15 CH par semaine pendant 3 mois. La dose est similaire en rhumatologie mais la prise est souvent associée avec Calcarea phosphorica. Quant à la durée du traitement, elle est de 4 mois.

Pour traiter la suppuration aiguë ou chronique de la peau, commencer d’abord par 5 granules de 9, 15 ou 30 CH matin et soir. Diminuer ensuite la prise en fonction des améliorations.

5 granules de 9 CH par jour pendant 3 mois règle les constipations et les diarrhées dues à un syndrome de malabsorption. 1 dose de 30 CH par semaine pendant 3 mois soigne l’oxyurose et le trouble du sommeil. De même que le trac, la timidité, la fatigue physique et la fatigue intellectuelle.

À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide