Rein : quand le taux de créatinine monte

Le corps humain est un organisme intelligent et expressif, il dispose d’une multitude de moyens pour afficher les changements physiologiques et métaboliques qui se produisent en son sein. Qu’ils soient d’apparence externe ou de variation interne, ces indicateurs donnent une idée sur l’état corporel et permettent d’identifier de potentiels problèmes et d’améliorer son fonctionnement. L’un de ces indicateurs est le taux de créatinine dans les reins.

Définition :

La créatinine est un déchet métabolique normal produit par l’organisme, elle résulte de l’utilisation de la créatine, qui est un acide aminé non essentiel, synthétisable par le corps ou procurable dans l’alimentation, elle est principalement présente dans les muscles.
Le taux de créatinine dans l’organisme dépend de la capacité d’élimination rénale et de la masse musculaire (donc de la quantité de créatine), 95% de la créatine disponible dans le corps humain est stockée dans les muscles.
Le plus gros de la créatinine est éliminé par les reins, c’est la raison pour laquelle elle est un bon indicateur de masse musculaire et du taux de créatine corporel.

Ce qu’indique la créatinine :

L’analyse de la créatinine, à travers un test sanguin ou urinaire, permet d’avoir des informations sur le fonctionnement des reins et sur la masse musculaire de la personne. La créatinine est produite après la dégradation par les reins de la créatine. Un taux de créatinine trop élevé est souvent synonyme d’un problème rénal, tel une insuffisance, une mauvaise irrigation des reins, la présence d’un calcul rénal ou encore différentes maladies (maladie chronique, infectieuse ou encore un cancer). A contrario, un taux trop bas de créatinine peut être le signe d’une myopathie (atrophie musculaire sévère).

Que faire quand le taux de créatinine monte :

Un taux élevé de créatinine est généralement plus fréquent qu’un taux faible, car il est plus facile de provoquer un excès de créatine qu’un manque, ceci est observable chez les sportifs, plus particulièrement les bodybuilders et culturistes qui se supplémentent en créatine et mangent beaucoup de viandes.
L’idéal pour pallier ce problème serait de minimiser les apports, donner du repos aux reins et de bien s’hydrater pour alléger la charge rénale.

Un grand apport en créatine est bénéfique quand il est contrôlé et raisonnable, il est d’ailleurs nécessaire pour les sportifs de haut niveau. Il faut toutefois faire attention aux excès et à la fatigue rénale cumulée, car nos reins filtrent plusieurs autres choses surtout si l’alimentation est riche en protéines. Faites donc en sorte de faire des analyses de temps à autre tout en régulant vos apports alimentaires de manière efficace.

Retrouvez nos dossiers complets dans l’ article original ci dessous
Presse santé