Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Actualité

Rajouter des bananes dans vos smoothies diminue ses qualités nutritionnelles

Une nouvelle étude publiée dans le journal Food Function souligne que combiner certains types de fruits dans un smoothie peut diminuer les bienfaits nutritionnels de certains ingrédients

Les smoothies sont une manière populaire de combiner des aliments riches en nutriments pour une collation ou un repas copieux. Ils offrent une variété d’options délicieuses et saines, qu’il s’agisse d’un mélange fruité ou plus riche et crémeux. Cependant, une erreur courante que beaucoup de gens commettent lors de la préparation de leur smoothie préféré est de rajouter des bananes aux fruits rouges.

Une nouvelle étude publiée dans le journal Food Function souligne que combiner certains types de fruits dans un smoothie peut diminuer les bienfaits nutritionnels de certains ingrédients. Cette recherche met l’accent sur une combinaison de saveurs très populaire : la banane et les fruits rouges. Les résultats de cette étude révèlent que les smoothies contenant des bananes et des fruits rouges ont tendance à perdre une quantité significative de flavanols, un nutriment clé présent dans les fruits rouges.

Les flavanols sont des composés bioactifs que l’on retrouve dans les fruits, les légumes, le cacao, le thé et le vin rouge. Ils sont associés à de potentiels bienfaits pour la santé, tels que la réduction de la pression artérielle, la diminution du cholestérol, la prévention des caillots sanguins, la promotion d’une glycémie saine et le bon fonctionnement du cerveau. Malheureusement, il est déjà difficile de consommer une quantité suffisante de flavanols à travers l’alimentation, car la plupart des aliments riches en flavanols en contiennent une petite quantité, notamment les fruits rouges. Perdre des flavanols en raison d’une erreur de préparation de smoothie rend encore plus difficile l’atteinte de l’apport recommandé de 400 à 600 mg de flavanols par jour à partir de l’alimentation.

Pourquoi les bananes peuvent avoir un impact négatif sur les fruits rouges

Les bananes sont un ingrédient incontournable dans de nombreux smoothies, et pour cause. Elles ajoutent de la saveur ainsi qu’une consistance épaisse aux autres ingrédients tels que les fruits rouges, les épinards, le yaourt grec ou le lait d’amande.

Cependant, une réaction chimique particulière peut nuire aux autres ingrédients. Lorsque les bananes sont exposées à l’air, elles libèrent de la polyphénol oxydase (PPO), ce qui déclenche un processus de brunissement enzymatique. Il s’agit de la même réaction que celle observée dans d’autres aliments comme les avocats, qui brunissent après avoir été laissés à l’air libre trop longtemps.

La nouvelle recherche a révélé que les aliments contenant de la PPO, tels que les bananes, peuvent avoir un impact sur la biodisponibilité des flavanols. Pour comprendre la réaction chimique entre les aliments contenant de la PPO et la composition en flavanols, les participants à l’étude ont été invités à suivre un régime pauvre en flavanols avant et pendant l’étude. Les hommes ont été répartis en deux groupes, l’un devant consommer un smoothie à la banane avec une activité élevée en PPO, et l’autre devant consommer un smoothie aux fruits rouges avec une faible activité en PPO.

Les résultats ont montré que l’apport de flavanols dans un smoothie à la banane à haute activité en PPO réduisait significativement les niveaux de flavonols en circulation après la consommation. Les smoothies et les jus à base d’aliments riches en flavanols, comme les pommes et les fruits rouges, sont devenus un moyen populaire pour les gens d’augmenter leur apport en flavanols. Les chercheurs voulaient donc comprendre, d’un point de vue très pratique, comment les aliments et les préparations alimentaires courantes, comme les smoothies, pouvaient affecter la disponibilité des flavanols absorbés par le corps après l’ingestion.

Maximiser les bienfaits de vos smoothies

Les résultats de cette étude fournissent des recommandations étayées pour la préparation de vos smoothies à la maison afin de soutenir vos objectifs d’une alimentation plus saine. Les bananes restent une excellente option pour la préparation de smoothies, mais pas si vous souhaitez conserver les flavanols dans votre boisson. Les aliments à faible teneur en PPO, tels que l’ananas, les oranges, la mangue et le yaourt, peuvent être de bonnes alternatives pour préserver les flavanols.

Pour construire un smoothie nourrissant, commencez par une base de légumes verts feuillus, comme les épinards ou le kale, et ajoutez des fruits frais ou surgelés pour la saveur et les nutriments. Ensuite, ajoutez une source de protéines, comme du yaourt grec, du beurre de noix ou de la poudre de protéines, et un liquide comme du lait d’amande ou de l’eau de coco.

Evitez d’ajouter trop de sucre ou d’édulcorants et d’expérimenter différentes combinaisons de saveurs pour trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous. Si vous recherchez déjà une nouvelle recette de smoothie sur Internet, ne vous séparez pas de votre recette habituelle pour autant. Un smoothie, quel que soit les ingrédients utilisés, reste un moyen efficace et délicieux de consommer des nutriments essentiels.

Bien que l’ajout de bananes dans vos smoothies puisse leur donner une consistance crémeuse et savoureuse, il est important de noter que cela peut diminuer les bienfaits nutritionnels des autres ingrédients, en particulier les flavanols présents dans les fruits rouges. Pour maximiser les bienfaits de vos smoothies, essayez d’utiliser des alternatives à faible teneur en PPO, comme l’ananas, les oranges, la mangue et le yaourt. N’oubliez pas que l’apport en flavanols peut être difficile à atteindre par l’alimentation seule, il est donc important d’adopter une alimentation équilibrée et variée pour obtenir tous les nutriments nécessaires à une bonne santé.

 

 

 

5/5 - (7 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi