Profiter des bienfaits thérapeutiques de l’épine-vinette

L’épine-vinette, connue sous le nom scientifique de Berberis vulgaris, fait partie de la famille des Berbéridacées. Elle possède diverses appellations communes : vinettier, épine crête, berberis vulgaire et petite vigne. Elle pousse en Europe, Amérique du Nord et Asie dans les bois de feuillus, les coteaux et les haies. L’Iran est le plus gros producteur et consommateur de ses baies séchées. Quels sont les principes actifs et les usages de cette plante ?

Quelle est la composition de l’épine-vinette ?

Cette plante contient principalement des

  • alcaloïdes isoquinoléiques : comme la berbérine aux propriétés antioxydantes, antimicrobiennes et anti-inflammatoires, antihémorragiques, fébrifuges, bactéricides et cholagogues et l’oxyacanthine à l’action hypotensive et salivaire.
  • des mucilages, des pectines, des tannins, des acides organiques (citrique, malique) et ascorbique – vitamine C- dans les fruits.

Pourquoi l’utiliser en phytothérapie ?

  • améliorer les troubles hépatiques et rénaux : dyskinésies biliaires, lithiase rénale ou biliaire,
  • stimuler le système digestif : favorise la sécrétion salivaire, agit sur les douleurs et embarras digestifs, perte d’appétit, dysenteries amibiennes, choléra, candidose,
  • apaiser la fièvre,
  • diminuer la pression artérielle,
  • traiter les certaines affections cutanées : plaie, psoriasis, eczéma, dermatose.

De quelle façon l’administrer ?

  • baies : peuvent se consommer crues mais sont souvent ajoutées dans un thé ou dans des préparations cuites (confiture, sauce). Les fruits à maturité renferment peu d’alcaloïdes.
  • poudre : infuser une cuillère à café dans une tasse d’eau bouillante 10-15 minutes, filtrer. 2 tasses par jour.
  • décoction : faire bouillir 5 g de racine ou une poignée de baies durant 10 minutes dans 1/2 litre d’eau. Appliquer sur la peau ou boire en 2 fois.
  • teinture-mère : 20 gouttes 2 à 3 fois par jour dans un verre d’eau
  • gélule : 3 gélules par jour.

Quelles sont les précautions d’emploi ?

Pas d’usage prolongé et toujours dilué en raison de la cytotoxicité des alcaloïdes.
La berbérine stimule les muscles lisses intestinaux et cause des troubles digestifs, peut paralyser le centre respiratoire à forte dose et occasionner des néphrites (inflammation du rein) hémorragiques.
Ne pas ingérer les feuilles.
L’épine-vinette n’est pas recommandée durant la grossesse ou l’allaitement.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Aline Legrand