Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Le saviez vous ?Médecine douce

Perte de la vue: les différents types de cécité et leurs causes

Cet article présente les différents types de cécité et quelques exemples de leurs causes.

Marie Desange

La cécité a de nombreux types et causes, allant des blessures et des infections aux conditions neurologiques ou congénitales. On peut classer la cécité en fonction de sa cause ou du fait qu’une personne soit atteinte de cécité totale ou partielle. La cécité est un terme général qui englobe les personnes malvoyantes et celles qui ne voient pas. Un large éventail de conditions peut la provoquer chez les nouveau-nés, les enfants et les adultes. Cet article présente les différents types de cécité et quelques exemples de leurs causes.

Quels sont les types de cécité ?

Les professionnels de la santé classent les types de cécité dans les catégories suivantes :

La cécité totale : C’est lorsqu’une personne ne voit rien, y compris la lumière. Seulement 15 % des personnes souffrant de troubles oculaires sont atteintes de cécité totale.

Basse vision : La basse vision décrit les déficiences visuelles que les professionnels de la santé ne peuvent pas traiter en utilisant les méthodes conventionnelles, telles que les lunettes, les médicaments ou la chirurgie.

Déficience visuelle : La déficience visuelle est un terme général qui décrit les personnes souffrant d’une perte de vision qui interfère avec les activités quotidiennes, comme lire ou regarder la télévision.
On peut également classer les types de cécité en fonction de leur cause. Voici quelques-unes des affections qui peuvent entraîner une perte de vision.

Cécité liée à l’âge

Les déficiences visuelles sont plus fréquentes chez les personnes âgées. Les causes potentielles sont les suivantes

Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) : la DMLA est une affection oculaire qui survient lorsque le vieillissement endommage la macula, qui contrôle la vision nette et directe.

Cataracte : une cataracte est une zone trouble qui se développe sur le cristallin de l’œil. Elle peut entraîner une opacification ou un brouillage de la vision, une décoloration des couleurs et une réduction de la vision nocturne.

Rétinopathie diabétique : cette complication du diabète est plus susceptible de se développer chez les adultes plus âgés. Elle survient lorsque l’hyperglycémie endommage les minuscules vaisseaux sanguins qui alimentent la rétine.

Glaucome : Le glaucome est une maladie oculaire qui endommage le nerf optique au fond de l’œil. Il est plus fréquent chez les personnes âgées de 60 ans et plus et peut entraîner une perte de vision.

Blessures oculaires

Les lésions oculaires peuvent entraîner une perte de vision ou la cécité dans certains cas. Elles peuvent survenir à la suite de

la pratique d’un sport
la violence physique
accidents de véhicules à moteur
brûlures chimiques
l’exposition à des toxines
chutes ou collisions
objets tels que fléchettes, balles, explosifs ou feux d’artifice

Maladies infectieuses

De nombreuses maladies infectieuses peuvent entraîner une perte de vision. En voici quelques exemples

Le trachome : Il s’agit d’une infection bactérienne qui peut provoquer des démangeaisons, des irritations, des écoulements et un gonflement des paupières. Le trachome est la cause de plus de perte de vision et de cécité que toute autre infection dans le monde.

Le zona : Le virus responsable de la varicelle est également à l’origine du zona. Lorsque le zona touche les yeux, il peut entraîner une cicatrisation, une ulcération et une perforation de la cornée, ce qui se traduit par une grave baisse de la vision.

Cytomégalovirus (CMV) : Le CMV est un virus de l’herpès qui peut provoquer une rétinite à CMV, une infection virale grave qui détruit la rétine et endommage le nerf optique. Cette maladie est plus fréquente chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Histoplasmose : l’histoplasmose est une infection pulmonaire fongique. L’infection peut se déplacer des poumons vers les yeux, provoquant le syndrome d’histoplasmose oculaire et une perte de vision.

Kératite : Il s’agit d’une inflammation de la cornée qui survient généralement à la suite d’une infection bactérienne, virale ou fongique. En l’absence de traitement, elle peut entraîner des complications graves qui endommagent définitivement la vision.

Syphilis : La syphilis est une infection sexuellement transmissible (IST) qui peut affecter les yeux, entraînant une perte de vision et une cécité permanente dans certains cas.

Toxoplasmose : Cette maladie est due à une infection parasitaire. Certaines personnes sont exposées au risque de toxoplasmose oculaire, qui provoque une inflammation de la rétine. En l’absence de traitement, elle peut entraîner une perte progressive de la vision.

Uvéite : L’uvéite est une inflammation de la couche moyenne de l’œil, appelée uvée, qui peut entraîner une perte de la vision périphérique et des complications pouvant entraîner la cécité.

Affections non infectieuses

Plusieurs affections non infectieuses peuvent également entraîner la cécité. Il s’agit notamment de

L’amblyopie : L’amblyopie ou « œil paresseux » est une déficience qui se produit dans un œil ou dans les deux yeux en raison d’une défaillance dans la façon dont l’œil et le cerveau travaillent ensemble. Sans traitement, l’amblyopie peut entraîner une perte de vision.

Accident vasculaire cérébral (AVC) : Si un accident vasculaire cérébral endommage une partie du cerveau responsable de la vue ou du mouvement des yeux, les personnes atteintes peuvent subir des changements ou une perte de vision.

Rétinopathie du prématuré (RDP) : La RDP est une maladie oculaire qui survient chez les enfants prématurés lorsque des vaisseaux sanguins atypiques se développent dans la rétine. À un stade avancé, la RDP peut entraîner un décollement de la rétine et la cécité.

Le cancer : Certains types de cancer, comme les tumeurs orbitaires, peuvent entraîner des complications, notamment un décollement de la rétine et la cécité.

Cécité nutritionnelle

La cécité nutritionnelle est due à une carence en vitamine A. Cette carence peut entraîner

une xérophtalmie, qui provoque une sécheresse oculaire et une inflammation
une kératomalacie, c’est-à-dire un assèchement et une opacification de la cornée
une nécrose cornéenne, c’est-à-dire la mort des cellules et des tissus de la cornée.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 250 000 à 500 000 enfants souffrant d’une carence en vitamine A perdent la vue chaque année.

Cécité des neiges

La cécité des neiges se produit lorsque les rayons UV du soleil se reflètent sur la glace ou la neige, endommageant la cornée et la conjonctive. La cécité des neiges peut également se référer au gel de la cornée ou à l’assèchement sévère de la surface de la cornée en raison de la sécheresse de l’air. Elle survient généralement chez les personnes qui font du ski, de l’alpinisme ou de la motoneige. Bien que la cécité des neiges soit temporaire, l’exposition répétée aux rayons UV sans lunettes de soleil peut entraîner d’autres troubles oculaires causant une perte de vision permanente.

Cécité nocturne

La cécité nocturne, ou nyctalopie, se caractérise par une mauvaise vision dans les environnements faiblement éclairés ou la nuit. Malgré leur nom, les personnes atteintes de cécité nocturne ne sont pas aveugles, mais peuvent avoir des difficultés à voir dans des endroits tels que les cinémas, les restaurants ou à conduire la nuit. La cécité nocturne peut être due à des affections oculaires, telles que la myopie, la cataracte et la rétinite pigmentaire. Une carence en vitamine A peut également en être la cause.

Cécité génétique et congénitale

Plusieurs maladies génétiques peuvent être à l’origine de la cécité.

La cécité peut être présente dès la naissance, on parle alors de cécité congénitale. Dans certains cas, cependant, la cécité se développe plus tard. En voici quelques exemples :

La neuropathie optique héréditaire de Leber (LHON) : Le LHON est une maladie héréditaire qui se transmet du parent biologique à l’enfant. Elle provoque une opacification et un brouillage de la vision, qui évoluent vers la cécité.

L’albinisme oculocutané : L’albinisme se caractérise par l’absence de mélanine dans les cheveux, la peau et les yeux. Cela peut parfois affecter la vision.

Rétinoblastome : ce type de cancer de l’œil peut être héréditaire et se produire à la suite de modifications de certains gènes.

Maladies héréditaires de la rétine (MIR) : Les maladies héréditaires de la rétine sont des affections rares qui peuvent entraîner une perte de vision et la cécité. Des mutations génétiques dans plus de 260 gènes peuvent être à l’origine de ces maladies. Les maladies rétiniennes héréditaires peuvent inclure des affections telles que:
la rétinite pigmentaire
la choroïdérémie
la maladie de Stargardt
la dystrophie de la tige conique
rétinoschisis lié au chromosome X

La cécité peut également être due à des anomalies congénitales, telles que

l’anophtalmie, c’est-à-dire le fait qu’un fœtus ne développe pas un ou les deux yeux
la microphtalmie, lorsque l’un des yeux ou les deux sont très petits
le colobome, qui se caractérise par le fait qu’une partie de l’œil ne se développe pas de la manière habituelle
le glaucome infantile

Les autres causes de cécité congénitale sont les suivantes

la cornée trouble congénitale
cataracte congénitale
les lésions du nerf optique
la déficience visuelle cérébrale, qui survient à la suite d’une lésion cérébrale
l’ophtalmie néonatale, qui est une infection oculaire que les nouveau-nés peuvent contracter si leur parent biologique est atteint d’une IST.

Le daltonisme est-il un type de cécité ?

Le daltonisme n’entraîne pas de cécité ou de perte de vision. Cependant, les personnes atteintes voient les couleurs différemment des autres. Le daltonisme a tendance à être héréditaire. Le daltonisme peut rendre difficile la distinction entre certaines couleurs, comme le rouge et le vert ou le bleu et le jaune. Certaines personnes sont complètement daltoniennes et ne voient aucune couleur. Cette situation est toutefois peu fréquente.

Quel est le type de cécité le plus courant ?

Les maladies oculaires liées à l’âge, telles que la DMLA et la cataracte, sont les principales causes de malvoyance et de cécité.

Résumé

Il existe plusieurs façons de classer la cécité. Certaines catégories décrivent le degré de perte de vision d’une personne, allant d’une certaine déficience à la cécité complète. On peut également classer la cécité en fonction de ses causes, qui varient considérablement, des affections congénitales à celles qui surviennent plus tard dans la vie. Les causes les plus courantes de la cécité sont liées à l’âge, notamment des affections telles que la DMLA et le glaucome. La cécité peut également résulter de blessures, d’infections, de carences en vitamine A, de dommages causés par les UV, d’anomalies congénitales et de nombreuses autres affections.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi