Perméabilité intestinale: les fibres diminuent l’inflammation de l’intestin

D’après une étude suédoise, une supplémentation en β-glucanes aurait un impact positif sur la perméabilité de l’intestin, ce qui pourrait bénéficier aux patients atteints de la maladie de Crohn.

Les β-glucanes sont des fibres solubles présentes notamment dans l’orge et l’avoine, qui forment un gel en présence d’eau. Ils sont déjà connus pour leur aptitude à réguler le pic glycémique postprandial, ainsi qu’à réduire le taux de cholestérol en freinant son absorption intestinale. Désormais, c’est sur la perméabilité intestinale que ces fibres pourraient exercer des effets bénéfiques, ce qui permettrait aux patients atteints de maladie de Crohn, mais aussi aux personnes sans maladie inflammatoire d’améliorer leur santé intestinale.

Barrière intestinale devenue perméable

Des études antérieures avaient déjà avancé que le stress chronique ou aigu pouvait affaiblir la barrière intestinale, par dégranulation des mastocytes. Ce phénomène est à l’origine d’une inflammation. Lorsque la barrière intestinale est affaiblie, elle devient plus perméable. Une augmentation de la perméabilité intestinale est pressentie comme un facteur impliqué dans diverses pathologies, y compris l’obésité.

Les chercheurs souhaitent déterminer, au travers de cette étude, si les bêta-glucanes pouvaient atténuer l’hyperperméabilité induite par les mastocytes dans l’épithélium folliculaire (FAE ) et villositaire (VE), chez les patients atteints de maladie de Crohn ou sains. Ils ont également examiné les mécanismes d’absorption des β-glucanes et l’impact sur des mastocytes in vitro.

Des échantillons de FAE et de VE de 8 patient souffrant de maladie de Crohn et de 9 sujets «contrôle» ont été prélevés, pour être exposés à un prébiotique composé de β-glucanes venant de levure boulangère (S. cerevisiae).

Les β-glucanes: des résultats sur la santé intestinale

Les résultats ont montré que les β-glucanes:

  • atténuent l’hyperperméabilité paracellulaire chez les deux groupes,
  • diminuent la dégranulation des mastocytes et la production de TNF-alpha, lié à l’état inflammatoire,
  • réduisent l’effet du stress sur l’épithélium intestinal.

Cette étude ouvre de nouvelles perspectives pour améliorer la santé intestinale avec les β-glucanes.

Source

Ganda Mall J. et al.β-Glucan-Based Dietary Fiber Reduces Mast Cell-Induced Hyperpermeability in Ileum From Patients With Crohn’s Disease and Control Subjects , Inflammatory Bowel Diseases, 2018; 24(1): 166-178.

Article précédentDes capteurs de malbouffe dans nos cellules immunitaires
Article suivantCarence en fer: le thé pendant le repas diminue l’absorption du fer
Avatar
Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.