Mercure : causes, symptômes et traitement de l’intoxication au mercure

Le mercure est un métal lourd qui se trouve naturellement dans l'environnement. une exposition excessive au mercure peut entraîner une intoxication au mercure. Voici les principales causes, les symptômes et le traitement de l'intoxication au mercure.

Le mercure est un métal lourd qui se trouve naturellement dans l’environnement. Il peut être présent en petites quantités dans de nombreux produits ménagers. Cependant, une exposition excessive au mercure peut entraîner une intoxication au mercure. Voici les principales causes, les symptômes et le traitement de l’intoxication au mercure.

Causes de l’intoxication au mercure

L’intoxication au mercure peut être causée par différentes sources. L’une des formes les plus courantes d’intoxication au mercure est la consommation de poissons et de fruits de mer contenant des niveaux élevés de mercure. Le mercure méthylé, présent dans ces produits, est une forme toxique de mercure qui peut affecter le système nerveux. Une exposition prolongée au mercure gazeux provenant de sources telles que les amalgames dentaires, les thermomètres cassés peut également provoquer une intoxication au mercure. De plus, le mercure inorganique peut être présent dans certains produits ménagers courants tels que les antiseptiques, les conservateurs et les produits de blanchiment de la peau.

Symptômes de l’intoxication au mercure

Les symptômes de l’intoxication au mercure peuvent varier en fonction de la forme de mercure à laquelle une personne est exposée. L’intoxication au mercure méthylé peut provoquer des faiblesses musculaires, des pertes de coordination, des troubles de la vision périphérique, des picotements dans les mains, les pieds ou autour de la bouche, des troubles de la parole ou de l’audition, et des difficultés à marcher. L’intoxication au mercure gazeux peut entraîner des tremblements, des changements émotionnels, des difficultés à dormir, de la faiblesse musculaire ou une atrophie musculaire, des maux de tête, des modifications des réponses nerveuses, une altération des fonctions rénales et respiratoires, voire la mort à des niveaux élevés. L’exposition au mercure inorganique peut provoquer des éruptions cutanées, une faiblesse musculaire, des changements d’humeur, une perte de mémoire et des troubles mentaux.

Effets de l’intoxication au mercure sur les nourrissons et les enfants

L’exposition au mercure méthylé pendant la grossesse peut avoir des effets néfastes sur le développement du cerveau et du système nerveux des nourrissons à naître. Les enfants exposés au mercure avant la naissance peuvent présenter des difficultés cognitives, d’attention, de langage, de motricité fine et de perception visuo-spatiale. Des niveaux élevés d’intoxication au mercure pendant la grossesse peuvent également entraîner une forme de paralysie cérébrale et des retards neurodéveloppementaux ou cognitifs. Après la naissance, les enfants peuvent présenter des symptômes tels qu’une sensation de picotement, une perte de coordination, des problèmes de vision et d’audition, et des crises d’épilepsie.

Diagnostic de l’intoxication au mercure

Le diagnostic de l’intoxication au mercure peut être effectué à l’aide d’un test sanguin, d’un test urinaire ou d’un test capillaire pour évaluer l’exposition à long terme au mercure. Il est important de consulter un professionnel de la santé pour un examen physique, un recueil des antécédents médicaux et une évaluation des symptômes. Le diagnostic de l’intoxication au mercure méthylé causée par la consommation de poissons et de fruits de mer nécessite généralement un test sanguin. Les niveaux de mercure dans l’urine ne permettent pas de déterminer ce type d’intoxication au mercure.

Traitement de l’intoxication au mercure

Le traitement de l’intoxication au mercure consiste d’abord à identifier la source d’exposition au mercure et à la supprimer. Les personnes présentant des niveaux élevés de mercure dans le sang peuvent également être soumises à une thérapie de chélation. Cette thérapie consiste à utiliser des substances chimiques ou des médicaments pour éliminer les métaux lourds et d’autres substances du corps. Les agents chélatants peuvent être administrés par voie intraveineuse ou par voie orale. Ils se lient au mercure et aux autres toxines et sont ensuite éliminés par les voies urinaires.

Prévention de l’intoxication au mercure

La prévention de l’intoxication au mercure est essentielle pour protéger notre santé. Il est recommandé de limiter la consommation de poissons et de fruits de mer contenant des niveaux élevés de mercure, en particulier pour les femmes enceintes et les jeunes enfants. Il est également important de prendre des mesures pour éviter l’exposition au mercure gazeux en manipulant correctement les amalgames dentaires et en évitant les sources de mercure dans l’environnement. Il est conseillé de se renseigner sur les produits ménagers courants qui peuvent contenir du mercure inorganique et d’utiliser des alternatives plus sûres lorsque cela est possible.

 

L’intoxication au mercure est un problème de santé grave qui peut avoir des effets néfastes sur le système nerveux et le développement des nourrissons et des enfants. Il est important de prendre des mesures pour prévenir l’exposition au mercure et de consulter un professionnel de la santé en cas de symptômes d’intoxication au mercure. Le traitement de l’intoxication au mercure consiste à identifier et à éliminer la source d’exposition et, dans certains cas, à utiliser une thérapie de chélation pour éliminer le mercure du corps. En suivant ces mesures de prévention et de traitement, il est possible de réduire les risques liés à l’intoxication au mercure et de préserver notre santé.

 

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Marie Desange