Magnesia phosphorica, le remède homéopathique en cas de douleur

les bienfaits de Magnesia phosphorica en homéopathie

En France, seuls les professionnels de santé  peuvent prescrire des médicaments homéopathiques. Avant la prescription, il y a d’abord une observation et un interrogatoire. C’est pour dresser le profil homéopathique du patient et définir ainsi le remède homéopathique adapté. Mais c’est également pour conseiller l’individu au cas où il y aurait nécessité d’examens complémentaires. La durée minimum d’une consultation est d’une demi-heure.

Ces remèdes sont fabriqués à partir des substances actives qui proviennent du règne animal et végétal. Ils peuvent être également issus des minéraux ou bien obtenus par synthèses. Majoritairement, les substances actives ainsi prélevées vont être broyées. Elles vont ensuite être macérées dans un solvant à base d’alcool. On obtient alors la teinture mère. C’est cette teinture mère qu’on utilise pour la préparation des remèdes homéopathiques.

C’est un remède fabriqué à partir de phosphate acide de magnésium. Se présentant sous forme de poudre cristalline, inodore et de couleur blanche, il est peu soluble dans l’eau. Les formes disponibles sont seulement les doses, les granules et les comprimés en 6 DH.

Dans quels cas l’utilisation de ce traitement homéopathique est-il conseillé ?

L’indication thérapeutique principale de ce remède est le traitement de la douleur. Ainsi, il est à utiliser en cas de névralgie faciale droite et de douleur du nerf sciatique. Cette dernière est accompagnée par des crampes aggravées à l’air froid.

C’est également indiqué en cas de douleurs fulgurantes des dents par des boissons froides. De même qu’en cas de contracture des membres supérieurs lors des mouvements pénibles et prolongés. Les autres malaises où on peut faire recours à Magnesia phosphorica sont :

  • Crampes des écrivains et des écrivains
  • Hoquet
  • Coliques intestinales, hépatiques, néphrétiques
  • Dysménorrhées crampoïdes

Comment utiliser correctement Magnesia phosphorica en homéopathie ?

Mode de consommation :

C’est à prendre en dehors de la menthe, du tabac, du café et des repas. On laisse les granules et les doses fondre sous la langue. C’est un remède utilisable au cours de la grossesse et de l’allaitement.

Dosage recommandé lors de son usage :

Le dosage varie généralement en fonction des maux à traiter.

Les douleurs fulgurantes ou crampoïdes se soignent par 5 granules de 15 CH. Le nombre de prises suit le rythme des douleurs et peuvent atteindre jusqu’à 6 fois dans une journée. Comme prévention de celles-ci, on prend 5 granules matin et soir avec une dilution de 7 CH.

Pour traiter les coliques, il faut prendre 5 granules de 5 CH plusieurs fois par jour. La prise peut se faire tous les 10 minutes. Quand il y a amélioration, la prise doit être espacée progressivement.

À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide