10 médicaments courants susceptibles de provoquer une prise de poids

Les antidépresseurs, les stéroïdes oraux et les médicaments contre l'hypertension ne sont que quelques-uns des médicaments qui peuvent être à l'origine d'un changement sur la balance.

Les antidépresseurs, les stéroïdes oraux et les médicaments contre l’hypertension ne sont que quelques-uns des médicaments qui peuvent être à l’origine d’un changement sur la balance.

Quiconque a déjà regardé une notice pour un médicament n’est pas surpris d’apprendre que de nombreux médicaments sont accompagnés d’une longue liste d’effets secondaires, dont certains peuvent vous inciter à renoncer complètement à les prendre. L’un des risques les plus fréquents de ces listes est la prise de poids. Bien que cet effet ne soit pas dangereux en soi, selon vos objectifs de santé, un chiffre plus élevé sur la balance peut être pénible. C’est pourquoi il est important d’être préparé, de comprendre pourquoi une prise de poids peut se produire et d’être certain que ce n’est pas une situation à laquelle vous devez faire face. En effet, d’autres options peuvent s’offrir à vous.

Chaque fois que vous commencez à prendre un nouveau médicament, demandez à votre pharmacien des informations de base, telles que l’utilisation du médicament et ses effets secondaires. Si une prise de poids est probable et que cela vous gêne, demandez à votre médecin s’il est possible de diminuer la dose ou s’il existe d’autres options. Bien entendu, vous devrez continuer à manger sainement et à faire de l’exercice (ou commencer à le faire si vous n’en avez pas déjà l’habitude).

Que vous preniez un médicament pour traiter l’anxiété ou la dépression, un stéroïde pour soulager la douleur de l’arthrite ou un antihistaminique pour maîtriser les reniflements et les éternuements dus aux allergies, voici comment ils peuvent affecter votre poids.

1. Antidépresseurs tricycliques

Ces médicaments comprennent l’amitriptyline, la doxépine et la nortriptyline. En tant que catégorie, ces médicaments peuvent augmenter l’appétit et stimuler la prise de poids. Si vous prenez des antidépresseurs, ne les arrêtez pas brusquement. Discutez-en d’abord avec votre médecin et élaborez un plan qui soutiendra au mieux votre santé mentale. Si la prise de poids vous incite à arrêter votre traitement, vous pouvez demander à votre médecin de changer de classe d’antidépresseurs.

2. Les corticostéroïdes

Les corticostéroïdes oraux, traitent toute une série d’affections, de l’asthme à l’arthrite en passant par les douleurs dorsales et le lupus. Ces médicaments ont de nombreux effets secondaires, dont l’augmentation de l’appétit, la rétention d’eau et l’altération du métabolisme. Les pharmaciens recommandent de prendre les corticostéroïdes avec de la nourriture, comme une collation saine et équilibrée, comme des amandes ou un pot de yaourt. Les stéroïdes oraux sont généralement recommandés pour une courte durée (par exemple, une dose d’une semaine ou de deux semaines), ce qui limite les effets secondaires. S’ils doivent être pris à long terme, la prise de poids peut être plus difficile à contrôler, et vous devrez être plus assidu en matière de régime et d’exercice.

 

3. Les antihistaminiques

Si vous avez des allergies ou une éruption cutanée avec démangeaisons, vous avez probablement pris des antihistaminiques. Des études ont montré que les personnes qui prennent régulièrement certains antihistaminiques ont un poids corporel et un tour de taille plus élevés que celles qui n’en prennent pas ». Des recherches antérieures, publiées dans la revue Obesity, ont mis en évidence cette association avec les antihistaminiques à récepteurs H1 que sont la cétirizine, la fexofénadine et la desloratadine. Pourquoi ? L’histamine dans le corps éteint les signaux de la faim. En revanche, les antihistaminiques peuvent, d’une certaine manière, interférer avec les signaux de satiété. Les stéroïdes en spray nasal constituent une alternative. Ils agissent différemment des stéroïdes oraux et ne sont généralement pas associés à une prise de poids.

4. Médicaments contre l’épilepsie

Les médicaments qui traitent les crises d’épilepsie, notamment la gabapentine, la prégabaline et la vigabatrin, peuvent augmenter l’appétit. L’excès de calories provenant d’une plus grande consommation d’aliments peut éventuellement entraîner une prise de poids. Si vous prenez l’un de ces médicaments, il est important que vous sachiez que la prise de poids peut en être la conséquence. Si vous pensez que ce médicament ne vous convient pas, demandez à votre médecin de passer à des médicaments contre l’épilepsie qui sont associés à une perte de poids ou qui n’ont pas d’effet sur le poids.

5. Bêta-bloquants

Les bêta-bloquants sont couramment utilisés pour traiter l’hypertension. Certains sont plus susceptibles de provoquer une prise de poids. La raison d’une montée sur la balance n’est pas claire, mais les bêta-bloquants peuvent vous fatiguer, surtout au début du traitement. Ils ralentissent le rythme cardiaque et peuvent diminuer la tolérance à l’effort. La fatigue et l’inconfort pendant l’activité peuvent vous inciter à rester sédentaire, ce qui favorise la prise de poids. Une étude publiée dans la revue Gastroenterology en mai 2017 a montré que le médicament peut également diminuer le métabolisme. C’est pourquoi les chercheurs suggèrent de ne pas prescrire de bêta-bloquants en première intention aux personnes en surpoids ou souffrant d’obésité. Au lieu de cela, les inhibiteurs de l’ECA peuvent être une meilleure option, mais parlez-en à votre médecin.

6. Les ISRS

Les ISRS sont des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, un type d’antidépresseur qui augmente les niveaux de neurotransmetteur sérotonine dans le cerveau. Les exemples incluent l’escitalopram, la paroxétine, la sertraline. Ces médicaments peuvent entraîner une prise de poids en modifiant l’appétit. En outre, en soulageant les symptômes des troubles de l’humeur, ils peuvent également modifier les habitudes alimentaires ou l’exercice physique. Si vous prenez du poids, parlez-en à votre médecin. La prise de poids survient généralement tôt, ce qui indique qu’elle peut devenir un problème à long terme pour vous.

7. IMAO

L’IMAO est un inhibiteur de la monoamine oxydase qui, selon un article paru en août 2020 dans StatPearls, traite la dépression en bloquant une enzyme cérébrale qui dégrade les neurotransmetteurs équilibrant l’humeur, tels que la sérotonine et la dopamine. Il peut également être utilisé pour réduire les symptômes de la migraine. Ils peuvent également stimuler l’appétit. La phénelzine est le médicament qui fait prendre le plus de poids dans cette classe de médicaments. Si cela vous préoccupe, demandez à votre médecin s’il existe d’autres options.

8. L’insuline

Si vous prenez de l’insuline pour traiter votre diabète, sachez qu’elle peut favoriser la prise de poids. En effet, cette hormone aide votre corps à absorber le glucose présent dans votre circulation sanguine. Le glucose est une bonne chose : les cellules de votre corps l’utilisent pour fonctionner efficacement. Cela dit, une fois que le sucre est absorbé dans la circulation sanguine et poussé dans les cellules, s’il n’est pas utilisé par votre corps comme source d’énergie, il sera converti en graisse. Si vous mangez trop, en particulier des aliments riches en sucre (bonbons, desserts), vous prendrez du poids. Si vous souffrez de diabète de type 1, vous devrez prendre de l’insuline. En revanche, si vous souffrez de diabète de type 2, les changements de mode de vie contribueront à améliorer la fonction de l’insuline, et vous pourrez peut-être utiliser le régime alimentaire et l’exercice physique pour réduire (voire supprimer) votre dose d’insuline.

9. Les sulfonylurées

Les sulfonylurées, une autre classe courante de médicaments contre le diabète, réduisent la glycémie de 20 % mais entraînent également une prise de poids, selon une étude publiée en août 2015 dans les Archives of Medical Science. Les sulfonylurées comprennent le gliclazide et le glibenclamide. Ces médicaments stimulent la libération d’insuline par les cellules bêta du pancréas. Plus il y a d’insuline dans le sang, plus le sucre pénètre dans les cellules. En fin de compte, ils provoquent une prise de poids de la même manière qu’une insuline injectable. Il existe des médicaments contre le diabète, notamment la metformine ou les inhibiteurs du SGLT2, qui favorisent également la perte de poids ou qui n’ont pas d’effet sur le poids. Le type de médicament qui vous convient le mieux dépend de vos antécédents médicaux, de votre état de santé actuel et des considérations de coût.

10. Les antipsychotiques

Ces médicaments peuvent être utilisés pour traiter la schizophrénie et les troubles bipolaires. L’un d’entre eux, l’olanzapine, est associé au plus fort potentiel de prise de poids par rapport aux autres antipsychotiques. De plus, ces types de médicaments altèrent la fonction du glucose et augmentent le cholestérol et les triglycérides, ce qui accroît le risque de syndrome métabolique chez les patients, indique une revue publiée en août 2017 dans la revue Neuropsychiatric Disease and Treatment.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Marie Desange