Lierre terrestre : les fonctions thérapeutiques à explorer

le lierre terrestre

Il est actuellement possible de profiter de tous les bienfaits des plantes thérapeutiques. En effet, de plus en plus de recherches et d’études prouvent l’efficacité de ces médications naturelles. Elles sont très faciles à utiliser, pratiques et avantageuses. Elles offrent de multiples vertus et ne provoquent aucun danger. Ses bonnes actions sur l’organisme sont également démontrées. On va spécialement parler du lierre terrestre qui est une plante venant de l’Europe. C’est une herbe vertueuse au nom scientifique glechoma hederacea et de la famille des lamiacées. A l’intérieur du lierre terrestre réside de la résine, des tanins, de la cire, des alcaloïdes, du caoutchouc, des flavonoïdes, des substances amères et de la choline. Pour cerner le fonctionnement thérapeutique de ce végétal et les solutions de soins qu’il apporte, nous allons vous fournir ci-après plus d’informations.

Une cure naturelle des différentes gênes et pathologies chroniques

Pour rester en pleine forme, le lierre terrestre est notre partenaire au quotidien. Il s’agit d’une herbette médicinale dont l’usage régulier est devenu presque indispensable. En effet, cette précieuse plante assure la réparation de toutes les gênes et les maladies qui bloquent le bon fonctionnement de notre corps. Il agit pour prendre soin des inflammations (biliaires, respiratoires, digestives, gastro-intestinales, cardiaques et des muqueuses). Il participe aux soins cutanés (abcès, ulcères, furoncles et les affections scrofuleuses). Le lierre terrestre permet également de limiter les fièvres intermittentes, traite la coqueluche et lutte contre l’obésité.

Le lierre terrestre : ses formes et son déploiement phytothérapique

Tous les choix en phytothérapie : teintures pour une dose de 3 ml, à prendre trois fois par jour) ; huile essentielle ; sirop pour soigner la bronchite et la rhume (la posologie de doit pas dépasser de 60 g/j) ; infusions ou tisanes, à boire trois tasses par jour ; suc frais de 30 à 80 g par jour ; pas plus de 4 g/j de poudres dans du vin, alcoolature (2 c à café/j) et lait expectorant (1l de lait et 50 g de feuilles).

Tous les gains et les privilèges offerts par le lierre terrestre

Le lierre terrestre contient beaucoup de nutriments actifs. Il est très généreux en essence aromatique et en minéraux : de la vitamine C, des sels, du sucre, de la gomme et des acides notamment gras, viniques, caféiques et acétiques. Les profits à son utilisation ne sont pas limités, car elle peut également être consommée avec ou sans cuissons : en salade ou pour enjoliver des potages et des soupes.

Précautions et toutes les prudences d’usage

Il ne faut pas apprécier le lierre terrestre en cas des maladies rénales ou hépatiques, chez les bambins, en période de lactation et de gestation. Des consommations fortement abondantes peuvent provoquer des gênes légères ou importantes. La durabilité d’un traitement à base de cette mauvaise herbe doit se terminer en 15 jours.