Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Le saviez vous ?

Les effets de l’inflammation chronique sur le corps à long terme

Voici les signes et symptômes de l'inflammation chronique, ses effets à long terme sur le corps et les conditions associées. Nous aborderons également les mesures à prendre si vous soupçonnez une inflammation chronique et les traitements qui peuvent aider.

L’inflammation est une réponse naturelle du corps pour se défendre contre les blessures et les infections. Cependant, lorsque cette réponse inflammatoire persiste pendant des mois ou des années sans cause évidente, on parle d’inflammation chronique. Cette inflammation chronique peut causer des dommages importants au corps et augmenter le risque de problèmes de santé à long terme tels que les maladies cardiaques, le cancer, les maladies auto-immunes ou le diabète. Voici les signes et symptômes de l’inflammation chronique, ses effets à long terme sur le corps et les conditions associées. Nous aborderons également les mesures à prendre si vous soupçonnez une inflammation chronique et les traitements qui peuvent aider.

L’inflammation chronique de faible intensité peut endommager les cellules, les tissus, les organes et l’ADN sain. Au fil du temps, elle peut affaiblir le système immunitaire et entraîner des problèmes de santé, notamment des maladies auto-immunes et inflammatoires.

De nombreuses conditions sont liées à l’inflammation chronique, notamment :

Maladies cardiovasculaires

L’inflammation chronique peut endommager les vaisseaux sanguins, les faisant rétrécir ou s’épaissir, ce qui augmente le risque de maladies cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux et d’autres problèmes cardiovasculaires.

Cancer

L’inflammation chronique peut endommager l’ADN des cellules saines, les faisant muter et se développer de manière incontrôlée. On estime que l’inflammation chronique contribue à 15 à 20 % de tous les cancers.

Diabète de type 2

L’inflammation chronique contribue à la résistance à l’insuline, qui est une caractéristique du diabète de type 2. L’inflammation persistante perturbe la signalisation normale de l’insuline, entraînant une élévation du taux de sucre dans le sang et le développement du diabète.

Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire attaque à tort les tissus sains des articulations. Des recherches montrent que la polyarthrite rhumatoïde se développe des années après le début de l’inflammation systémique (généralisée).

Asthme

L’exposition à des allergènes tels que le pollen ou les poils d’animaux, ainsi qu’à des irritants environnementaux tels que la pollution de l’air ou la fumée de cigarette, peut déclencher une réaction immunitaire et une inflammation chronique des voies respiratoires, conduisant à l’asthme.

Obésité

Une alimentation riche en aliments transformés, en sucre et en graisses saturées peut déclencher une inflammation chronique de faible intensité et contribuer à la prise de poids.

Endométriose/Adénomyose

Une inflammation chronique dans l’utérus ou la région pelvienne peut provoquer la croissance de tissu endométrial en dehors de l’utérus (endométriose) ou à l’intérieur du muscle utérin (adénomyose), entraînant des douleurs pelviennes, des crampes menstruelles sévères et des saignements menstruels abondants.

Dépression

Des chercheurs étudiant le lien entre la dépression et l’inflammation ont découvert que l’inflammation chronique joue un rôle dans le développement de la dépression chez certaines personnes.

Inflammation aiguë vs inflammation chronique

L’inflammation aiguë est la réponse naturelle et à court terme du corps à une blessure ou une infection. En revanche, l’inflammation chronique persiste longtemps après que la menace (maladie) ait disparu et peut endommager les tissus et les organes au fil du temps. L’inflammation aiguë est bénéfique, car elle aide à combattre les bactéries et les virus et favorise la guérison, tandis que l’inflammation chronique peut être néfaste et augmenter le risque de maladies chroniques.

Symptômes de l’inflammation chronique

L’inflammation chronique affecte presque tous les tissus, processus et systèmes du corps, ce qui entraîne divers symptômes généralisés qui peuvent sembler initialement légers ou vagues, mais qui s’aggravent avec le temps. Les signes et symptômes de l’inflammation chronique comprennent :

  • Douleurs généralisées, y compris des douleurs articulaires et musculaires
  • Fatigue persistante
  • Insomnie (problèmes de sommeil)
  • Dépression
  • Anxiété
  • Troubles de l’humeur
  • Problèmes digestifs, tels que douleurs abdominales, constipation, diarrhée et reflux acide (brûlures d’estomac)
  • Infections fréquentes
  • Changements de poids
  • Problèmes cutanés, tels que l’eczéma ou les éruptions cutanées

Caractéristiques de l’inflammation chronique

L’inflammation chronique est souvent subtile et les personnes peuvent ne pas reconnaître immédiatement les signes et symptômes, car ils sont souvent vagues et non spécifiques, ce qui signifie qu’ils peuvent être associés à de nombreuses conditions. Avec une inflammation chronique, vous pouvez ressentir une fatigue constante de faible intensité ou être trop fatigué pour faire autre chose que vos responsabilités quotidiennes. Certaines personnes peuvent ressentir une sensation générale de malaise sans raison apparente ou avoir occasionnellement des inconforts ou des douleurs, comme des raideurs articulaires ou des douleurs lombaires. Une prise de poids ou une perte de poids inexpliquée est courante avec l’inflammation chronique, et certaines personnes peuvent ressentir de la fièvre ou avoir des ganglions lymphatiques enflés. Les symptômes peuvent s’aggraver avec le temps, et d’autres symptômes peuvent apparaître, tels que des problèmes cutanés (éruptions cutanées), des problèmes digestifs, des problèmes de mémoire, des difficultés de concentration et des changements d’humeur.

Les flambées d’inflammation

Une flambée est une période où l’inflammation chronique s’intensifie. Le terme « flambée » est souvent utilisé pour décrire l’aggravation des symptômes d’une maladie inflammatoire ou auto-immune. Selon la maladie, plusieurs facteurs peuvent déclencher des flambées, notamment le stress, les infections, certains aliments, les blessures et les changements de temps. Les flambées peuvent durer plusieurs jours ou semaines et avoir un impact significatif sur votre qualité de vie. Certaines caractéristiques courantes d’une flambée comprennent :

  • Aggravation des symptômes inflammatoires, tels que la douleur et l’inconfort
  • Fatigue intense
  • Difficulté à dormir
  • Diminution de l’appétit
  • Baisse de l’humeur

Effets à long terme de l’inflammation chronique sur le corps

Une fois que le système immunitaire est activé, les cellules inflammatoires libèrent un flux constant de protéines appelées cytokines, qui signalent au système immunitaire de libérer d’autres cellules inflammatoires et substances dans le sang. Une réponse inflammatoire prolongée peut entraîner une hyperactivité du système immunitaire, créant ainsi un cercle vicieux de l’inflammation. Lorsqu’elle n’est pas contrôlée pendant de longues périodes, l’inflammation chronique peut avoir un impact profond sur le corps et peut causer :

  • Dommages et cicatrices tissulaires
  • Réduction de la fonction des systèmes corporels
  • Vieillissement accéléré
  • Maladies chroniques

Traitements visant à améliorer l’inflammation chronique

Plusieurs médicaments aident à réduire l’inflammation. Les traitements varient en fonction du type de condition inflammatoire que vous avez et peuvent inclure :

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : Les AINS en vente libre et sur ordonnance peuvent réduire l’inflammation et la douleur.
  • Corticostéroïdes : Des médicaments anti-inflammatoires puissants disponibles sous forme de pilules, d’injections et de crèmes pour traiter les inflammations sévères.
  • Médicaments modificateurs de la maladie (DMARDs) : Les DMARDs sont des médicaments immunosuppresseurs (biologiques) qui ciblent des molécules spécifiques impliquées dans le processus inflammatoire pour contrôler l’inflammation.

Autosoins, habitudes et bien-être

Les habitudes de vie saines et les pratiques d’autosoins peuvent aider à réduire l’inflammation chronique et à réduire le risque de maladies chroniques. Celles-ci comprennent :

Alimentation équilibrée : Une alimentation riche en fruits, légumes, grains entiers et protéines maigres apporte à votre corps les nutriments dont il a besoin pour fonctionner de manière optimale et aide à contrôler l’inflammation. De nombreux fruits et légumes ont des propriétés anti-inflammatoires, tout comme certains poissons gras (comme le saumon), les noix et les graines. Limitez votre consommation d’aliments pouvant déclencher l’inflammation, tels que les aliments transformés, les aliments frits, les boissons sucrées et les graisses malsaines.

Exercice régulier : Une activité physique régulière, telle que la marche rapide, la natation, la musculation ou le vélo, peut aider à réduire l’inflammation chronique et à soutenir un système immunitaire sain.

Sommeil de qualité : Les adultes devraient dormir de sept à neuf heures chaque nuit pour aider à contrôler l’inflammation et prévenir les problèmes de santé à long terme.

Examens de santé réguliers : Planifiez des examens réguliers avec un professionnel de la santé pour surveiller votre état de santé général et évaluer les marqueurs inflammatoires si nécessaire.

Gestion du stress : Le stress peut déclencher l’inflammation et aggraver les symptômes. Des techniques de gestion du stress, telles que l’exercice, le yoga, la méditation et le temps passé dans la nature, peuvent aider à gérer l’inflammation.

Arrêter de fumer : Le tabagisme aggrave l’inflammation, et arrêter (ou ne jamais commencer) est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour votre santé.

Suppléments : Certains compléments alimentaires, tels que les acides gras oméga-3, les probiotiques et le curcuma, ont des propriétés anti-inflammatoires et peuvent compléter un mode de vie sain.

Soins dentaires : Une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut provoquer une inflammation des gencives et de la bouche, qui peut se propager à d’autres parties du corps. Des contrôles et des nettoyages dentaires réguliers peuvent aider à prévenir les maladies des gencives et à contrôler l’inflammation.

Inflammation chronique non diagnostiquée : où commencer

Si vous présentez des symptômes d’inflammation chronique, consultez un professionnel de la santé pour discuter de vos symptômes et de vos préoccupations. Lors de votre rendez-vous, le professionnel de la santé examinera votre historique médical, vous posera des questions sur vos symptômes et effectuera un examen physique. Il peut prescrire des tests sanguins ou d’autres tests diagnostiques pour établir un diagnostic précis. Soyez honnête et franc lors de votre rendez-vous avec le professionnel de la santé. Vos informations les aideront à comprendre ce qui cause vos symptômes. Le professionnel de la santé voudra discuter des éléments suivants :

  • Symptômes : Quand ils ont commencé, à quelle fréquence ils se produisent et comment ils affectent votre vie quotidienne
  • Médicaments : Les médicaments et les compléments que vous prenez, y compris les médicaments en vente libre et les compléments à base de plantes
  • Habitudes de vie : Vos habitudes de vie, y compris votre niveau d’activité, votre alimentation et le fait de fumer ou de boire de l’alcool

Il peut falloir du temps pour comprendre ce qui cause vos symptômes, arriver à un diagnostic et élaborer un plan de traitement. Un médecin de premier recours peut vous orienter vers un spécialiste, tel qu’un rhumatologue ou un gastro-entérologue, s’il soupçonne que vous avez une affection nécessitant des connaissances et un traitement spécialisés.

A retenir

L’inflammation chronique peut endommager les tissus, les organes et l’ADN au fil du temps, augmentant ainsi le risque de nombreuses maladies chroniques. Les signes et symptômes de l’inflammation chronique comprennent la fatigue, les douleurs et raideurs articulaires, les douleurs musculaires, les problèmes cutanés, les problèmes digestifs, la dépression et les changements de poids inexpliqués. Si vous présentez des symptômes d’inflammation chronique, consultez un professionnel de la santé. Il pourra déterminer la cause et élaborer un plan de traitement comprenant des médicaments et des modifications du mode de vie pour réduire l’inflammation et améliorer votre santé et votre bien-être.

5/5 - (3 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi