Les bourgeons utiles à l’orée du printemps

La gemmothérapie est une science pour laquelle le bourgeon contient tout le potentiel biologique de l’arbre ou de l’arbuste dont il est issu. Cela donne des compléments alimentaires aux propriétés physiologiques très complets et biologiquement très actifs.

Les bourgeons de l’immunité, au coeur de l’hiver

Pour préparer le printemps et l’énergie qui précisément permet de faire exploser le potentiel biologique des bourgeons, il est utile de préserver notre immunité en la renforçant. Il existe plusieurs bourgeons utiles pour renforcer nos défenses immunitaires. Chez l’enfant, le bourgeon le plus intéressant est l’églantier, qui stimule l’immunité de l’enfant, vis à vis des maladies infantiles et des maladies liées au froid, notamment la grippe et les affections respiratoires. L’adulte prendra plutôt le bourgeon du hêtre, qui est un régulateur de l’immunité, utile aussi bien pour préserver notre organisme des maladies liées au froid, que pour préparer notre organisme aux allergies du printemps.

Au printemps, réguler la réaction allergique

La réaction allergique au printemps est due surtout aux pollens anémophiles (véhiculés par le vent). Les pollens agressent la muqueuse des voies respiratoires hautes (cavité nasale, gorge, sinus). En réaction, les muqueuses produisent en excès du mucus, qui encombre la cavité nasale, et l’immunité largue des histamines, qui amplifient l’inflammation allergique. Le hêtre permet de réguler cette réaction immunitaire. On peut lui ajouter le viorne, qui limite la décharge d’histamine. Si nécessaire, on peut limiter la réaction immunitaire avec le bourgeon de cassis. On prendra ces produits durant les mois de mars et d’avril, avant la libération massive des pollens du mois de mai.

Les produits complémentaires des bourgeons

Ces bourgeons peuvent être pris en synergie avec deux anti histaminiques remarquables, que sont les champignons agaricus (le rosé des prés) et les oeufs de caille. Il faudra aussi réguler la production de mucus nasal, ce qui peut être obtenu avec le bouillon blanc, que nous associons au sapin notamment, dans le triplex poumon.

Le plantain, que nous combinons au cassis et à la camomille dans le triplex terrain allergique, est également une plante intéressante, comme anti histaminique. La camomille, quant à elle, permet de drainer les sinus en relation avec le foie. Ce dernier étant un bon drainant qui favorise un bon état des sinus, doit être soulagé par un régime alimentaire pauvre en lait de vache et en gluten (blé, seigle, surtout).

L’alimentation, une clé contre les allergies du printemps

Effectivement, le réglage alimentaire est utile pour limiter l’encrassement des sinus. Pour ce faire, il est utile de quasiment supprimer les aliments potentiellement allergisants, et en particulier le lait de vache et ses dérivés, ainsi que les aliments riches en gluten. Et n’oublions pas que, si malgré tout cela, vous avez tout de même un rhume des foins, vous pouvez encore appliquer sous les narines, un peu d’huile essentielle d’estragon, aux vertus anti histaminiques, tous ces produits pouvant être disponibles en boutique de vente en ligne.

 

Alain Tardif

Naturopathe, président de l’Académie Européenne des Médecines Naturelles

créateur de produits à base de plantes et de champignons et auteur de nombreux livres

pour voir des fiches sur les plantes médicinales, vous pouvez aller sur notre site de botanique et de mycologie

 

pour voir des fiches sur les plantes médicinales, vous pouvez aller sur notre site de botanique et de mycologie