Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Le saviez vous ?

10 choses surprenantes que vous ignorez sur le vagin

Nous allons explorer ici 10 faits surprenants sur le vagin qui pourraient vous étonner. Préparez-vous à être surpris

Marie Desange

Le vagin est une partie essentielle du système reproducteur féminin, pourtant il reste encore beaucoup de choses que nous ignorons à son sujet. Nous allons explorer ici 10 faits surprenants sur le vagin qui pourraient vous étonner. Préparez-vous à être surpris et à en apprendre davantage sur cette partie intime du corps féminin.

1. Le terme « vagin » ne désigne pas l’ensemble des organes génitaux féminins

Lorsque nous parlons du vagin, nous pensons souvent à tort qu’il englobe tous les organes génitaux féminins. En réalité, le vagin fait référence à une partie spécifique du système reproducteur féminin. Il s’agit d’un tube musculaire qui s’étend de la vulve (qui comprend les lèvres et le clitoris) jusqu’au col de l’utérus. La profondeur du vagin peut varier de 6,9 à 7,9 centimètres lors de l’excitation sexuelle.

2. On ne peut pas perdre un tampon dans le vagin

Vous avez peut-être entendu des histoires d’horreur à ce sujet, mais rassurez-vous, il est impossible de perdre un tampon dans le vagin. L’ouverture du vagin est trop petite pour qu’un tampon puisse s’échapper. Cependant, il est possible qu’un tampon reste coincé à l’intérieur. Dans ce cas, il est recommandé de consulter un médecin pour le faire retirer, car le laisser trop longtemps peut augmenter le risque de syndrome du choc toxique.

3. Votre vagin peut bénéficier d’un entraînement

Lorsque l’on parle d’entraînement du vagin, on ne fait pas référence à une activité sexuelle, mais aux exercices du plancher pelvien, également connus sous le nom d’exercices de Kegel. Ces exercices sont généralement recommandés pour aider à gérer l’incontinence urinaire, mais des recherches ont montré qu’ils peuvent également améliorer la satisfaction sexuelle. En renforçant les muscles du vagin, les exercices de Kegel rendent les rapports sexuels plus agréables et augmentent les chances d’atteindre l’orgasme.

4. Votre vagin a un pH similaire à celui du vin

Le pH normal du vagin est inférieur à 4,5, ce qui est similaire au pH du vin. Le vagin est dominé par des bactéries bénéfiques appelées lactobacilles, qui maintiennent le pH à un niveau normal et empêchent la croissance de bactéries responsables des infections. Lorsque le nombre de lactobacilles diminue, le pH vaginal peut augmenter et favoriser le développement d’infections, telles que les infections à levures et la vaginose bactérienne.

5. Ne soyez pas trop zélée avec le nettoyage de votre vagin

Il est important d’éviter d’utiliser des savons parfumés et d’autres produits parfumés pour nettoyer votre vagin. Ces produits peuvent perturber l’équilibre naturel des bactéries vaginales et favoriser l’apparition d’infections. En réalité, vous n’avez pas besoin de vous préoccuper outre mesure de la propreté de votre vagin, car il se nettoie lui-même. Le vagin sécrète un fluide, appelé « pertes », qui contribue à le maintenir propre. Un lavage quotidien à l’eau est généralement suffisant pour prendre soin de votre vagin.

6. Votre alimentation peut influencer l’odeur de votre vagin

Si vous vous inquiétez de ne pas sentir frais en bas, sachez que votre alimentation peut avoir un impact sur l’odeur de votre vagin. On dit souvent que la consommation d’ananas peut donner au vagin une odeur plus sucrée. D’autres aliments, tels que l‘ail, l’oignon, le poisson, le fromage et les piments, sont également réputés pour altérer l’odeur vaginale. Cependant, si vous remarquez une odeur particulièrement forte ou un changement significatif de l’odeur de votre vagin, cela peut être le signe d’une infection et il est préférable de consulter un médecin.

7. Le clitoris est extrêmement sensible

Bien que le clitoris ne fasse pas partie du vagin, il est impossible de ne pas en parler lorsque l’on parle du plaisir sexuel féminin. Le clitoris est considéré par de nombreuses femmes comme le centre du plaisir sexuel, et pour cause : le bout du clitoris compte pas moins de 8 000 terminaisons nerveuses, soit plus du double du nombre de terminaisons nerveuses présentes sur le pénis. Cela en fait la partie la plus sensible de la zone érogène féminine.

8. Votre vagin ne « pète » pas

Toutes les femmes ont déjà vécu cela à un moment donné : cette émission d’air embarrassante mais incontrôlable provenant du vagin, communément appelée « queefing ». Oui, le queefing ressemble beaucoup à un pet, mais les apparences sont trompeuses. Ces petites bouffées d’air qui s’échappent de notre vagin sont simplement de l’air emprisonné qui est libéré du canal vaginal. Ce ne sont pas des « pets » au sens traditionnel du terme, car il ne s’agit pas de gaz de déchets, et ils n’émettent pas d’odeur désagréable. Cependant, dans de rares cas, des flatulences vaginales peuvent être causées par une fistule vaginale, une ouverture anormale entre le vagin et la vessie, le côlon ou le rectum.

9. Le lien entre les vagins et les requins

Bien que vous ne compareriez normalement pas votre vagin à un requin (et avant que vous ne posiez la question, non, le « vagina dentata » n’est pas une condition réelle), votre vagin a plus en commun avec les requins que vous ne le pensez. Le lubrifiant produit par le vagin contient un composé appelé squalène, qui est le même composé que l’on trouve dans le foie des requins. Controversé, le squalène est également utilisé dans de nombreux produits cosmétiques, tels que les lotions hydratantes, les crèmes solaires et les produits capillaires.

10. Ce n’est pas seulement le point G qui compte

Nous avons tous entendu parler du point G, une zone érogène du vagin qui, lorsqu’elle est stimulée, peut conduire à l’excitation sexuelle et à l’orgasme. Mais avez-vous entendu parler du point A ? Également connu sous le nom de zone érogène du fornix antérieur, le point A est situé en profondeur dans le vagin, entre le col de l’utérus et la vessie. Le point A est une découverte relativement récente du chercheur malaisien Dr Chua Chee Ann. Dans une étude, il a rapporté qu’une stimulation du point A pendant 10 à 15 minutes entraînait des orgasmes instantanés et une lubrification vaginale chez 15 % des femmes qui se plaignaient de douleurs et de sécheresse pendant les rapports sexuels.

Le vagin est une partie fascinante du corps féminin qui recèle de nombreux secrets. En apprendre davantage sur le vagin peut nous aider à mieux comprendre notre corps et à prendre soin de notre santé sexuelle. N’ayez pas peur d’explorer votre propre vagin et de poser des questions à votre professionnel de santé si vous avez des préoccupations ou des interrogations. Faites preuve de curiosité et d’ouverture d’esprit, car votre vagin mérite toute votre attention et votre bienveillance.

5/5 - (12 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi