Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Médecine douceGuide des plantes médicinales

L’edelweiss : une plante cosmétique médicinale

Aline Legrand

L’edelweiss ou « reine des glaciers » ou encore « étoile d’argent », a pour nom botanique Leontopodium alpinum. Cette plante des montagnes, aux petites fleurs blanches laineuses, pousse à plus de 2000 m d’altitude et appartient à la grande famille des Astéracées. Edel et weiss se traduit de l’allemand par noble et blanc. C’est, en effet, un symbole de pureté au Tyrol.  Elle se cultive en pépinière et elle est particulièrement prisée par le secteur des cosmétiques. Qu’en est-il en phytothérapie ?

Quelle est la composition de l’edelweiss ?

Les principaux actifs de l’edelweiss sont :
  • des flavonoïdes : comme les lutéolines et l’apigénine-7-glucoside (antioxydants, anti-inflammatoires, anti-cancéreux),
  • des stérols : de type bêta-sistérols, soutien à la santé cardiovasculaire,
  • des acides phénols : propriétés antioxydantes, anti radicaux libres, anti-inflammatoires,
  • des leontopodines : des composés spécifiques anti-inflammatoires et antioxydants,
  • des tannins : aux propriétés astringentes, anti-inflammatoires, antioxydants, antimicrobiens, antiseptiques.

Dans quel cas est-elle indiquée  ?

Cette plante est avant tout utilisée en cosmétique pour :

Mais elle est aussi traditionnellement appréciée

  • pour faciliter la digestion : tonique gastrique,
  • calmer le mal des montagnes,
  • soulager un refroidissement : facilite l’évacuation du mucus, maux de tête.

Comment peut-on l’utiliser ?

  • soins cosmétiques : appliquer sur la peau en crèmes, sérums, pommades, etc.
  • tisane : infuser 1 cuillère à soupe dans un litre d’eau bouillante 5 à 10 minutes, filtrer, 2 à 4 tasses par jour.
  • liqueur : en digestif  à la fin du repas avec modération.

Y-a-t-il des précautions à prendre ?

L’edelweiss est sans danger pour la santé. C’est elle qui est en danger car c’est une espèce protégée, dont la cueillette en pleine nature est interdite.

Cette plante est chère, son usage en phytothérapie s’appuie sur les traditions et il existe d’autres alternatives pour apporter les mêmes bienfaits.
Rares sont les études cliniques la concernant et l’edelweiss est surtout analysée dans le secteur cosmétique.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi