Le saviez vous ?

Le top 8 des remèdes naturels contre la gueule de bois

Que faire si vous voulez profiter de quelques boissons alcoolisées sans avoir la gueule de bois le lendemain ?

Après une soirée de consommation d’alcool, vous pouvez vous réveiller avec un mal de tête lancinant, des nausées insupportables, une soif excessive et une fatigue extrême. Vous avez la gueule de bois, mais ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seul. Il s’agit de certains des symptômes de la gueule de bois les plus fréquemment rapportés. Le corps absorbe qu’une quantité fixe d’alcool par heure. Cette quantité varie largement en fonction de nombreux facteurs, notamment le sexe, la masse corporelle et la quantité d’alcool consommée par l’individu.

L’alcool pénètre dans la circulation sanguine quelques minutes après la première gorgée et est ensuite absorbé par le tube digestif, en commençant par l’estomac avant d’être traité par le foie, tandis que votre corps s’efforce de le décomposer, ce que l’on appelle le métabolisme de l’alcool. Au cours du métabolisme de l’alcool, un sous-produit toxique appelé acétaldéhyde est créé, que votre corps s’efforce d’éliminer. La façon dont vous vous sentez peut souvent dépendre de la vitesse à laquelle vous métabolisez l’acétaldéhyde et de la vitesse à laquelle vous pouvez vous en débarrasser. Certaines personnes ne dégradent pas l’acétaldéhyde aussi bien que d’autres. Bien que la majeure partie du métabolisme de l’alcool se produise dans le foie, on pense qu’une partie du métabolisme de l’alcool peut se produire dans le pancréas et le cerveau.

Alors qu’est-ce qui provoque exactement cette soif extrême, cet horrible mal de tête et cette sensation de nausée ?

Les impuretés présentes dans l’alcool, qui varient d’un type d’alcool à l’autre, peuvent également contribuer à la gravité de la gueule de bois. En d’autres termes, plus l’alcool est pur, moins la gueule de bois est grave. Mais que faire si vous voulez profiter de quelques boissons alcoolisées sans vous sentir mal le lendemain ? Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour atténuer la douleur.

1. Buvez de l’eau pour éviter la déshydratation

L’alcool contenu dans votre boisson agit comme un diurétique, ce qui peut vous faire uriner davantage. Cela peut entraîner une déshydratation, qui est l’une des principales causes des symptômes de la gueule de bois. En d’autres termes, cette soif digne du désert qui vous réveille aux petites heures du matin est le signal que vous êtes bien parti pour avoir la gueule de bois. La quantité d’eau que vous absorbez doit être égale à celle que vous perdez, et l’alcool peut perturber cet équilibre. Si vous savez que vous allez boire ce soir-là, restez bien hydraté tout au long de la journée et buvez beaucoup avant d’aller vous coucher. Et si vous vous réveillez avec une gueule de bois, faites de votre mieux pour boire autant d’eau que possible. Même en buvant de petites gorgées de temps en temps, cela vous aidera.

2. Buvez d’autres liquides pour restaurer les électrolytes

Comme l’alcool est un diurétique et que vous urinez beaucoup, vous perdez également des électrolytes, et vous pouvez avoir des vertiges, des nausées et des crampes en conséquence. Le déséquilibre électrolytique est l’une des principales causes de la sensation de fatigue due à la gueule de bois. Des recherches publiées en février 2015 dans le Journal of Strength and Conditioning Research ont montré que boire des électrolytes après de longues périodes de déshydratation peut aider de manière significative à restaurer des minéraux importants, comme le sodium, le potassium et le calcium.

Quelles sont les boissons riches en électrolytes à privilégier ?

– les boissons pour sportifs
– les bouillons

Ces boissons aident à restaurer et remplacer les électrolytes perdus et pour vous remettre sur pied plus rapidement. Les boissons fermentées comme le kombucha peuvent également être bénéfiques en cas de manque de nutriments, car elles sont riches en minéraux, en antioxydants et en bactéries intestinales bénéfiques pour vous.

3 Mangez avant et pendant la consommation d’alcool

Pour éviter la gueule de bois, des recherches antérieures ont montré que le fait d’associer l’alcool à de la nourriture peut aider votre corps à métaboliser plus efficacement l’alcool. La digestion d’aliments avant ou pendant la consommation d’alcool peut contribuer à augmenter les niveaux d’hormone antidiurétique (ADH), le sucre fructose et le flux sanguin vers le foie, tous ces éléments aidant votre corps à décomposer plus rapidement l’alcool.

Que faut-il manger si l’on a déjà la gueule de bois ?

Contrairement à la croyance populaire, les aliments gras ne vous aideront pas à absorber une gueule de bois. Avoir envie des œufs, du fromage, du jambon, bu bacon le matin après une soirée arrosée est la réponse de votre corps à l’hypoglycémie et à la déshydratation. Mais il ne va pas absorber l’alcool, qui a déjà fait son chemin dans votre foie. Au lieu de cela, les glucides complexes comme les fruits et les légumes sont votre meilleur atout.

Les experts recommandent de privilégier les fruits comme les bananes, car ils regorgent de minéraux comme le potassium, que l’alcool peut épuiser. Une banane d’environ contient environ 422 milligrammes (mg) de potassium et 32 mg de magnésium. Si vous pouvez supporter le bruit d’un mixeur, lancez-vous dans un smoothie de lait de coco et de banane.

4. Essayez le gingembre pour soulager les nausées

Les médecins et les nutritionnistes s’accordent à dire que le gingembre est l’un des meilleurs remèdes naturels pour apaiser les maux d’estomac, qui sont souvent un symptôme courant de la gueule de bois. Le gingembre peut faciliter la digestion et, de cette façon, soulager les maux d’estomac. En effet, l’alcool accentue l’irritation de la muqueuse de l’estomac. C’est l’une des raisons des nausées liées à la gueule de bois. Les composés chimiques du gingembre aideraient à soulager les maux d’estomac et à faciliter la digestion. Une méta-analyse publiée en décembre 2019 dans le Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics a révélé que le gingembre réduisait de 60 % les vomissements chez les patients cancéreux recevant un traitement de chimiothérapie et de 80 % la fatigue.

Vous pouvez profiter de ce super-aliment de nombreuses façons différentes. Pour apaiser un estomac dérangé, essayez d’infuser du thé au gingembre ou de mélanger du gingembre frais dans un smoothie.

5. Prenez de la camomille pour réduire l’anxiété (ou l’angoisse liée à la gueule de bois)

Pour certains, l’anxiété induite par la gueule de bois peut être aussi éprouvante sur le plan émotionnel que certains des symptômes physiques de la gueule de bois. Si cela ne vous semble pas familier, c’est peut-être parce que la gueule de bois nous affecte tous différemment. Dans une étude publiée en mars 2019 dans la revue Personality and Individual Differences, les chercheurs ont découvert que les personnes timides avaient des niveaux d’anxiété plus élevés le lendemain de la consommation d’alcool.

Un thé à la camomille pour calmer tout sentiment de débordement émotionnel apporté par la consommation d’alcool. La recherche soutient l’utilisation de cette plante fleurie pour apaiser l’anxiété. Double bonus : la camomille peut vous aider à dormir plus profondément et à soulager les maux d’estomac.

6. Redonnez de l’énergie avec la vitamine B et protégez votre immunité avec la vitamine C

De nombreux symptômes de la gueule de bois résultent de carences en nutriments, et la vitamine B est particulièrement affectée par la consommation d’alcool, selon une étude publiée dans l’European Journal of Clinical Nutrition. La vitamine B est responsable de l’énergie, des fonctions cérébrales et du bon fonctionnement du système immunitaire et du système nerveux. Un appauvrissement en vitamine B peut être associé à une sensation de fatigue et à un faible niveau d’énergie. Mangez des œufs, ce sont une excellente source de vitamines B productrices d’énergie que l’alcool élimine avec des protéines maigres comme du poulet ou de la dinde.

Selon les experts, une autre vitamine à laquelle il faut faire attention lorsqu’on se remet d’une gueule de bois est la vitamine C. Des recherches publiées en 2015 dans Alcohol Research Current Reviews ont montré un lien entre la consommation d’alcool et un système immunitaire affaibli, altérant la capacité de l’organisme à se défendre. Pour éviter de vous exposer aux rhumes, aux virus et aux maladies potentiellement liées à l’alcool, faites le plein de vitamine C avec des fruits et des légumes comme le brocoli, qui contient 135 % de la valeur quotidienne par tasse.

Consommez également des oranges, des poivrons rouges, des kiwis et des fraises.

7. Évitez les médicaments qui peuvent avoir des effets indésirables avec l’alcool

Certains médicaments peuvent interagir avec l’alcool et provoquer de graves symptômes semblables à ceux de la gueule de bois. L’un d’entre eux, un antibiotique contenant de la métronidazole, qui est souvent utilisé pour traiter les infections bactériennes de la peau, de l’estomac, du vagin, des articulations ou des voies respiratoires.

D’autres médicaments courants, lorsqu’ils sont consommés avec de l’alcool, peuvent provoquer des étourdissements, de la somnolence, des troubles de la concentration et un risque accru de surdose. Il s’agit notamment des antidépresseurs, des stimulants, ou la Ritalin et des benzodiazépines qui traitent l’anxiété, comme le Xanax. Les médicaments contre les allergies peuvent également interagir négativement avec l’alcool. Soyez vigilant, certains médicaments interagissent avec la capacité du corps à décomposer l’alcool, ce qui peut augmenter la gravité de la gueule de bois.

8. Retournez au lit pour rétablir le rythme circadien

L’un des remèdes les plus réparateurs que vous pouvez essayer lorsque vous avez la gueule de bois est tout simplement de dormir davantage. En fait, le retard des fonctions cognitives pendant une gueule de bois est probablement lié au mauvais sommeil associé à la consommation d’alcool. En fait, une étude publiée en décembre 2018 dans la revue Addiction a révélé qu’une gueule de bois peut nuire à l’attention soutenue et avoir un impact négatif sur les tâches quotidiennes comme la conduite.

L’alcool perturbe votre rythme circadien et empêche le sommeil paradoxal. Il est peu probable que vous tombiez dans un sommeil profond et réparateur après avoir bu plus d’un verre de vin ou deux.
Il a été démontré que vous êtes incapable d’atteindre le cycle de sommeil paradoxal habituel lorsque vous buvez de l’alcool, donc même si vous dormez quelques heures, vous ne dormez probablement pas bien.

Articles similaires