Le boldo en phytothérapie : bienfaits, posologie et contre-indications

le boldo en phytothérapie

Le boldo est une plante aromatique originaire du Chili. Il appartient à la famille des Monimiaceae. Son nom scientifique est Peumus boldus. Longtemps utilisé comme épice en Amérique Latine, on lui reconnaît également des vertus thérapeutiques. Ses composants et principes actifs sont la boldine, les flavonoïdes, les terpènes ainsi que de l’huile essentielle.

Indications thérapeutiques

Le boldo est réputé pour améliorer le confort hépatique et digestif. Il est principalement indiqué en cas de dyspepsie et de pathologies mineures du foie. Entre autres, il permet de soulager les digestions difficiles et douloureuses sans aucune lésion évidente. Il contribue également à la stimulation de la sécrétion biliaire et soulage les douleurs hépatiques.

Cette plante possède également des propriétés antispasmodiques et relaxantes. Elle tend à soulager les contractions et les spasmes des muscles lisses intestinaux et utérins.

Les autres propriétés du boldo sont :

  • Hépato-protecteur et hépato-tonique
  • Cholérétique et cholagogue (insuffisance biliaire)
  • Anti-inflammatoire
  • Vermifuge
  • Anti-infectieuse et antiseptique (traitement des infections urinaires)

Formes galéniques

En phytothérapie, le boldo est utilisé sous forme de tisane ou d’infusion, de teinture mère, d’extraits secs, de poudre et de gélule.

Utilisation et posologie

Le boldo est majoritairement utilisé en usage interne. La forme la plus courante est, d’ailleurs, la tisane ou l’infusion.

Pour la préparation d’une infusion, il faut une quantité de 1 à 2 g de feuilles séchées pour 150 ml d’eau bouillante. Laisser infuser pendant 5 à 10 minutes et puis filtrer. Cette préparation est idéale pour traiter les douleurs ressenties au niveau du tube digestif. Elle favorise également la sécrétion biliaire. Il est conseillé d’en boire 3 tasses par jour.

Pour le cas des gélules, la dose recommandée est de 3 à 6 gélules par jour. Cette forme pharmaceutique permet de rétablir le confort hépatique le lendemain d’une fête ou d’un week-end. Elle est également efficace pour traiter les cas de constipation ponctuelle. Par ailleurs, les gélules possèdent une forte teneur en boldo.

En poudre, une prise avant le repas est conseillée. Une cuillère à café de poudre mélangée à du miel ou de la confiture suffit.

En teinture mère, le dosage usuel est fixé à 0.5 à 2 ml, 3 fois par jour.

Contre-indications, effets secondaires et précautions d’emploi

L’usage de cette plante médicinale est réservé uniquement aux adultes de plus de 18 ans. Elle est déconseillée lors des traitements des troubles hépatiques majeures et aussi en cas d’obstruction des voies biliaires. Dans les cas des calculs biliaires, par exemple, un traitement à base de cette plante doit être prescrit uniquement par un médecin.

Par ailleurs, suite à des actions abortives ainsi que des malformations du fœtus remarquées chez les rats en gestation, l’utilisation de cette plante est interdite aux femmes enceintes.

Il convient de noter qu’à forte dose, le boldo devient neurotoxique et neuroleptique. Il peut également provoquer des vomissements.

Dans tous les cas, il est préférable de consulter au préalable un professionnel de santé afin de pouvoir profiter de ses bienfaits sans risques.