Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Actualité

L’activité physique intense réduit le risque de cancer en seulement 3 minutes par jour

Une nouvelle étude suggère que même de courtes périodes d'activité physique intense peuvent améliorer notre santé et même réduire notre risque de cancer

Marie Desange

Nous sommes souvent confrontés à l’idée de devoir consacrer de longues heures à l’exercice pour en retirer des bienfaits pour la santé. Mais une nouvelle étude suggère que même de courtes périodes d’activité physique intense peuvent améliorer notre santé et même réduire notre risque de cancer. Cette découverte est particulièrement encourageante pour les adultes qui ne sont pas habitués à faire de l’exercice régulièrement. Dans cet article, nous examinerons les résultats de cette étude et son impact sur la prévention du cancer.

Les résultats de l’étude

L’étude a été menée auprès de plus de 22 000 adultes qui ne pratiquaient pas régulièrement d’exercice physique. Les participants ont été invités à ajouter des « activités physiques intermittentes intenses » à leur routine quotidienne. Ces activités consistaient en de courtes périodes d’une à deux minutes. Il convient de noter que les participants n’ont pas été invités à modifier leur alimentation pendant l’étude.

Les résultats de l’étude sont prometteurs. Avec un minimum de 3,4 minutes d’exercice par jour, le risque de cancer des participants a été réduit de 18% en moyenne. Lorsque l’exercice cumulatif atteignait 4,5 minutes par jour, la réduction du risque augmentait jusqu’à 32% pour les cancers connus pour être liés à l’inactivité physique.

Les types de cancers liés à l’inactivité physique

Il est intéressant de noter que certains types de cancers sont directement liés à l’inactivité physique.

Parmi ceux-ci, on retrouve :

L’adénocarcinome de l’œsophage

Le cancer du foie

Le cancer du poumon

Le cancer du rein

Le cancer de la cardia gastrique

Le cancer de l’endomètre

La leucémie myéloïde

Le myélome

Les cancers colorectaux

Les cancers de la tête et du cou

Le cancer de la vessie

Le cancer du sein

Comment utiliser vos 3 minutes

Selon les chercheurs, les activités physiques intermittentes intenses peuvent être réalisées dans le cadre de nos activités quotidiennes habituelles, mais à une intensité plus élevée. Il n’est pas nécessaire d’atteindre un certain rythme cardiaque pour bénéficier des effets positifs de ces activités. Pour cela, les participants à l’étude portaient des trackers d’activité physique afin de quantifier leur effort physique. Une augmentation du rythme cardiaque pendant 20 à 30 secondes, un essoufflement ou des difficultés à parler facilement après une minute d’activité sont autant d’indicateurs que l’activité est suffisamment intense pour stimuler le corps.

Selon les chercheurs, si nous sommes « essoufflés » après une activité, cela signifie que nous pratiquons une activité physique intermittente intense. Cela peut inclure des activités telles que monter les escaliers, jouer avec nos enfants ou faire du jardinage. L’essentiel est de maintenir une activité physique régulière tout au long de la journée.

Les avantages de l’activité physique

De nombreuses études ont déjà démontré les bienfaits de l’exercice physique intense sur la santé. Cependant, il est souvent difficile pour de nombreuses personnes de trouver le temps et la motivation nécessaires pour s’engager dans une activité physique intense régulière. C’est pourquoi, selon les chercheurs, l’activité physique intermittente intense offre une alternative intéressante. En intégrant de courtes périodes d’activité physique intense dans notre routine quotidienne, nous pouvons bénéficier des avantages pour la santé sans les contraintes mentales et organisationnelles liées à un programme d’exercice physique intense.

Il est important de souligner que les effets bénéfiques de l’activité physique intermittente intense ne sont pas immédiats. Les participants à l’étude ont été suivis pendant près de sept ans, et les effets ont été progressifs. Si les participants ne maintenaient pas leur activité physique, ils perdaient les bénéfices acquis. Il est donc essentiel d’intégrer ces courtes périodes d’activité physique intense de manière régulière pour en retirer les avantages à long terme.

A retenir

Cette étude montre que même de courtes périodes d’activité physique intense peuvent avoir un impact significatif sur notre santé et réduire notre risque de cancer. L’ajout de 3 à 4 minutes d’activité physique intense à notre routine quotidienne peut faire la différence. Il est important de noter que ces activités peuvent être intégrées à nos activités quotidiennes habituelles, comme monter les escaliers ou jouer avec nos enfants. En adoptant ces petits changements, nous pouvons améliorer notre santé et prévenir les risques liés à l’inactivité physique.

 

 

3.8/5 - (6 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi