Kalium Carbonicum, le remède homéopathique en cas de fatigue et de troubles articulaires

Kalium Carbonicum, le remède homéopathique en cas de fatigue

Kalium Carbonicum est un médicament homéopathique dont la souche s’obtient à partir du carbonate de potassium. Il s’agit d’un composé ionique présent dans la nature sous forme de sel blanc. Sa formule brute est K2CO3. Concernant les propriétés physico-chimiques, ce sel est soluble dans l’eau et fond une fois les 900 °C atteints.

En termes d’usage, le carbonate de potassium a de nombreuses applications dans l’industrie alimentaire et dans l’agriculture bio. Dans la première, il sert d’additif alimentaire. Il entre également dans la composition des levures chimiques et dans la gazéification des eaux gazeuses. Dans la seconde, il s’utilise comme engrais grâce à ses activités anticryptogamiques.

Enfin, il permet de fabriquer les verres de crowns, les cires saponifiées à l’eau et est présent dans les extincteurs.

Actions thérapeutiques et principales indications en médecine naturelle

Kalium Carbonicum agit, en premier lieu, sur le système nerveux central. Sa principale indication est l’asthénie nerveuse qui se manifeste généralement par une dépression ainsi qu’une sensibilité exacerbée face aux agressions externes comme les bruits. Une tendance à l’irritabilité ainsi qu’un sentiment persistant d’angoisse font également partie des signes.

En second lieu, ce médicament agit sur le système locomoteur. Il excelle notamment dans le traitement des lombalgies et de diverses douleurs articulaires. En général, les symptômes se déclenchent à la suite d’un courant d’air ou du froid et s’améliorent en mouvement.

Ensuite, ce remède agit sur les voies respiratoires et les voies digestives, et notamment sur les muqueuses. Ainsi, ses principales indications sont les suivantes :

  • Rhinopharyngite aiguë et chronique avec des sécrétions verdâtres et matinales
  • Rhinite chronique
  • Crise asthmatique survenant entre 2h et 4h du matin
  • Douleurs lancinantes à la base pulmonaire droite
  • Digestion douloureuse et difficile
  • Aérophagie
  • Spasmes et hernie du hiatus œsophagien
  • Constipation

Enfin, Kalium Carbonicum améliore la tonicité cardiaque. Il permet de traiter les œdèmes, et spécialement ceux situés au niveau de l’angle interne de la paupière supérieure. Il est également utile dans les cas de difficulté respiratoire en cas d’effort ou quand le sujet se retrouve en position horizontale.

Dosage usuel

Kalium Carbonicum est un remède adapté aux affections de tout âge, notamment celles qui caractérisent la vieillesse. En fonction des symptômes, on a alors recours aux granules de dilution basse, moyenne ou haute.

Pour les troubles locaux, par exemple l’aérophagie, prendre avant les repas et lors des troubles, 5 granules en 5 CH.

Pour les troubles généraux accompagnés de symptômes locaux, le dosage est le suivant :

  • Lumbago : prendre en 2 à 4 fois par jour 5 granules de 7 ou 9 CH
  • Asthme aggravé entre 2h et 4h du matin : prendre vers 18h 5 granules en 9 ou 15 CH, prise à espacer une fois les signes améliorés

Pour les affections nerveuses, il convient d’opter pour les dilutions hautes. Selon la gravité de symptômes, prendre 5 granules en 15 ou 30 CH par jour, par semaine ou par mois.

À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide