Jambes lourdes: les huiles essentielles qui vous redonnent des jambes légères

3331

Bien plus fréquente qu’on ne l’imagine, la sensation de jambes lourdes est un vrai handicap au quotidien. De plus, c’est le premier stade d’une pathologie appelée « insuffisance veineuse chronique des membres inférieurs », qui touche plus d’une femme sur deux et environ un homme sur quatre. Un mélangé précis d’huiles essentielles en massage externe peuvent vous redonner rapidement des jambes légères. Par Pierre Franchomme, spécialiste international des huiles essentielles.

Les symptômes liés aux jambes lourdes sont variés, mais toujours plus marqués en fin de journée, notamment après une station debout ou assise prolongée, ou par temps chaud (ou encore en cas de chauffage par le sol) :  les jambes semblent pesantes, les mollets sont douloureux, avec parfois des fourmillements ou des crampes nocturnes, pieds et chevilles peuvent enfler (œdème). Ces désagréments sont améliorés par l’application de froid, l’exercice physique ou la surélévation des jambes.

A un stade plus avancé de l’insuffisance veineuse, des varices (veines superficielles dilatées) peuvent apparaître et des complications sont possibles en l’absence de traitement (ulcère veineux, phlébite).

Jambes lourdes: quand le sang stagne dans les jambes

La sensation de jambes lourdes résulte d’un mauvais retour veineux, avec perte de tonicité des parois des veines, entraînant la stagnation du sang dans les membres inférieurs. Il s’y associe une dilatation des veines et un défaut d’étanchéité de leurs valvules anti-reflux. L’hyperpression dans les veines qui s’ensuit favorise la fuite de liquide plasmatique, drainé par le réseau lymphatique. C’est lorsque ce dernier finit par être « débordé » qu’un œdème visible se forme au niveau des chevilles ou des pieds…

Les facteurs de risque de l’insuffisance veineuse 

Le sexe (les femmes sont plus atteintes que les hommes), l’âge (les veines perdent en tonicité avec l’âge), l’hérédité (surtout si les 2 parents en sont atteints), le manque d’activité physique, le surpoids, les changements hormonaux liés à la grossesse, le nombre de grossesses, les postures de travail debout ou assise (vente au comptoir, secrétariat, conduite de véhicule…), les voyages en avion de longue durée, la chaleur (effet de vasodilatation capillaire).

Le secret pour venir à bout des jambes lourdes: une synergie d’huiles essentielles

D’abord, il faut décongestionner les veines grâce à des huiles essentielles phlébotoniques (renforcent la tonicité des veines) et stimuler le drainage lymphatique grâce à des huiles essentielles lymphotoniques (renforcent la tonicité des vaisseaux lymphatiques), appliquées en massage sur les jambes.

Parmi les huiles essentielles les plus actives, nous retiendrons, en synergie :

– le Cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens) : c’est l’HE incontournable de la congestion veineuse, à la fois phlébotonique et lymphotonique. Comme elle est légèrement oestrogène-mimétique, elle ne doit cependant pas être utilisée en cas de mastose ou de cancer oestrogéno-dépendant. Elle pourra dans ce cas être remplacée par l’HE de Lentisque pistachier ou de Myrte rouge, également très actives.

– le Cèdre de l’Himalaya (Cedrus deodara) : lymphotonique majeure.

– l’Immortelle d’Italie (Helichrysum italicum) : son activité vasculaire est essentielle à travers ses vertus anti-coagulantes, qui agissent sur la « crasse sanguine » rendue plus hémodynamique, et ses vertus anti-inflammatoires qui limitent l’œdème. Elle agit en outre en prévention des complications de la stase veineuse.

– la Menthe poivrée (Mentha x piperita) : elle apporte grâce au menthol un effet antalgique percutané, associé à une impression de légèreté et de fraîcheur.

Le mélange exact à faire chez soi pour retrouver des jambes légères

Une synergie de ces quatre huiles essentielles peut être préparée, en associant 30% de Cyprès toujours vert, 30% de Cèdre de l’Himalaya, 30% d’Immortelle d’Italie et 10% de Menthe poivrée.

Ce mélange sera dilué dans une base d’huile végétale de Calophylle (Calophyllum inophyllum) aux propriétés anti-inflammatoires et toniques circulatoires, à hauteur de 5% d’huiles essentielles.

Soit pour un flacon de 10 ml :

– 5 gouttes d’HE de Cyprès toujours vert
- 5 gouttes d’HE de Cèdre de l’Himalaya
- 5 gouttes d’HE d’Immortelle d’Italie
- 2 gouttes d’HE de Menthe poivrée

à compléter avec l’HV de calophylle pour remplir le flacon.

Appliquer en massage sur les jambes matin et soir

Appliquer 10 gouttes du mélange sur les jambes, matin et soir, et masser dans le sens du retour veineux : le massage commence au niveau de la plante des pieds, en remontant petit à petit le long de la jambe.

Si le traitement doit se prolonger sur plusieurs semaines, veiller à ménager des fenêtres thérapeutiques en ne procédant à son application que 5 jours sur 7 par exemple.

Les HE citées dans cet article sont disponibles sur le site www.pierrefranchomme-lab.com

Pierre Franchomme est une sommité dans le domaine des huiles essentielles médicinales. Véritable pionnier depuis les années 1975, il est notamment le découvreur de plusieurs huiles essentielles aujourd’hui incontournables telles que le ravintsara, le tea tree, l’eucalyptus radié, l’immortelle, l’inule odorante… Son immense travail de recherche a posé les bases de la pharmacologie aromatique, le conduisant à imposer la notion fondamentale de “chémotype” et à collaborer avec des organismes prestigieux : Institut Pasteur de Paris, Faculté de médecine de Toulouse, CNRS, et bien d’autres. Pierre Franchomme est également enseignant en Aromathérapie et fondateur de l’association humanitaire Aromathérapie sans frontières.