Tout savoir sur la ficaire : bienfaits santé, posologie recommandée et précautions d’emploi

la ficaire

La ficaire est une petite plante herbacée qui se développe généralement dès le mois de mars. On la retrouve en abondance en Europe, en Afrique du Nord et dans les parties ouest de l’Asie. Elle se développe principalement dans les régions humides. Ses feuilles, en forme de cœur, sont luisantes et ses fleurs sont de couleur jaune éclatant.

Ses racines, quant à elles, prennent la forme d’un tubercule allongée et ressemblent généralement à des figues. Elle appartient à la famille des Ranunculaceae et son nom scientifique est Ficaria verna ou Ficaria ranunculoides ou encore Ranunculus ficaria. On la connaît également sous le nom de bouton d’or, herbe aux hémorroïdes, herbe au fic ou encore petite éclaire.

En médecine naturelle, on utilise essentiellement la racine et parfois les feuilles. Cette plante contient de la quercétine, de la rutine, de la protoanémonine, des saponosides, de tanins et de la vitamine C.

Principales indications en médecine naturelle

Comme son nom vernaculaire l’indique, l’herbe aux hémorroïdes permet de soigner les hémorroïdes. En outre, elle sert à traiter d’autres types de troubles circulatoires, à savoir : les hémorragies et les ectasies veineuses (dilatation anormale des parois veineuses avec formation d’œdèmes). Cette plante aide également à soulager les sensations de jambes lourdes.

Par ailleurs, grâce à sa richesse en vitamines C, la ficaire prévient le scorbut. Ce dernier désigne les maladies provoquées par une carence ou un déficit en vitamine C.

Cette plante permet également de faire disparaître les verrues.

Les formes galéniques disponibles

En phytothérapie, on retrouve la ficaire sous forme de tisane ou de décoction, de crème, de gel, d’onguent et de teinture mère.

Recommandations d’utilisation et posologie

  • Décoction: porter à ébullition une quantité de 15 g de racine de ficaire avec 1 litre d’eau. Laisser mijoter à feu doux pendant 2 minutes puis infuser pendant 5 minutes supplémentaires. Filtrer puis laisser refroidir. Cette préparation peut s’appliquer en cataplasme afin de traiter les affections anales.
  • Onguent: faire fondre 500 g de vaseline au bain-marie, ajouter 60 g de feuilles séchées finement ciselées. Remuer le mélange pendant 15 minutes puis filtrer et laisser refroidir. Appliquer la préparation sur les parties à traiter à raison de 3 fois par jour.
  • Crème: 2 applications par jour sur les parties affectées.

Contre-indications et motifs de prudence

La ficaire est une plante toxique. Le fait de frôler des feuilles écrasées peut conduire à des inflammations cutanées plus ou moins graves, allant des irritations jusqu’à l’apparition des cloques. En outre, son ingestion peut entraîner des nausées, des brûlures gastriques, des irritations buccales, des spasmes, des étourdissements, voire de la paralysie. De ce fait, l’administration par voie orale est à proscrire.

Par ailleurs, certaines préparations à base de cette plante médicinale ne conviennent pas aux femmes enceintes et allaitantes. Dans tous les cas, avant chaque cure, il vaut mieux prévoir une consultation au préalable chez un professionnel de santé afin d’éviter les éventuels effets secondaires.