Définition de la programmation neurolinguistique

programmation neurolinguistique

La programmation neurolinguistique est un outil rassemblant plusieurs techniques. Ce sont les techniques de communication et les techniques de transformation de soi. Elle aide au changement de la façon dont un individu perçoit son environnement. Elle s’intéresse aux réactions et non aux origines des comportements des personnes. Son but est de permettre au pratiquant à programmer et à reproduire ses propres modèles de réussites.

Pour apprendre la programmation neurolinguistique, il existe déjà des formations spéciales. La formation de base dure 4 jours. Elle aide à découvrir les principaux outils de la méthode. Pour devenir praticien, il faut continuer avec la formation supplémentaire durant environ 15 à 20 jours.

Apparition de la technique

John Grinder et Richard Bandler ont mis au point la programmation neurolinguistique en 1972. Le premier est un professeur de linguistique tandis que le second est à la fois psychothérapeute et mathématicien. Ils ont étudié les excellents résultats obtenus par certains professionnels de la communication et de la psychothérapie. A citer le fondateur de la gestalt-thérapie Fritz Perls et Milton Erickson le père de l’hypnose ericksonienne. Ils ont réuni en une seule méthode les éléments disparates qu’ils ont identifiés chez ces professionnels. Ils ont ensuite défini les termes d’un savoir-faire conduisant à coup sûr au succès. La technique s’était ensuite développée par le biais de séminaires.

Quelles sont ses bienfaits sur l’organisme ?

Son efficacité est maximum dans la résolution des problèmes ponctuels. Elle aide à se remettre d’un deuil ou d’une rupture. Elle élimine les blocages précis. Elle aide à s’en sortir en cas d’une série d’échecs.

Elle propose une grille d’observation pour l’amélioration de la perception de soi-même et des autres. De même, elle permet de se fixer et de réaliser des objectifs.

La programmation neurolinguistique permet aussi d’affronter certaines somatisation et problèmes de santé.

Comment se pratique-t-elle ?

Elle fait partie des thérapies brèves. Le nombre de séances est très limité. Quant à sa durée, c’est 45 minutes à une heure maximum.

La programmation neurolinguistique peut être utilisée seule ou combinée avec d’autres méthodes de thérapie.

Avant de commencer quoi que ce soit, il y a d’abord un entretien préalable. Le thérapeute invite le patient à déterminer ses motivations. Il l’invite aussi à se fixer un objectif à atteindre au cours des séances. Le thérapeute observe le patient en même temps pour savoir le système sensoriel que ce dernier privilégie. Il s’adapte ensuite au mode de communication de son patient. Ainsi, il va le guider dans l’exportation de ses comportements. Son guidage continue dans la reproduction des comportements en pleine conscience. Le thérapeute l’aide à les modifier en cas de nécessité.

La méthode propose avant tout la mobilisation des ressources de l’inconscient. Ce qui oblige le patient à renouer avec la performance. C’est sa capacité d’adaptation à une situation et sa créativité. La connaissance de son moment d’efficacité et de compétence permet de faire face à une situation difficile.

Entre chaque séance, il faut faire des exercices. C’est dû au fait que la modification des comportements passe avant tout par la pratique.