Découvrez les vertus de l’ail: bien plus qu’un aromatisant puissant

Bien qu'il soit surtout connu pour son ajout à la cuisine, l'ail a plusieurs tours dans son sac. découvrez ses vertus.

Bien qu’il soit surtout connu pour son ajout à la cuisine italienne, l’ail semble être utilisé dans pratiquement toutes les cuisines comme un agent aromatisant puissant. Les bulbes sont aussi parfois utilisés à des fins médicinales, pour soulager les problèmes de santé tout en prévenant les problèmes de santé chroniques. Apprenez-en davantage sur les tenants et aboutissants de cette épice populaire et voyez comment elle pourrait s’intégrer à votre propre régime alimentaire et à votre mode de vie.

Qu’est-ce que l’ail, et d’où vient-il ?

L’ail (Allium sativum) est une épice séculaire fabriquée à partir d’une plante bulbeuse. Mais avant de devenir l’aliment de base de la cuisine qu’on connaît aujourd’hui, l’ail avait une riche histoire de culture, de bienfaits médicinaux et de consommation. On pense que l’ail est apparu en Inde et en Égypte il y a environ 5 000 ans, et certains documents historiques suggèrent qu’il était utilisé en Chine il y a environ 4 000 ans. Les espèces d’ail que l’on trouve dans cette région sont souvent appelées « ail sauvage » en raison de leur nature indigène. L’ail est également mentionné dans des textes bibliques, ainsi que dans des documents de la Grèce antique.

Historiquement, l’ail était utilisé principalement pour ses composantes médicinales. Dans les civilisations anciennes, les gens l’utilisaient dans l’espoir d’augmenter leur force. En effet, certains documents historiques indiquent que les Grecs anciens utilisaient l’ail pour améliorer leurs performances lors des Jeux olympiques.

Ce qui est particulièrement intéressant à propos de l’ail, c’est qu’il était utilisé simultanément par différentes civilisations et cultures pour des bienfaits similaires, le tout sans contact entre ces cultures. Pourtant, l’ail cultivé ne ressemble pas à l' »ail sauvage » que l’on trouve en Asie et au Moyen-Orient. Il ressemble davantage aux variétés récoltées pour la première fois en Europe il y a près de 1 000 ans. Mais l’ail a également été découvert à l’état sauvage par les civilisations indigènes d’Amérique du Nord, où il était utilisé dans des thés à des fins médicinales.

Aujourd’hui, on estime que 10 millions de tonnes d’ail sont produites dans le monde. Bien qu’il soit utilisé comme agent aromatisant alimentaire, l’ail est encore considéré comme un  » antibiotique naturel  » par de nombreuses cultures. Au XXIe siècle, l’ail continue d’être un assaisonnement courant dans les aliments et les produits emballés, mais ses propriétés médicinales potentielles sont de plus en plus appréciées dans les cultures occidentales.

 

Valeur nutritive de l’ail : Calories, glucides et plus

Si l’ail est un aliment peu calorique, il n’est pas particulièrement riche en nutriments dont vous avez besoin quotidiennement. D’un point de vue nutritionnel, l’ail est surtout utile comme épice ou comme moyen de faire ressortir les saveurs d’autres aliments sains, comme les légumes. Les données nutritionnelles suivantes sont basées sur une portion estimée à une cuillère à café :

Calories : 4
Protéines : 0,18 grammes (g)
Lipides : 0,01 g
Glucides : 0.93 g
Fibres : 0,06 g
Sucres naturels : 0,03 g
Calcium : 5 milligrammes (mg)
Fer : 0,05 mg (0,03 % de la valeur quotidienne, ou VQ)
Magnésium : 0,7 mg
Potassium : 11 mg
Vitamine C : 0,9 mg (1 % de la valeur quotidienne).
L’ail est également considéré comme une source d’acides aminés (les éléments constitutifs des protéines) et d’enzymes, qui peuvent aider votre corps à construire des muscles et protéger votre santé intestinale, respectivement.

L’ail et d’autres aliments qui peuvent aider à prévenir le cancer

Bien qu’il n’existe pas de moyen unique de se protéger complètement contre le cancer, les recherches suggèrent que le fait de s’assurer que votre alimentation est riche en ces aliments frais peut contribuer à réduire votre risque de contracter certains types de la maladie.

Quels sont les avantages de l’ail pour la santé ? Un aperçu de ce que suggère la recherche

Historiquement, l’ail était utilisé pour les usages médicinaux suivants :

Stimulant de l’appétit
Régulateur de la pression sanguine
Colique
Constipation
Toux
Dépression
Diarrhée
Fièvre
Infections
Parasites intestinaux
Soulagement des symptômes menstruels
Soulagement des douleurs musculaires
Rhumatismes
Mal de mer
Maladies de la peau
Renforcement musculaire
Blessures

Aujourd’hui, la recherche confirme certains de ces avantages médicinaux, mais la plupart des études ne sont pas concluantes dans l’ensemble. La recherche soutient principalement les avantages antibactériens potentiels de l’ail, ainsi que sa capacité à aider à contrôler les lipides responsables du cholestérol dans le sang. L’ail contient également des antioxydants, qui peuvent aider à prévenir les radicaux libres qui contribuent aux maladies chroniques, comme les maladies cardiaques et le cancer.

Certaines des recherches les plus prometteuses sur les bienfaits de l’ail pour la santé concernent le cholestérol et l’hypertension artérielle. Mais les recherches sur ces effets sont limitées. Dans certaines petites études, il a été démontré que les suppléments d’ail réduisaient le cholestérol sanguin en trois mois. Dans d’autres études, cependant, l’ail n’a eu aucun effet sur le cholestérol.

Bien que l’ail puisse fournir des antioxydants qui pourraient aider à prévenir certains types de cancer au fil du temps, ces avantages sont liés à la consommation d’ail, les suppléments d’ail n’ont pas les mêmes effets. Certains des effets de l’ail sur le cancer les plus étudiés comprennent les cancers du côlon, de l’estomac, du sein, de l’œsophage et du pancréas.

Néanmoins, une méta-analyse de 2015 a suggéré que davantage de recherches sont nécessaires pour déterminer si l’ail et les légumes similaires, tels que les oignons et les poireaux, peuvent jouer un rôle dans la prévention du cancer. Les scientifiques ne savent pas non plus quelle quantité d’ail les gens doivent consommer pour en voir les bénéfices.

Un autre avantage potentiel de la mastication de l’ail est le renforcement de la santé cardiaque. Ce bénéfice est comparé à celui de l’ingestion d’ail ou d’extraits d’ail qui n’ont pas été mâchés.

L’ail peut-il vous aider à perdre du poids ? Un coup d’œil sur les recherches disponibles

Certaines personnes vantent les mérites de l’ail comme aide à la perte de poids. Mais la plupart des études sur les effets de l’ail sur le poids ont été menées sur des rongeurs, et non sur des humains, de sorte que d’autres études sont nécessaires.

Une étude a révélé que l’ail peut contribuer à réduire le poids corporel et l’accumulation de graisse chez des souris obèses soumises à un régime riche en graisses. Une autre étude, portant sur des rats souffrant d’hypertension, d’hypercholestérolémie et d’insulinémie élevée et soumis à un régime à base de sirop de maïs à haute teneur en fructose, a suggéré que les produits commerciaux à base d’ail favorisaient la perte de poids.

Cependant, une étude portant sur des adultes souffrant d’obésité a montré que ceux qui prenaient un supplément contenant de l’ail, de la caféine, du gingembre et d’autres herbes ont observé une perte de poids modeste. Il n’est pas clair si la perte de poids était attribuée à un seul ingrédient, à une combinaison d’ingrédients ou uniquement aux habitudes de vie.

Au lieu de compter sur l’ail comme outil de perte de poids, il est préférable de suivre des méthodes de perte de poids éprouvées qui incluent une alimentation saine et un mode de vie actif.

Comment choisir et conserver l’ail pour en tirer la meilleure qualité et le meilleur goût ?

L’ail est utilisé de diverses façons pour l’alimentation. La méthode la plus traditionnelle consiste à acheter des bulbes d’ail entiers et à les hacher ou les couper en tranches pour la cuisson. Il faut rechercher des bulbes blancs sans taches brunes ou noires. Les bulbes doivent également être fermes, sans taches molles ni gousses détachées. Si vous ne voulez pas couper ou émincer les gousses d’ail, vous pouvez aussi acheter de l’ail haché prêt à l’emploi, de l’huile d’ail ou de la poudre d’ail. Sachez que plus l’ail est transformé, moins il a d’arôme et de saveur, votre choix dépend de vos préférences personnelles.

Conseils pour cuisiner avec de l’ail dans votre cuisine familiale

L’ail a une odeur intense, grâce à ses composés contenant du soufre. Ces glycosides ne sont émis que lorsqu’on épluche les bulbes et qu’on les coupe ou les écrase. L’ail cru est coupé en tranches ou haché avant d’être ajouté à vos plats préférés. Vous pouvez également faire sauter les gousses d’ail dans de l’huile d’olive ou les faire rôtir au four.

Manger de l’ail peut-il aider à prévenir ou à raccourcir le rhume ?

Pendant la saison des rhumes et des grippes, certaines personnes ne jurent que par la consommation ou la mastication d’ail, voire la prise de suppléments d’ail. On pense que la teneur en antioxydants de l’ail peut aider à renforcer le système immunitaire afin que vous tombiez moins souvent malade. Mais l’ail seul ne suffit peut-être pas à vous empêcher de tomber malade, et des études préliminaires concluent que l’ail n’aide pas à prévenir les rhumes. Bien que la consommation d’ail puisse avoir d’autres effets bénéfiques sur la santé, il ne faut pas compter uniquement sur les bulbes pour éviter de tomber malade.

La consommation d’ail comporte-t-elle des effets secondaires ou des risques pour la santé ?

Pour la plupart des gens, il n’y a pas de danger à manger de l’ail en abondance. Mais il est également possible d’avoir une allergie ou une sensibilité à ces bulbes. Les allergies aux épices ne sont pas aussi courantes que les autres allergies alimentaires, mais vous pouvez être plus à risque si vous êtes également allergique au pollen de bouleau. Si vous êtes allergique à l’ail, vous pouvez également être allergique à d’autres épices apparentées.

Les signes d’une réaction allergique à l’ail peuvent inclure de l’urticaire, un gonflement du visage et des difficultés respiratoires. Une sensibilité alimentaire non allergique à l’ail peut causer des gaz, des ballonnements et d’autres malaises gastro-intestinaux.

Faites attention lorsque vous utilisez des huiles essentielles d’ail sur votre peau. Celles-ci peuvent provoquer de l’eczéma, des brûlures et des irritations si elles sont mal utilisées. De plus, n’ingérez pas les huiles essentielles.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.