Comment reconnaitre et éviter une allergie aux sulfites ?

Les sulfites sont des conservateurs chimiques utilisés dans toute une série d’aliments, y compris dans des boissons comme le vin et la bière. Ils sont additionnés aux denrées alimentaires transformées afin de renforcer leur date de péremption et sont même ajoutés à quelques médicaments afin d’en garantir la stabilité. Les sulfites sont susceptibles de générer des réactions allergiques chez certaines personnes, en particulier les asthmatiques. Les personnes sensibles aux sulfites présentent souvent des réactions allergiques similaires à celles des personnes souffrant d’allergies alimentaires.

Symptômes de l’allergie aux sulfites.

Les symptômes de l’allergie aux sulfites peuvent être légers à modérés et très rarement graves. Les principaux symptômes de la sensibilité aux sulfites sont les suivants :

  • Symptômes digestifs : diarrhée, crampes d’estomac, vomissements et nausées.
  • Symptômes cutanés : rougeurs et picotements au niveau de la peau, urticaire et démangeaisons.
  • Symptômes respiratoires : sifflement, gêne respiratoire, toux, oppression de la poitrine.
  • Angoisse, pâleur et sensation de fatigue
  • Choc anaphylactique : très rarement, une réaction allergique grave et mortelle peut entraîner une baisse de la tension artérielle et une difficulté extrême à respirer, pouvant aller jusqu’à la perte de conscience.

Aliments et médicaments contenant des sulfites

Certains aliments, comme le fromage parmesan et les champignons, sont riches en sulfites. Les conserves et les boissons, dont le vin, le cidre, la bière, les saucisses et les boissons gazeuses, sont habituellement caractérisés par une teneur élevée en sulfites. Les sulfites peuvent être cachés dans les sauces à salade sous forme de vinaigre ou de jus de citron en bouteille. Même dans les pizzas qui utilisent de la sauce tomate transformée, et dans les olives.

Les fruits et légumes frais, la viande et le poisson frais, les produits laitiers frais, les sauces et assaisonnements fraîchement préparés sont généralement considérés comme exempts de sulfites.

Les sulfites peuvent être présents dans les médicaments prescrits pour les vomissements et les nausées, les antibiotiques, les psychotropes, les médicaments cardiovasculaires, les médicaments pour perfusion, les médicaments pour les problèmes respiratoires, les analgésiques, les stéroïdes et les anesthésiques.

Sulfite dans l’air.

Outre les aliments et les médicaments, l’air pollué peut également être une source de sulfite. Les niveaux de dioxyde de soufre peuvent être très élevés dans l’air à proximité des usines de combustion de pétrole et de charbon, ainsi que dans l’air pollué les jours de brouillard. L’exposition au dioxyde de soufre dans l’air peut entraîner une bronchoconstriction, même chez les personnes normales. Chez les personnes asthmatiques, même une très brève exposition au dioxyde de soufre peut provoquer une bronchoconstriction grave.

Diagnostic et traitement de l’allergie aux sulfites.

L’hypersensibilité aux sulfites est généralement diagnostiquée par exclusion et réintroduction d’aliments. Cette méthode consiste à supprimer les aliments contenant des sulfites pendant un certain temps. Ces aliments sont réintroduits progressivement pour voir la réaction qu’ils pourraient déclencher.

La sensibilité aux sulfites est aussi diagnostiquée à l’aide d’un test de provocation alimentaire. Cela implique l’ingestion d’une très petite quantité de sulfites pendant que le sujet est sous l’observation et la surveillance étroite d’un allergologue. En cas de réaction, des médicaments sont administrés pour inverser les symptômes.

La seule solution pour une allergie aux sulfites est d’éviter les aliments à forte teneur en sulfites. Tels que les fruits secs, la bière, le vin et les aliments transformés. Il est très important de lire soigneusement les étiquettes des produits pour ne pas consommer d’aliments contenant des sulfites. Les ingrédients à rechercher sur les étiquettes des aliments sont :

  • Bisulfite de potassium (E228).
  • Dioxyde de soufre (E220).
  • Bisulfite de sodium (E222).
  • Métabisulfite de potassium (E224).
  • Métabisulfite de sodium (E223).
  • Sulfite de sodium (E221).

Les personnes asthmatiques doivent être extrêmement prudentes avec les aliments contenant du sulfite. Les réactions anaphylactiques consécutives à l’ingestion de sulfites nécessitent un traitement d’urgence immédiat comprenant une injection d’épinéphrine, suivie d’autres procédures et d’une mise en observation à l’hôpital. Il est recommandé aux personnes extrêmement sensibles aux sulfites de toujours avoir de l’épinéphrine à portée de main.

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.