Comment lutter contre les infections ?

Lorsqu’un germe pénètre dans notre organisme, nous sommes confrontés à une infection. Les micro-organismes qui envahissent notre corps peuvent être des virus, des bactéries, des parasites ou des champignons. Pour faire face aux infections, notre peau, les muqueuses, les larmes, un bouchon de cérumen, le mucus et l’acide gastrique agissent telles des barrières naturelles. Un débit urinaire normal aide également à éliminer les germes localisés dans l’appareil urinaire. Une infection peut être bénigne, symptomatique ou grave. En général, une agression infectieuse se guérit naturellement grâce à notre système immunitaire. Dans d’autres cas, elle s’aggrave ou devient chronique. Que faire pour lutter contre les infections ?

Utilisez du gel hydroalcoolique, un allié contre les infections

Depuis l’apparition de la Covid-19, le gel hydroalcoolique est devenu un produit indispensable dans la lutte contre les virus et les bactéries du quotidien. Lorsque nous n’avons pas accès à l’eau et au savon pour nous laver les mains, une noisette de gel hydroalcoolique, comme ceux proposés par la marque Kleandaily, permet de se débarrer du virus. Il faut cependant savoir bien appliquer ce produit pour assurer son efficacité.

En premier lieu, les mains ne doivent pas contenir des substances qui réduisent l’efficacité du produit désinfectant. C’est pourquoi il est préférable de se laver les mains lorsque c’est possible, avant l’application du gel hydroalcoolique en complément.

Voici comment appliquer convenablement votre gel désinfectant sur vos mains :

  • versez environ trois millilitres de gel dans le creux de votre main,
  • frottez le gel entre les paumes de vos mains,
  • frictionnez le dos de la main,
  • faites en sorte qu’il y ait du gel dans les espaces interdigitaux et les ongles,
  • frictionnez les doigts en les entrelaçant et en les tenant en crochet,
  • frottez les poignets.

Ces gestes durent trente secondes pour garantir l’effet du gel hydroalcoolique. Ne rincez pas vos mains une fois ces étapes terminées.

Prenez avec précaution des antibiotiques pour traiter une infection

Comme tout autre médicament, la prise d’un antibiotique nécessite un avis médical. En cas d’infection, nombre d’entre nous pensent qu’il suffit d’avaler quelques cachets d’antibiotiques. Attention, un traitement inapproprié en antibiotique augmente les risques de développer une résistance, appelée l’antibiorésistance. Seul le corps médical est en mesure de déterminer la durée et la posologie adéquate à un patient.

Il existe plusieurs antibiotiques dont l’usage dépend du type de germe, de la tolérance du patient et du site d’infection. Voici quelques maladies que les antibiotiques guérissent :

  • la cystite,
  • l’angine bactérienne,
  • la pneumonie bactérienne,
  • la méningite bactérienne.

Les maux de tête, les rhumes, les laryngites, la toux et les courbatures, quant à eux, sont des symptômes viraux pour lesquels les antibiotiques ne sont pas appropriés.

Les antibiotiques sont administrés par voie orale, par injection ou en perfusion, selon la gravité de l’infection. De manière générale, un seul antibiotique suffit pour traiter une agression infectieuse. Toutefois, un médecin peut avoir recours à une combinaison d’antibiotiques s’il est confronté à un cas sévère. Un traitement ne doit pas être interrompu de manière précoce. Même si votre état s’améliore, il importe de suivre à la lettre la prescription du médecin.

Tout effet indésirable qui apparaît pendant le traitement nécessite un rapport auprès de votre pharmacien ou de votre médecin. Enfin, évitez de boire des boissons alcoolisées durant votre traitement, car elle modifie l’action de l’antibiotique sur l’organisme, ou pire, aggrave l’infection. Si vous oubliez de prendre votre cachet, ne doublez surtout pas la dose de la prochaine prise, essayez seulement de rattraper la dose oubliée le plus tôt possible. Suivez ensuite le traitement comme il a été prescrit.

Misez sur les bienfaits des plantes pour résister aux infections

Nombreux sont les traitements naturels qui arrivent à venir à bout des infections pour ne citer que les plantes. Il s’avère que celles-ci sont efficaces, car elles possèdent des propriétés stimulantes qui empêchent qu’une infection s’installe. Dans un premier temps, nous pouvons citer l’échinacée, une plante sacrée chez les Indiens. Certaines tribus indiennes l’utilisent pour renforcer leur système immunitaire sous forme de cataplasme ou en mâchant les feuilles et les racines. Depuis, de nombreuses études scientifiques ont été entreprises afin de confirmer et d’attester les effets immunologiques de la plante. Ainsi, on a pu affirmer que l’échinacée était bénéfique dans la lutte contre certains germes, champignons et bactéries des affections respiratoires. De plus, aucun effet inflammatoire n’a été noté après l’infection.

Parmi les meilleurs traitements naturels, n’oublions pas de citer l’ail. L’allicine que contient la plante a des effets inhibiteurs sur des bactéries telles que Salmonella enteritidis ou Escherichia coli, le staphylocoque doré impliqué dans de nombreuses maladies nosocomiales. Préférez le manger cru et frais, car plus il est cuit et conservé, plus ses vertus antibactériennes diminuent.

L’extrait de pépin de pamplemousse est connu pour sa grande efficacité dans la lutte contre les infections impactant l’ORL, la grippe, les affections bronchiques et les infections vaginales.

À titre d’information, il faut souligner qu’il existe une règle commune sur l’utilisation des plantes. Premièrement, vous devez vous assurer que le végétal est compatible avec la partie du corps infectée. Deuxièmement, tout comme pour un traitement médicamenteux, la durée du traitement naturel doit être scrupuleusement respectée. On a besoin d’une dizaine de jours, voire plus, dans le cas des infections plus sérieuses pour que le patient soit parfaitement guéri. L’arrêt précoce ou l’utilisation inappropriée de la plante médicinale risque de détériorer davantage l’état du malade.

En cas de doute, demandez conseil à un professionnel de santé, tout particulièrement si vous suivez déjà un traitement médicamenteux.

Misez sur des gestes préventifs pour rester en bonne santé

Il est vrai qu’une infection évitée, c’est toujours un médicament de moins à prendre. Cela reste un pas utile dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques. Par ailleurs, il existe des gestes faciles à adopter dans notre quotidien. Il faut se laver les mains après le passage aux toilettes, avant de préparer à manger, avant chaque repas, etc. Avec la Covid-19, le lavage fréquent des mains est devenu une pratique fortement préconisée pour éviter la propagation des maladies en parallèle avec le port d’un masque chirurgical. Finalement, une alimentation équilibrée et un mode de vie sain contribuent également à augmenter nos défenses immunitaires et favorisent la guérison naturelle.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -