Cina, la solution homéopathique contre l’oxyurose

Cina, la solution homéopathique contre l’oxyurose

Cina est un remède homéopathique dont la souche se prépare à partir des capitules floraux du  semen-contra, aussi connu sous le nom scientifique d’Artemisia cina. Il s’agit d’une plante herbacée de la famille botanique des Asteraceae et qui provient majoritairement de la partie centrale de l’Asie.

Recevez gratuitement chaque jour et en avant première notre actualité santé 

Adresse e-mail non valide

Dans le passé, le semen-contra était déjà apprécié pour ses propriétés vermifuges. Ses principaux composants actifs sont l’artémisine, une essence concentrée à cinéole, ainsi que des lactones sesquiterpéniques dont les eudesmanolides et la santonine. Cette dernière est reconnue comme étant le composé responsable de la toxicité de la plante. En effet, elle peut conduire à des vertiges, des céphalées, des troubles visuels et des troubles digestifs.

Cina : indications en médecine naturelle

La principale indication de Cina est l’oxyurose chez les enfants, et aussi, dans de rares cas, chez les adultes. En effet, il s’avère efficace dans la lutte contre l’infestation des vers et des parasites intestinaux. Il est également utile dans le traitement de divers troubles accompagnant ces infestations. On distingue notamment :

1.Les manifestations physiques :

Sur le plan physique, l’oxyurose conduit à l’apparition de plusieurs symptômes comme les quintes de toux, les toux irritatives ou encore les cernes sous la bouche et autour du nez. D’autres symptômes comme les douleurs au niveau de l’abdomen, des grincements de dents pendant la nuit ainsi qu’un prurit au niveau de l’anus et du nez peuvent également apparaître.

Dans certains cas, l’enfant peut faire pipi au lit.

2.Les manifestations psychologiques :

Chez les enfants, cette pathologie s’accompagne parfois de quelques troubles de comportement. On cite, entre autres, une forte agitation, des crises de colère violentes ou encore le fait de se rouler par terre pour exprimer la frustration ou la colère.

Au niveau de l’alimentation, une mauvaise relation avec la nourriture peut survenir. Ce trouble se manifeste souvent sous forme de boulimie. On remarque ainsi une faim insatiable qui entraîne une ingestion de grande quantité de nourriture.

Sur le plan nerveux, le sujet peut souffrir de :

  • Nervosité
  • Troubles du sommeil : terreurs nocturnes, insomnies, cauchemars
  • Intolérance envers les marques d’affection comme les caresses ou encore le simple fait de se toucher

Pour les pathologies caractéristiques de Cina, les modalités d’aggravation des symptômes sont la nuit (à la nouvelle lune ou à la pleine lune) et l’infestation des vers intestinaux.

Conseils d’emploi et posologie recommandée

La posologie de Cina varie en fonction de la pathologie à traiter. En cas de troubles de comportement liés aux vers, prendre 3 granules en 15 CH par jour.

En prévention des rechutes, après un traitement de l’oxyurose, prendre 1 dose en 9 CH, prise à renouveler 15 jours plus tard.

Pour le traitement des toux vermineuses, prendre 3 granules en 7 CH au moment d’aller se coucher.

En général, Cina agit en complément avec un autre médicament homéopathique : SILICEA. Pour le dosage recommandé, il est nécessaire de demander l’avis d’un spécialiste en homéopathie. Une consultation s’impose également en l’absence d’amélioration des symptômes.

Recevez gratuitement chaque jour et en avant première notre actualité santé 

Adresse e-mail non valide

Recevez gratuitement chaque jour et en avant première notre actualité santé 

Adresse e-mail non valide