Ce que vous devez savoir sur la sinusite chronique

La sinusite est une infection des sinus, qui sont des espaces ou des cavités remplis d’air entourant la cavité nasale et les yeux. La sinusite peut être aiguë ou chronique. Les infections aiguës disparaissent généralement dans les 10 jours. Si une infection persiste pendant plus de 12 semaines, la sinusite est considérée comme chronique.

Lorsqu’ils fonctionnent correctement, les sinus produisent du mucus qui s’écoule dans les voies nasales et, éventuellement, dans la gorge, où il est avalé. La sinusite survient lorsque les voies de drainage des sinus sont obstruées. Ce qui permet au mucus de s’accumuler dans les sinus, où il piège les bactéries et peut provoquer une infection.

Plusieurs affections courantes peuvent bloquer les voies de drainage des sinus. Les allergies et les rhumes provoquent une inflammation des tissus mous qui tapissent le nez et les cavités sinusales, ce qui peut empêcher le mucus de s’écouler. Le nez et les sinus peuvent également être bloqués par une déviation de la cloison nasale. Il s’agit d’un déplacement de la fine paroi qui sépare les voies nasales droite et gauche. Comme il peut se manifester par un gonflement des turbines, qui sont des structures osseuses qui nettoient et humidifient l’air lorsqu’il passe dans les voies nasales. Les symptômes de la sinusite ressemblent à ceux des rhumes et des allergies. Ils peuvent inclure :

  • Une sensation de douleur sourde ou de pression sur le visage.
  • Un mal de tête.
  • Un écoulement nasal épais.
  • Une congestion.
  • Un écoulement post-nasal.
  • Une mauvaise haleine.
  • Une toux et une perte de l’odorat.

Types de sinusite chronique.

Il existe quatre types de sinusite chronique : allergique, non allergique, avec polypes nasaux et sans polypes nasaux. Afin de déterminer quel type est à l’origine de vos symptômes et de vous recommander le traitement le plus approprié, votre médecin procède à un examen physique et vous interroge sur vos antécédents médicaux. Notamment sur la fréquence et la gravité de vos symptômes. Il examine ensuite de près vos voies nasales et vos cavités sinusales pour déterminer s’il y a des signes d’obstruction, d’inflammation, d’infection ou de polypes.

13 signes que vous souffrez de sinusite chronique.

Les signes courants de sinusite chronique sont les suivants :

  • Congestion ou  » plénitude  » du visage.
  • Blocage d’une ou des deux voies nasales.
  • Fièvre.
  • Écoulement nasal.
  • Drainage post-nasal décoloré (écoulement à l’arrière de la gorge).
  • Pus dans la cavité nasale.
  • Maux de tête.
  • Fatigue.
  • Douleur à l’oreille.
  • Douleur dans la mâchoire supérieure et les dents.
  • Toux ou raclement de gorge.
  • Maux de gorge.
  • Mauvaise haleine.

La présence de deux ou plusieurs de ces symptômes indique généralement que vous souffrez de sinusite chronique. On confond souvent sinusite chronique et sinusite aiguë, car elles présentent des signes et des symptômes similaires. La principale différence est que la sinusite aiguë est temporaire et majoritairement associée à un rhume.

Outils de diagnostic.

La fibroscopie :

L’endoscopie nasale par fibre optique est un examen de diagnostic qui fournit des images détaillées des cavités sinusiennes et des voies nasales. Elle peut révéler des causes et des signes potentiels de sinusite chronique, tels qu’une inflammation, une évacuation lente du mucus des sinus, la présence d’une déviation de la cloison nasale, d’une hypertrophie des cornets ou de polypes nasaux.

L’endoscope est un fin instrument en fibre optique qui fournit à votre médecin une image claire et lumineuse de l’ensemble du passage nasal. Pour réaliser cette procédure, votre médecin peut d’abord pulvériser sur le nez un décongestionnant pour ouvrir les voies nasales et une solution anesthésique locale pour atténuer toute gêne pendant la procédure. Le médecin insère ensuite l’endoscope dans chaque narine.

Test d’allergie :

Afin de diagnostiquer une sinusite chronique causée par une réaction allergique, votre médecin vous pose des questions sur vos antécédents médicaux, et vous demande notamment si vous avez déjà eu des allergies dans le passé. Si vous n’avez pas subi de test d’allergie et que votre médecin soupçonne que cela puisse être la cause de l’infection des sinus, il peut vous orienter vers un allergologue pour un simple test sanguin visant à détecter des taux élevés d’anticorps dans le sang, qui indiquent une réaction allergique.

Scanner :

Un scanner peut être recommandé en complément de la fibroscopie si votre médecin a besoin de plus de détails sur l’étendue d’une infection des sinus et l’anatomie des cavités sinusales. La technologie CT utilise des rayons X pour créer une série d’images détaillées et tridimensionnelles de vos sinus sous différents angles. Le scanner peut révéler l’étendue et l’emplacement de l’inflammation et des polypes dans les sinus, qui peuvent ne pas être visibles lors d’une endoscopie nasale.

Options de traitement de la sinusite chronique.

Le traitement de la sinusite chronique peut être difficile. Il nécessite souvent une combinaison de plusieurs méthodes, telles que l’irrigation nasale, les décongestionnants et les antibiotiques. Certains traitements peuvent même être réalisés à la maison pour un soulagement à court terme. Comme un rinçage salin, des analgésiques en vente libre et des vaporisateurs nasaux. Certes, il faut parfois faire appel à un professionnel pour se débarrasser définitivement de la sinusite chronique. Chaque patient étant différent, il est important de prévoir une évaluation des sinus afin de déterminer la meilleure option de traitement pour votre cas.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.