Homeopathie

Causticum, le remède homéopathique d’action générale

Les souches homéopathiques ont des origines multiples. Certaines sont obtenues à partir des végétaux et des animaux. D’autres sont issues des minéraux. Il y en a qui sont d’origine chimique ou fabriquées par synthèse.

Les remèdes même s’ils ont des origines différentes peuvent avoir les mêmes vertus. Certains ont des champs d’action très limités. Contrairement aux autres qui possèdent un très large champ d’action. Comme le cas du remède Causticum.

Ce remède est une substance chimique complexe. On l’obtient à partir de la distillation d’un mélange de chaux et de bisulfate de potassium. La chaux doit être fraîchement éteinte.

En homéopathie, il existe seulement deux formes disponibles pour ce remède. Ces deux formes sont les doses et les granules. Elles sont à base de lactose et de saccharose.

Dans quelles circonstances doit-on utiliser le remède homéopathique Causticum ?

Le remède Causticum peut agir sur différents maux. Il a plusieurs indications thérapeutiques, d’où sa nomination « remède d’action générale ».

Les indications thérapeutiques en neurologie :

Causticum est indiqué en cas de dysphonies par parésie des cordes vocales. Il soigne les paralysies faciales dites « a frigore ». C’est le remède efficace dans les paralysies périphériques ainsi qu’en cas de ptosis après zona ophtalmique. L’incontinence urinaire d’effort peut aussi être traitée avec ce remède homéopathique.

Les indications thérapeutiques en rhumatologie :

Le remède est efficace en cas d’arthralgie avec raideurs articulaires. Il soigne les tendinites et les douleurs de coxarthrose. De même que la rétraction de l’aponévrose palmaire ou maladie de Dupuytren.

En dermatologie, il soigne les verrues sous-unguéales ou verres du visage. De même que le prurit sénile et les cicatrices avec rétractations suite à des brûlures.

Il est indiqué en cas de toux sèches accompagnées de douleurs brûlantes en ORL.

Causticum traite également les troubles du comportement comme l’impressionnabilité excessive chez l’enfant.

Comment utiliser correctement ce remède Causticum en homéopathie ?

On prend le remède Causticum en dehors des repas, du tabac, de la menthe et du café. On laisse fondre sous la langue les granules et les doses. Les femmes enceintes et allaitantes peuvent utiliser ce remède.

Pour soigner les troubles neurologiques, on doit prendre 5 granules 2 à 4 fois par jour. La dilution est de 15 ou 30 CH. On l’associe habituellement avec Ferrum metallicum dans l’incontinence d’effort.

En rhumatologie, on utilise une dilution en 9 ou 15 CH. On prend 5 granules 2 fois par jour. En cas de tendinites, sa prise est souvent associée avec l’Ammonium muriaticum.

La posologie n’est pas toute similaire dans les problèmes dermatologiques. En cas de verrues, prendre 5 granules en 5 ou 9 CH 2 fois par jour. Le prurit et les cicatrices se traitent par 5 granules en 15 CH à prendre 1 fois par jour. Il est souvent associé à Thuya occidentalis lors du traitement.

En ORL, prendre 5 granules en 9 CH 3 fois par jour pendant 7 jours.

Une dose hebdomadaire en 30 CH traite les troubles du comportement.

Articles similaires